Connectez-vous S'inscrire
ecofinance.sn
 

Tewolde Gebremariam: "En Afrique, le transport aérien est le moyen de transport le plus fiable"


Rédigé le Vendredi 26 Mai 2017 à 14:32 | Lu 68 fois | 0 commentaire(s)


C’est ce qui ressort de l’essentiel du discours de ce féru de l’aviation lors de cette interview relative à l’hospitality Afrique 2016, ce rapport publié en milieu d’année par les responsable de la plateforme Jumia Travel. A travers cet entretien exclusif de plusieurs lignes, monsieur aviation Afrique livre les secrets sur cette secteur plein d’opportunités.


Tewolde Gebremariam: "En Afrique, le transport aérien est le moyen de transport le plus fiable"
Quel est votre point de vue sur l'industrie de l'aviation en Afrique et quels sont les principaux progrès et les défis de cette industrie sur le continent?

C'est un moment très intéressant pour l'industrie de l'aviation africaine. Cependant, l'Afrique ne contribue que peu à l'industrie de l'aviation mondiale avec seulement 3% par rapport à l'ensemble du trafic mondial. Néanmoins, la croissance est très encourageante. Avec plus d'investissements sur le continent venant de Chine et d'Inde qui devraient conduire le développement du continent, le trafic aérien sur le continent devrait également augmenter. En Afrique, le transport aérien est le moyen de transport le plus fiable pour rejoindre des destinations dans son propre pays ou dans l’ensemble du continent. Parmi les nombreux défis auxquels fait face le secteur de l'aviation, le plus important est l'absence de prise de conscience de nos gouvernants pour ce moyen de transport, qui pendant plusieurs années a été considérée comme un moyen de transport luxueux réservé aux pays du nord. Les autres incluent des taxes aéroportuaires élevées, une faible connectivité sur le continent et un carburant coûteux, avec un coût 30% plus élevé en Afrique que dans le reste du monde.

A cela s’ajoutent également des problèmes d'infrastructure et des services coûteux. Ces résultats entraînent des coûts d'exploitation élevés qui sont ensuite transférés aux clients, rendant le transport aérien inabordable pour beaucoup, créant ainsi un cercle vicieux de défis. Cependant, en dépit de ces défis, les progrès de l'industrie sont surtout notables au niveau de concernent de la sécurité qui s’est améliorée au cours des dernières années. Aujourd'hui, de nombreuses compagnies aériennes africaines, y compris les compagnies aériennes éthiopiennes, South African Airways, Egypt Air, Kenya Airways, Air Maroc, Tunisair et TAAG Angola, respectent les normes mondiales de sécurité. La connectivité a également augmenté surtout entre les pays africains et le reste du monde. 

Que faut-il faire pour rendre plus facile, accessible et abordable le système de transport en Afrique et au-delà?

L'attention de nos gouvernements à l'industrie de l'aviation et le développement des infrastructures sont les solutions clés pour faciliter et accéder à un système de transport abordable à l'intérieur et à l'extérieur du continent. 

Comment voyez-vous l'avenir de l'industrie de l'hôtellerie dans les dix prochaines années et comment l'Afrique peut-elle attirer plus de voyageurs du continent et du reste du monde?

Sur le total des touristes mondiaux, seulement 55 millions de touristes visitent l'Afrique chaque année, soit beaucoup moins que le reste du monde (plus d'un milliard de touristes chaque année).

Cependant, des progrès ont été enregistrés sur le continent et plus de destinations africaines sont devenues populaires à l'échelle mondiale. Le développement de l'infrastructure de l'hôtellerie a également considérablement augmenté, avec la construction de plus d’hôtels des chaînes internationales (365 en 2016) venant en Afrique et apportant des résultats encourageants pour l'industrie hôtelière continentale. Les initiatives actuelles pour développer l'infrastructure popularisent les destinations africaines, et dans un temps proche, le continent verra une industrie de l'hôtellerie en plein essor attirant des voyageurs du monde entier.
image.png image.png  (4.65 Ko)




blog Ecofinance

Bourde 2017
BOURDE 2017 | société par le 27/11/2017

BOURDE 2017 - Chapitre 6 - Zawiya El Hadj Malick Sy

BOURDE 2017 | société par le 27/11/2017

BOURDE 2017 - Chapitre 7 - Mosquée Serigne Babacar Sy


Inscription à la newsletter



Indices boursiers internationaux











Derniers tweets
Ecofinance.sn : Air Sénégal en tournée dans la sous région avec l’ATR-72 600 https://t.co/RBTZZQrJHo https://t.co/WNwtUvCXZ6
Lundi 11 Décembre - 14:54
Ecofinance.sn : Lomé : un terrain de 10.000m2 pour la Chambre consulaire régionale de l’UEMOA Le siège de la Chambre consulaire rég… https://t.co/xiunN78265
Lundi 11 Décembre - 13:29
Ecofinance.sn : Conférence mondiale pour l’éducation : La composition du comité scientifique connue https://t.co/uczQCY6MEn https://t.co/Ge45JfJ2DR
Lundi 11 Décembre - 13:29
Ecofinance.sn : Le budget 2018 du ministre de l'Education nationale en hausse de plus de 10 milliards Le budget 2018 du ministre de… https://t.co/q91vuMUJ24
Lundi 11 Décembre - 13:29
Ecofinance.sn : Les enfants de Somalie ne sont pas responsables de l'endettement de leur pays julius Nyerere, le premier président… https://t.co/Gspc93Bemr
Lundi 11 Décembre - 13:29