Connectez-vous S'inscrire
ecofinance.sn
   

Grand Magal de Touba : 30% des pèlerins sont des jeunes


Rédigé le Mardi 7 Novembre 2017 à 15:26 | Lu 116 fois | 0 commentaire(s)


Le Grand Magal de Touba draine chaque année des millions de personnes. Seulement, a démontré une étude des impacts économiques de cet événement, 30% de ces pèlerins sont constitués de jeunes.



structure des secteurs d’activités montre que les élèves et étudiants sont les plus représentés au Magal. Près de 30% des pèlerins sont représentés par les élèves et étudiants. Ce résultats est en conformité avec la structure des âges, marquée par une surreprésentation des jeunes, révèle l’étude sur l’impact économique du Grand Magal de Touba (GMT). 

Ce document parcouru par l’APS indique aussi que «les travailleurs du secteur informel sont très représentés avec 23,68% des pèlerins » ; «ceux du secteur public et privé représentent ensemble 14% des pèlerins».
 
Concernant le niveau d’étude des pèlerins, le document préfacé par le recteur de l’Université Alioune Diop de Bambey annonce qu’«au moins 90% des pèlerins sont instruits et 70% d’entre eux ont déjà fréquenté une école française. Il y a une forte représentativité de la population ayant le niveau d’étude secondaire». 

Et d’ajouter : «En effet, 31,29% des pèlerins enquêtés ont déjà fréquenté un établissement d’enseignement secondaire, 20,38% ont un niveau de l’élémentaire. Ce taux constitue une légère baisse par rapport à 2011 (23%)", précise le document. Celui-ci fait observer "une baisse de la population de pèlerins ayant juste fréquenté des Daaras, passant de 25% en 2011 à 14% en 2016». 

Le rapport de conclure : «Nous observons par contre une hausse des individus ayant suivi leur formation en arabe (3% en 2011 à 5% en 2016). La proportion de pèlerins ayant fait des études universitaires est assez forte avec 19%. Ce résultat est en conformité avec la faible représentation des pèlerins n’ayant aucun niveau d’instruction (10%)»




Dans la même rubrique :
< >

blog Ecofinance
le 21/02/2018

Sénégal : un Mirador scrute les besoins éducatifs de tout le territoire

Depuis 2013, un logiciel développé par cinq...


Inscription à la newsletter











Derniers tweets
Ecofinance.sn : Le Congo veut renégocier son ardoise avec Glencore et Trafigura https://t.co/RZiUVyMePQ https://t.co/SZ5OGmvesO
Mercredi 21 Février - 16:29
Ecofinance.sn : Pour sortir du franc CFA, optons pour un Fonds monétaire africain Il me semble évident que les pourfendeurs et les… https://t.co/iBfjbg4RPN
Mercredi 21 Février - 16:04



blog Ecofinance
BOURDE 2017 | société le 27/11/2017

BOURDE 2017 - Chapitre 6 - Zawiya El Hadj Malick Sy