Connectez-vous S'inscrire
Facebook
Google+
Mobile
LinkedIn
Twitter
economie, finance : l'actualité au senegal et en afrique

Sénégal-Projet de réhabilitation de la Rn2 : la Bad insiste sur les délais et les contreparties


Rédigé le 24 Janvier 2016 à 22:02 | 0 commentaire(s) modifié le 26 Janvier 2016 - 19:46


Ecofinance.sn (Dakar) – La Bad attache une grande importance aux délais et contreparties pour l’exécution du projet de réhabilitation de la Rn 2 et du désenclavement de l’île à Morphil.


En costume noire, Mamadou Lamine Ndongo, représentant de la Bad au Sénégal.
En costume noire, Mamadou Lamine Ndongo, représentant de la Bad au Sénégal.
Le représentant résident régional du bureau régional de la Banque africaine de développement (Bad) au Sénégal, Mamadou Lamine Ndongo, ne veut aucun retard dans l’exécution du projet de réhabilitation de la route nationale n°2 (Rn2) et le désenclavement de l’île à Morphil.

Dans son allocution prononcée vendredi à Dakar lors de la signature de l’accord de prêt pour le financement du projet, il a insisté sur le respect des délais fixés pour la mise en œuvre du projet.

«Je voudrais souligner l’importance toute particulière que le groupe de la Bad accorde à la réussite de ce projet. C’est pourquoi je ne saurais insister sur l’impérieuse nécessité de sa mise en œuvre dans les délais requis», a-t-il déclaré.

Les contreparties nationales au financement de ce projet lui tiennent aussi à cœur. «Le niveau de contribution du gouvernement au financement de ce projet impose des efforts soutenus pour la mobilisation des fonds de contreparties nationales», a-t-il souligné.

Ce projet d’un montant d’environ 237 milliards FCFA (361,15 millions euros) et dont la contribution de la Bad est de 80 milliards FCFA (120,81 millions euros), vient s’ajouter à la longue liste des opérations financées par la Banque au profit du Sénégal.

Il est cofinancé par la Banque islamique de développement, le fonds de l’Organisation des pays producteurs de pétrole (Opep), le fonds d’Abu Dhabi et le gouvernement du Sénégal. Ce dernier s’engage à mobiliser 101 660 000 000 FCFA pour sa contrepartie financière au financement du projet.

A ce jour, le total des engagements du groupe de la Bad au Sénégal s’élève à 1.191 milliards FCFA (1,4 milliards d’unités de comptes) pour 96 opérations, selon Mamadou Lamine Ndongo.
 



Investissement /Ecofinance.sn | Commerce/Ecofinance.sn | Infrastructures/Ecofinance.sn | Energie/Ecofinance.sn | TIC/Ecofinance.sn | Collectivités locales/Ecofinance.sn | Emploi/Ecofinance.sn | Contribution/Ecofinance.sn | Innovation/Ecofinance.sn | Nomination/Ecofinance.sn | Palmarès/Ecofinance.sn | Sante | Agriculture/Ecofinance.sn | Portrait | Reportage | Interview | Décrets | Ecobusiness



Blog Ecofinance
le 18/06/2018

Entendre les voix des jeunes agriculteurs africains

Mardi 12 Juin 2018 L’Afrique traverse une crise...


Inscription à la newsletter












Derniers tweets
Ecofinance.sn : Corruption en Allemagne et le Norvège : les rapports du Groupe de travail de l'OCDE publiés jeudi prochain L’OCDE v… https://t.co/cuizBsGl2M
Lundi 18 Juin - 18:40
Ecofinance.sn : Coupe Du Monde 2018 : Les 5 Innovations Technologiques https://t.co/mU6xH1Hj70​Coupe-Du-Monde-2018-Les-5-Innovation… https://t.co/ZotoiNr3GM
Lundi 18 Juin - 17:45






blog Ecofinance