Connectez-vous S'inscrire
ecofinance.sn
 

Sénégal : un guide pour faciliter l’accès des Pme à la commande publique


Rédigé le Lundi 24 Octobre 2016 à 09:54 | Lu 167 fois | 0 commentaire(s)


Ecofinance.sn (Saly-Mbour) – L’Armp offre un guide aux Pme pour leur faciliter l’accès à la commande publique.


Les petites et moyennes entreprises (Pme) établies au Sénégal ne devraient plus, en principe, souffrir des difficultés pour participer à la commande publique. L’Autorité de régulation des marchés publiques (Armp) a jugé «important de soutenir une parfaite inclusion des Pme dans les marchés publics» en leur offrant un ouvrage ou guide du soumissionnaire.

Elle cherche ainsi à lever les contraintes auxquelles font face les Pme qui peinent à se tirer d’affaire. 
«Nous avons voulu, par cet ouvrage, apporter un soutien pratique à ce segment d’entreprises, en donnant des réponses ordonnées et méthodiques au soumissionnaire en vue de lever les entraves et obstacles à son épanouissement dans la commande publique», a indiqué le Saër Niang, directeur général de l’Armp.  

Il a fait cette déclaration dans l’ouvrage remis aux membres du Collectif des journalistes économiques du Sénégal (Cojes) au cours d’un atelier sur les marchés publics tenu ce weed-end à Saly (Mbour).

Ce document décrit les différentes phases des marchés publics, par des textes courts, clairs et accompagnés d’illustrations précises. L’autorité de régulation a ainsi voulu faire simple pour rendre accessible le guide et faciliter la compréhension de la réglementation.

Didactique, il apporte au soumissionnaire un éclairage utile sur les étapes à franchir, le rôle à jouer, les contraintes à identifier, les faciliter à découvrir et les opportunités à saisir. Bref, la voie à suivre à travers les différentes phases de l’évolution d’un marché public.

Il appartient maintenant aux soumissionnaires d’en faire bon usage, en suivant les recommandations sur les bonnes pratiques à adopter et les mauvaises à enrayer. Et le contexte le permet, ainsi que l'a souligné Saër Niang.

«En effet, le code a intégré des mesures favorables aux Pme, comme la passation des marchés en lots séparés, ou la possibilité de sous-traiter, sous certaines conditions, une partie du marché à exécuter. Il prévoit aussi des régimes préférentiels au profit d’entités classées économiquement faibles, dont les groupements d’ouvriers, les coopératives d’artisanats ou d’artistes et les artisans individuels suivis par les chambres consulaires», a-t-il fait savoir. 

«Mieux, le décret 2014-1212 du 22 septembre 2014 portant code des marchés publics a rendu plus flexibles les critères relatifs à la transmission des pièces administratives, dont certaines sont maintenant exigibles à la signature du contrat de marché. Une dispense au bénéfice, surtout, des Pme», a-t-il ajouté soulignant que cette innovation permet au soumissionnaire d’aller vite dans la présentation de son offre.

Selon M. Niang, la dépense publique s’élève à plus de 800 milliards F Cfa par an au Sénégal. Mais les fournisseurs et les prestataires relevant des Pme se sentent particulièrement lésés dans les achats publics.

Il résume les difficultés des Pme à leur spécificité (face aux grosses pointures), à la méconnaissance par la plus part de leurs dirigeants des procédures de participation aux marchés publics, ainsi que les formalités parfois longues et complexes, enfin la faiblesse des capacités techniques et financières de ces entreprises de second ordre.

D’où l’intérêt du guide du soumissionnaire qui fait partie des documents standards de promotion de la transparence, de la concurrence et du développement des petites et moyennes entreprises.  




Dans la même rubrique :
< >

blog Ecofinance

Bourde 2017
BOURDE 2017 | société par le 27/11/2017

BOURDE 2017 - Chapitre 6 - Zawiya El Hadj Malick Sy

BOURDE 2017 | société par le 27/11/2017

BOURDE 2017 - Chapitre 7 - Mosquée Serigne Babacar Sy


Inscription à la newsletter



Indices boursiers internationaux











Derniers tweets
Ecofinance.sn : Air Sénégal en tournée dans la sous région avec l’ATR-72 600 https://t.co/RBTZZQrJHo https://t.co/WNwtUvCXZ6
Lundi 11 Décembre - 14:54
Ecofinance.sn : Lomé : un terrain de 10.000m2 pour la Chambre consulaire régionale de l’UEMOA Le siège de la Chambre consulaire rég… https://t.co/xiunN78265
Lundi 11 Décembre - 13:29
Ecofinance.sn : Conférence mondiale pour l’éducation : La composition du comité scientifique connue https://t.co/uczQCY6MEn https://t.co/Ge45JfJ2DR
Lundi 11 Décembre - 13:29
Ecofinance.sn : Le budget 2018 du ministre de l'Education nationale en hausse de plus de 10 milliards Le budget 2018 du ministre de… https://t.co/q91vuMUJ24
Lundi 11 Décembre - 13:29
Ecofinance.sn : Les enfants de Somalie ne sont pas responsables de l'endettement de leur pays julius Nyerere, le premier président… https://t.co/Gspc93Bemr
Lundi 11 Décembre - 13:29