Connectez-vous S'inscrire
ecofinance.sn

Sénégal : le déficit budgétaire ramené à 3, 5%


Rédigé le Vendredi 12 Janvier 2018 à 15:33 | Lu 82 fois | 0 commentaire(s)



Le Sénégal a ramené son déficit budgétaire à 3, 5% en 2017, conformément aux recommandations du Fonds monétaire international (FMI), dans le cadre de l’ISPE, a révélé mercredi le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan.


Ecofinance.sn - (Dakar) - Amadou Ba, qui intervenait lors de lancement de la gestion budgétaire 2018, souligne que « la gestion des finances publiques » pour cette année « s’inscrit dans un contexte de continuité des efforts consentis dans le cadre de la réalisation d’une croissance de qualité, c’est-à-dire qui génère de l’emploi et des revenus, tout en favorisant un développement solidaire et inclusif ».
 
Il a indiqué que l’accent sera entre autres mis sur « la poursuite de l’assainissement de nos finances publiques avec l’accroissement des recettes budgétaires, la maîtrise des dépenses de fonctionnement et l’amélioration de la qualité des dépenses d’investissement ».
 
« Cette maîtrise a permis de réaliser en 2017 une croissance de qualité de l’ordre de 6,8% et de projeter, en 2018, une croissance à hauteur de 7%. Il s’y ajoute une réduction du déficit budgétaire à hauteur de 3,5% en 2017 », conformément aux engagements pris avec le Fonds monétaire international (FMI) dans le cadre de l’ISPE , se félicite Amadou Ba.
 
Il précise que ces résultats découlent d’une « bonne collaboration de toutes les parties prenantes au rang desquelles, vous les services dépensiers de l’Etat ».
 
«Au demeurant, il convient de signaler que les efforts déployés pour respecter certains agrégats macroéconomiques associés à une conjoncture qui, au plan sécuritaire, est lourde de menaces, ont entamé considérablement nos marges de manœuvres budgétaires, entrainant une fin de gestion 2017 relativement compliquée », a-t-il reconnu.
 
Selon lui, le ministère de l’Economie, des Finances et du Plan, « dans le souci d’éviter des dysfonctionnements préjudiciables à la gestion budgétaire 2018, a instruit Monsieur le Directeur général du Budget de prendre toutes les dispositions nécessaires pour vous permettre de faire face à vos besoins ».
 
« Dans cette perspective, certains dossiers de dépenses liquidés et non ordonnancés du titre 3 en fin 2017 feront l’objet de reprise en engagement sur la gestion 2018. Quant aux dépenses d’investissement, l’arrêté de report des crédits est en train d’être élaboré. »
 




blog Ecofinance
le 22/01/2018

UEMOA : la Côte d'Ivoire tire le marché interbancaire

Les opérations interbancaires dans la zone de...


Bourde 2017
BOURDE 2017 | société par le 27/11/2017

BOURDE 2017 - Chapitre 6 - Zawiya El Hadj Malick Sy

BOURDE 2017 | société par le 27/11/2017

BOURDE 2017 - Chapitre 7 - Mosquée Serigne Babacar Sy


Inscription à la newsletter



Indices boursiers internationaux











Derniers tweets
Ecofinance.sn : Sénégal : Baisse des prix à l’importation en Novembre Les prix des produits à l’importation ont chuté de 2,5% en no… https://t.co/18xjxBnmFo
Mardi 23 Janvier - 09:11
Ecofinance.sn : Genre : L’inclusion financière participe à l’autonomisation des femmes Sophie Naudeau, Responsable Secteur Développ… https://t.co/2gp3fArli8
Mardi 23 Janvier - 09:11
Ecofinance.sn : 30ème Sommet de l’Union Africaine : les dossiers sur la table des chefs d'Etat L’instance continentale n’a pas déro… https://t.co/Xoh5eeZP8E
Mardi 23 Janvier - 08:57
Ecofinance.sn : Cameroun : recul des ventes de pétrole brut Les volumes commercialisés de pétrole brut camerounais ont atteint un t… https://t.co/zbeNndTRiZ
Mardi 23 Janvier - 08:41
Ecofinance.sn : Ghana / Conjoncture : la Banque centrale n'est pas aussi optimiste que le président Akufo-Addo La reprise économiqu… https://t.co/UhAmRwuYcB
Mardi 23 Janvier - 08:41