Connectez-vous S'inscrire

Uemoa : accroissement de la production industrielle en mai 2018


Rédigé le 14 Août 2018 à 14:39 | 0 commentaire(s) modifié le 16 Août 2018 - 13:06



(Ecofinance.sn – Dakar) – «La production industrielle, corrigée des variations saisonnières (Cvs), s'est accrue d'un mois à l'autre (+5,5 pour cent), après une hausse de 0,5 pour cent le mois précédent», indique la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bceao) dans sa note mensuelle de conjoncture économique du mois de mai 2018 publiée hier.

Selon le document, cette situation traduit la hausse de la cadence des activités manufacturières et extractives, atténuée par le repli de la contribution à la croissance de la production d'énergie. «Le redressement des activités manufacturières est attribuable essentiellement à celui de la production des produits alimentaires, des produits pétroliers raffinés et des produits à base de tabac», explique-t-il.

«L'augmentation de la production des produits alimentaires est localisée dans tous les pays, à l'exception du Niger où une baisse a été observée. L'accroissement de la fabrication des produits à base de tabac est noté en Côte d'Ivoire et au Mali», poursuit-il.

S’agissant de la production de pétrole raffiné, le document fait état d’une augmentation durant le mois de mai 2018, en liaison avec la reprise de l'activité de la société de raffinage (SORAZ) au Niger, après la fin des travaux de maintenance exécutés du 15 mars au 15 mai 2018. «Cette situation a été atténuée par la baisse de la production observée en Côte d'Ivoire», note-t-il.

En ce qui concerne le secteur des activités extractives, il souligne qu’il a été tiré principalement par la hausse de la production du pétrole brut et de l'uranium au Niger, de minerais métalliques en Côte d'Ivoire et au Mali, ainsi que des autres minerais en Côte d'Ivoire. «Cette tendance a été tempérée par la baisse de la production des minerais métalliques au Niger», nuance-t-il.

«Le ralentissement de la production d'énergie est lié à l'ensemble de ses composantes, en raison de la baisse de la fourniture d'électricité et d'eau au Mali, en Guinée-Bissau et en Côte d'Ivoire, atténuée par la hausse notée au Niger», explique-t-il. Et de souligner qu’en glissement annuel, la production industrielle a augmenté de 1,4 pour cent en mai 2018, après une baisse de 1,9 pour cent en avril 2018, en liaison avec le redressement des activités de fabrication des produits alimentaires, de production d'uranium et de pétrole brut et raffiné.
 
Papa Souleymane Seck



Investissement /Ecofinance.sn | Commerce/Ecofinance.sn | Infrastructures/Ecofinance.sn | Energie/Ecofinance.sn | TIC/Ecofinance.sn | Collectivités locales/Ecofinance.sn | Emploi/Ecofinance.sn | Contribution/Ecofinance.sn | Innovation/Ecofinance.sn | Nomination/Ecofinance.sn | Palmarès/Ecofinance.sn | Sante | Agriculture/Ecofinance.sn | Portrait | Reportage | Interview | Décrets | Ecobusiness | Bon à savoir



Inscription à la newsletter

Blog Ecofinance
le 10/09/2018

HYDROCARBURES : ce qu’il faut comprendre sur les activités d’exploration-production

(Ecofinance.sn – Dakar) - Au Sénégal, le pétrole...











Derniers tweets
Ecofinance.sn : BRT : environ 239 milliards FCFA pour une exécution efficace du projet https://t.co/EPc2REbliE https://t.co/Jcz8BRc9Og
Mardi 18 Septembre - 20:45
Ecofinance.sn : Bus Rapid Transit : les impacts du projet sur la population https://t.co/3IIGXL862m https://t.co/a6zMY2DGmz
Mardi 18 Septembre - 19:44
Ecofinance.sn : Orange-MainOne : un partenariat pour plus de connectivité sur la côte ouest africaine https://t.co/bmuVWfstng https://t.co/9gKqQzAjdx
Lundi 17 Septembre - 13:50
Ecofinance.sn : (https://t.co/Vk9QRlmNek – Dakar) - L’Etat du Sénégal a maintenant de quoi prendre en charge, de manière durable, l… https://t.co/PrviUrzRXs
Samedi 15 Septembre - 15:42





Facebook