Connectez-vous S'inscrire
ecofinance.sn
 

Sénégal : les bailleurs veulent… l’évaluation du code des marchés


Rédigé le Vendredi 14 Octobre 2016 à 22:49 | Lu 73 fois | 0 commentaire(s)


Ecofinance.sn (Dakar) – Les Ptf du Sénégal demandent au gouvernement d’évaluer la gestion des finances publiques et du dispositif de passation des marchés.


Les présentations que les partenaires techniques et financiers (Ptf) du Sénégal ont suivi ce vendredi matin à Dakar ont permis certes à ces derniers d’avoir un aperçu assez clair sur les développements économiques récents, sur l’exécution de la loi de finance rectificative (Lfr) de 2016, sur l’état de mobilisation des ressources extérieures depuis la tenue du groupe consultatif de 2014 et sur l’état d’avancement des projets et réformes phares du plan Sénégal émergent (Pse).

Mais les Ptf semblent rester sur leur faim sur beaucoup de questions relatives notamment à la gestion des finances publiques, à la passation des marchés publics, au report de la loi organique portant loi des finances en janvier 2017.

A travers Alberto Virella, ambassadeur d’Espagne au Sénégal et co-président du groupe 50 (G 50), qui a parlé en leurs noms à la réunion d’information et de partage organisée par le ministère de l’Economie, des Finances et du Plan (Mefp), ils attendent du gouvernement des réponses précises sur ces questions qui les tiennent à cœur. 

Au plan des finances publiques, même s’ils saluent les efforts réalisés par le gouvernement pour leur gestion saine et transparente, il n’en demeure pas moins qu’ils attendent qu’ils (ces efforts) soient confirmés par des outils d’évaluation.

 «Les Ptf saluent les efforts réalisés par le gouvernement pour une gestion saine et transparente des finances publiques. Ces efforts méritent d’être confirmés par le recours aux outils de diagnostic disponibles», a souligné le diplomate espagnole.

A cet effet, il a fait état de la volonté renouvelée des partenaires d’accompagner le gouvernement dans la réalisation d’un nouveau Pefa (public expenditure and financial accountability) ou évaluation de la gestion des finances publics) et l’encouragent à saisir l’opportunité de coordonner cet exercice avec une évaluation Tadat (Tax administration diagnostic assessment tool ou évaluation du dispositif fiscal).

S’agissant des marchés publics, M. Virella a invité le gouvernement à évaluer, selon la méthodologie de l’organisation pour la coopération et le développement économique (Ocde), le dispositif de passation des offres à la suite de l’adoption du nouveau code des marchés, en 2011.

En ce qui concerne la décision du gouvernement de différer l’entrée en vigueur de la loi organique portant loi des finances (Lolf) en janvier 2017, les partenaires déclarent avoir pris note.

Cependant, ils ont exprimé leur souhait de disposer de plus d’informations sur les raisons de ce report et les mesures que le gouvernement envisage de mettre en œuvre pour la poursuite de la mise en œuvre des directives de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa) sur les finances publiques.




Dans la même rubrique :
< >

blog Ecofinance

Bourde 2017
BOURDE 2017 | société par le 27/11/2017

BOURDE 2017 - Chapitre 6 - Zawiya El Hadj Malick Sy

BOURDE 2017 | société par le 27/11/2017

BOURDE 2017 - Chapitre 7 - Mosquée Serigne Babacar Sy


Inscription à la newsletter



Indices boursiers internationaux











Derniers tweets
Ecofinance.sn : Air Sénégal en tournée dans la sous région avec l’ATR-72 600 https://t.co/RBTZZQrJHo https://t.co/WNwtUvCXZ6
Lundi 11 Décembre - 14:54
Ecofinance.sn : Lomé : un terrain de 10.000m2 pour la Chambre consulaire régionale de l’UEMOA Le siège de la Chambre consulaire rég… https://t.co/xiunN78265
Lundi 11 Décembre - 13:29
Ecofinance.sn : Conférence mondiale pour l’éducation : La composition du comité scientifique connue https://t.co/uczQCY6MEn https://t.co/Ge45JfJ2DR
Lundi 11 Décembre - 13:29
Ecofinance.sn : Le budget 2018 du ministre de l'Education nationale en hausse de plus de 10 milliards Le budget 2018 du ministre de… https://t.co/q91vuMUJ24
Lundi 11 Décembre - 13:29
Ecofinance.sn : Les enfants de Somalie ne sont pas responsables de l'endettement de leur pays julius Nyerere, le premier président… https://t.co/Gspc93Bemr
Lundi 11 Décembre - 13:29