Connectez-vous S'inscrire
economie, finance : l'actualité au senegal et en afrique

Témoignages : bonne piste, meilleure vie.


Rédigé le 20 Janvier 2017 à 16:40 | 0 commentaire(s) modifié le 24 Janvier 2017 - 12:06


Les pistes rurales améliorent les conditions de vie des populations.


(Ecofinance.sn - Dakar) - Dans le but d’œuvrer pour l’amélioration de l’accès des populations rurales aux services socioéconomiques de base ainsi qu’à l’augmentation des revenus et emplois ruraux, le Ppc Pndl vient de réaliser 51 km de pistes dans la région de Sédhiou.

C’est une nouvelle page qui s’ouvre pour ces localités qui, dans un passé récent, avaient du mal à écouler leurs productions agricoles ou à évacuer leurs malades vers les centres urbains.

«C’est un ouf de soulagement. Cette piste est une demande formulée par les populations depuis l’aube des indépendances. Elles ont toujours pleuré pour leur enclavement. Je pense qu’il s’agit d’une grande satisfaction pour tous ceux qui vivent dans les 30 villages de cette localité. Nous remercions très sincèrement le président de la République et tout le gouvernement», affirme Alioune Diallo, deuxième vice-président du Conseil départemental Sédhiou (région sud).

Pour Cheikh Omar Tidiane Camara, sous-préfet de Ndiendé (centre ouest), avec cette réalisation, beaucoup de problèmes viennent désormais d’être résolus.

«Toute la population s’accorde à dire que Bousoumbalo est la zone la plus  enclavée du département. Il fut un temps où pour mettre en place les intrants, il fallait tout laisser à Dianah Malary pour ensuite prendre des charrettes et l’acheminer vers les autres localités. Sur le plan sanitaire, il y avait des femmes qui perdaient la vie en cours de route lors des évacuations à bord des charrettes», explique-t-il.

D’après lui, avec la mise en place de cette piste, «tous ces problèmes sont désormais derrière nous car, actuellement les véhicules de transport commencent à circuler pour aller jusqu’à Kolda. Ce qui était impensable… Nous remercions le Ppc /Pndl, la Bad, les partenaires et les services techniques qui ont assuré le suivi. Les populations sont très contentes de cette piste qui participe au désenclavement mais aussi au Plan Sénégal émergent», a-t-il laissé entendre.

Aujourd’hui, pour rejoindre Dianah Malary (sud du pays), soutient Boubacar Diao, notable à Boussimbalo (sud), les populations font moins de vingt minutes.

«Nous sommes très satisfaits. La piste est de très bonne qualité. Par ma voix, tout le village de Boussimbalo et environs remercie toutes les autorités qui ont été à l’origine de cette réalisation. Cette piste nous permet d’écouler nos produits agricoles et autres. Il en est de même pour les produits maraîchers et la circulation du bétail», indique-t-il.
 
Yaye Rokhaya NDIAYE



Investissement /Ecofinance.sn | Commerce/Ecofinance.sn | Infrastructures/Ecofinance.sn | Energie/Ecofinance.sn | TIC/Ecofinance.sn | Collectivités locales/Ecofinance.sn | Emploi/Ecofinance.sn | Contribution/Ecofinance.sn | Innovation/Ecofinance.sn | Nomination/Ecofinance.sn | Palmarès/Ecofinance.sn | Sante | Agriculture/Ecofinance.sn | Portrait | Reportage | Interview | Décrets | Ecobusiness