Bassin arachidier : Un projet financé par l’Ue compte créer 6 mille emplois


Rédigé le Vendredi 13 Avril 2018 à 10:59 | Lu 130 fois | 0 commentaire(s)


Le Projet d’appui à la réduction de l’émigration rurale dans le Bassin arachidier (Parerba) financé par l’Union européenne pour un montant de 18 millions d’euros vise la création de 6 mille emplois. La révélation a été faite par son responsable, Alessio Salvadori Pannini.


Bassin arachidier : Un projet financé par l’Ue compte créer 6 mille emplois
(Ecofinance.sn Dakar) - Créer six mille emplois dans le bassin arachidier. C’est l’ambition que s’est fixé le Projet d’appui à la réduction de l’émigration rurale dans le Bassin arachidier (Parerba).

Ce projet a été financé par l’Union européenne et mise en œuvre par l’Agence belge de coopération au développement (Enabel). Selon son responsable Alessio Salvadori Pannini, le montant du financement est de 18 millions d’euros soit près de 12 milliards de FCfa. Il s’exprimait lors de la signature d’une convention de partenariat entre ce projet et le  Réseau des journalistes associés aux questions agricoles, à l’élevage et à la pêche (Rejaques). Le projet lancé en 2017 se poursuivra jusqu’en 2022 et intervient dans le Bassin arachidier. «Avec le Parerba, nous voulons créer six mille emplois dans le bassin arachidier», a déclaré M. Pannini.

 L’augmentation de la productivité des exploitations agricoles et la promotion de l’entrepreneuriat rural sont les deux axes stratégiques sur lesquels le projet s’appuiera pour consolider et créer des emplois durables dans les chaînes de valeur agro-alimentaires. Outre les investissements prévus pour l’aménagement des périmètres agricoles, des volets importants seront consacrés à l’accompagnement des jeunes auto entrepreneurs, au renforcement de capacités des producteurs (organisations paysannes, groupements, comités de gestion des périmètres), à l’accès à la formation qualifiante et professionnelle, ou encore au financement des projets productifs.

«A terme, cinq mille productrices et producteurs seront organisés et renforcés pour augmenter durablement leur production ou développer une activité dans les filières agricoles importantes de la région. 50 Pme employant chacune 20 jeunes, soit mille jeunes femmes et hommes, seront sélectionnées-mentorées-renforcées et financées à travers deux accélérateurs d’entreprises et un fond de financement sénégalo-belge, Senabel », précise-t-on. 

Dans le cadre de sa stratégie de communication, le Parerba entend associer les partenaires médiatiques dans l’information et la sensibilisation des parties prenantes. C’est dans ce cadre qu’il a noué un partenariat avec le Rejaques. Il s’agit ainsi d’impliquer les journalistes dans la promotion d’emplois durables dans les chaines de valeurs agricoles du bassin arachidier. 



Nouveau commentaire :



Partager ce site


Facebook


Derniers tweets
Ecofinance.sn : Macky cède Tigo à Yérim Sow et Cie : Wari perd le combat   Fin du bras de fer Wari-Millicom. Le président de l… https://t.co/o8Xgx5ERo9
Vendredi 20 Avril - 17:24
Ecofinance.sn : Les activités extractives impactent négativement sur les droits humains, selon le président du CNDH Au Sénégal, les… https://t.co/wqH5JNcoHh
Vendredi 20 Avril - 14:39