Connectez-vous S'inscrire
ecofinance.sn

Tourisme en Casamance : l’espoir renaît auprès des acteurs du secteur.


Rédigé le Mardi 28 Mars 2017 à 20:39 | Lu 69 fois | 0 commentaire(s)


L'arrivée de touristes dans la région naturelle de la Casamance où l'espoir renaît chez les acteurs.


Retiré par la France de la liste rouge des zones touristiques à éviter depuis octobre 2016, la région de la Casamance (Sénégal) connaît à nouveau un véritable intérêt de la part des touristes. Entre curiosité, nostalgie, ils sont nombreux à emprunter le grand bateau Alioune Sitoe Diatta, pour aller à la découverte de l’une des plus belles régions du Sénégal.

Appelée également pays «Flup», du nom du royaume Diola qui abritait autrefois cette région, la Casamance est l’une des 14 régions du Sénégal dotée d’attraits touristiques les plus magnifiques du pays, mais aussi très attachants.

Après 25 ans, la France a levé son avertissement aux voyageurs, et pour cette année 2017, les «clignotants» sont au vert, et devraient permettre une meilleure activité touristique, c’est du moins le souhait de Georges, guide touristique à la cité balnéaire de Cap Skirring.

«Les choses commencent à s’améliorer, c’est vrai que ce n’est pas encore le grand retour, mais il y a de plus en plus de mouvements. Et c’est une bonne chose pour nous. Notre souhait est que l’Etat nous accompagne à promouvoir davantage la destination à l’extérieur. Que les gens sachent que la Casamance est une destination idéale pour le tourisme», confie-t-il.

Toutefois, même si l’espoir renaît auprès des acteurs touristiques et qu’on commence à ressentir une amélioration auprès des établissements hôteliers que ce soit à Ziguinchor, au Cap Skirring ou dans les nombreux autres sites de cette région, de nombreux défis demeurent.

«Nous devons aujourd’hui mettre les bouchées doubles pour relancer cette destination. La région est certes riche en attraits touristiques, mais il y a beaucoup de manquement, notamment au niveau des infrastructures. Nous devons être prêts pour le grand retour, car cela ne saurait tarder», indique Ismael cabral Kambell, de la plateforme de voyage et hôtelière  africaine Jumia Travel.

Il insiste également sur le développement des offres destinées à une cible locale. «Nous devons travailler également à ce que les Sénégalais, notamment les gens de Dakar et les autres villes du pays visitent cette région. Il nous faut une politique destinée à nous-même sénégalais, car il y a beaucoup de choses à découvrir ici. S’il y a davantage de visiteurs locaux, cela permettra également d’attirer ceux qui viennent d’autres pays».

La découverte d’un autre Sénégal

Au-delà de l’aspect moderne qu’offre Ziguinchor,  la capital de la Casamance, cette région est surtout marquée par son attachement à ses généreuses valeurs traditionnelles. Voyager en Casamance, c’est aller à la découverte des traditions  africaines.

Malgré les époques, l’influence de la colonisation et de la modernisation, l’invocation seule du nom Casamance vous plonge dans une mosaïque d’ethnies, de traditions, de religions. Cette région étonne par la vivacité de ses traditions et la richesse de ses cultures, facilitant ainsi les rencontres humaines. 

Au passage, vous ferez la connaissance des peuples JoolaBalantes, Mnadjak, ManKangneBaînounks, etc… La Casamance constitue une terre de transition entre l'Afrique sahélienne et l'Afrique forestière.

Océan, fleuve, mangroves, palmeraies et massifs forestiers se côtoient et sont à l'origine d'écosystèmes d'une richesse exceptionnelle. Cette abondance dans un milieu naturel préservé offre de multiples possibilités de découverte et garantie aux visiteurs un dépaysement absolu au cœur d'une nature envoûtante.

 




blog Ecofinance
le 22/01/2018

UEMOA : la Côte d'Ivoire tire le marché interbancaire

Les opérations interbancaires dans la zone de...


Bourde 2017
BOURDE 2017 | société par le 27/11/2017

BOURDE 2017 - Chapitre 6 - Zawiya El Hadj Malick Sy

BOURDE 2017 | société par le 27/11/2017

BOURDE 2017 - Chapitre 7 - Mosquée Serigne Babacar Sy


Inscription à la newsletter



Indices boursiers internationaux











Derniers tweets
Ecofinance.sn : Sénégal : Baisse des prix à l’importation en Novembre Les prix des produits à l’importation ont chuté de 2,5% en no… https://t.co/18xjxBnmFo
Mardi 23 Janvier - 09:11
Ecofinance.sn : Genre : L’inclusion financière participe à l’autonomisation des femmes Sophie Naudeau, Responsable Secteur Développ… https://t.co/2gp3fArli8
Mardi 23 Janvier - 09:11
Ecofinance.sn : 30ème Sommet de l’Union Africaine : les dossiers sur la table des chefs d'Etat L’instance continentale n’a pas déro… https://t.co/Xoh5eeZP8E
Mardi 23 Janvier - 08:57
Ecofinance.sn : Cameroun : recul des ventes de pétrole brut Les volumes commercialisés de pétrole brut camerounais ont atteint un t… https://t.co/zbeNndTRiZ
Mardi 23 Janvier - 08:41
Ecofinance.sn : Ghana / Conjoncture : la Banque centrale n'est pas aussi optimiste que le président Akufo-Addo La reprise économiqu… https://t.co/UhAmRwuYcB
Mardi 23 Janvier - 08:41