Connectez-vous S'inscrire
ecofinance.sn

bourseFace à l'instabilité des marchés, l’Egypte suspend son programme d’émission d’euro-obligations


Rédigé le Lundi 12 Février 2018 à 09:56 | Lu 48 fois | 0 commentaire(s)


Inquiété par les perturbations enregistrés la semaine dernière les marchés boursiers mondiaux, le gouvernement égyptien a fini par trancher : le programme d’émission d’euro-obligations est mis en stand-by, le temps que les marchés renouent avec la stabilité.


(Ecofinance.sn Dakar) - L'Egypte vient d'annoncer son intention de ralentir son programme d'émissions d'euro-obligations, le temps que les marchés financiers internationaux renouent avec la stabilité. L'annonce de cette décision a été faite ce 10 février par le ministre égyptien des Finances, Amr Al Garhy. «Nous voulons trouver le bon moment et nous espérons le faire dans les prochains jours», a précisé le ministre en marge d'une conférence sur la finance qui se tenait à Dubaï.

Laisser passer l'orage
Cette décision du gouvernement égyptien vient en réaction à la forte volatilité enregistrée la semaine dernière sur les marchés internationaux des actions et du Trésor américain. «Nous devons constater plus de stabilité», a précisé Al Garhy, dont le pays se prépare à émettre des euro-obligations libellées en dollars américains et valorisés entre 4 à 5 milliards de dollars.

Les indices boursiers américains ont vécu une semaine mouvementée, notamment le Nasdaq qui a chuté de 5,1% en une semaine, soit sa baisse la plus importante depuis février 2016. Les analystes décrivent déjà les turbulences de la semaine dernière comme un «mini-krach boursier». Des perturbations qui semblent avoir inquiété du côté du gouvernement égyptien qui tente de stopper l'inflation qui paralyse l'économie du pays, déjà fortement sollicitée par l'effort de guerre contre l'instabilité sécuritaire.

Le ministère des Finances s'est par ailleurs montré satisfait du rendement des avoirs étrangers des bons du Trésor qui continuent de gagner en valeur, après la dévaluation de la livre égyptienne en 2016. Ces derniers ont totalisé quelque 20,2 milliards de dollars, alors qu'ils se chiffraient à 19 milliards en décembre dernier, selon la Banque centrale égyptienne.

Baisse de l'inflation
Les rendements d'obligations et bons domestiques ont de leur côté accusé une baisse au cours des dernières semaines. Un ralentissement qui n'aurait pas provoqué de mouvements d'exode de devises, selon le ministère des Finances. Les rendements des bons à 182 jours se sont établis à 17,5% lors de la vente aux enchères organisée cette semaine, contre 22,2% enregistrés à la mi-juillet.

Le ministère des Finances a par ailleurs confirmé le ralentissement de l'inflation qui avait atteint un pic durant les mois avaient suivi la dévaluation de la monnaie. L'inflation annuelle des prix à la consommation en milieu urbain s'est nettement dépréciée, passant de 33% en juillet 2017 à 17,1% en janvier dernier. Sur un autre registre, le gouvernement égyptien n'a toujours pas communiqué de délai pour la réduction des subventions allouées au carburant. La question devrait être abordée dans le cadre d'un plan de réformes à long terme, dont les contours restent encore inconnus.

Avec latribune d'afrique




blog Ecofinance
le 19/02/2018

Côte d'Ivoire : ouverture de la campagne de commercialisation 2018 de la noix de cajou

La campagne de commercialisation de la noix de...


Inscription à la newsletter











Derniers tweets
Ecofinance.sn : Inauguration du tronçon Fatick-Kaolack, Macky Sall attendu aujourd'hui dans le Sine-Saloum ​Le président de la Répu… https://t.co/AnnHVU4u7q
Lundi 19 Février - 15:41
Ecofinance.sn : Gabon : lancement d'un nouveau programme d'électrification rurale https://t.co/UnEWN1ylnE https://t.co/VUx33k6Rl0
Lundi 19 Février - 10:51



blog Ecofinance
BOURDE 2017 | société le 27/11/2017

BOURDE 2017 - Chapitre 6 - Zawiya El Hadj Malick Sy