Connectez-vous S'inscrire

Santé: « Le continent africain a encore besoin de plus de partenaires pour faire face aux MTN » (Docteur)


Rédigé le 7 Juin 2018 à 16:49 | 0 commentaire(s) modifié le 7 Juin 2018 - 17:04


La lutte contre les Maladies Tropicales Négligées (MTN) constitue la troisième grande révolution en santé publique en Afrique. Beaucoup d’initiatives dont l’atteinte des objectifs fixés et qui aura des conséquences inestimables sur le développement du continent africain, sont en cours. C’est à l’image du Projet spécial élargi pour l'Élimination des Maladies tropicales négligées (ESPEN). Le chef d’équipe, Dr. Maria Rebollo Polo, revient de fond en comble dans cette interview, sur ce projet qui, à terme espère à transformer les MTN en Maladies Tropicales Éliminées voire Éradiquées (MTE).


Le Projet spécial élargi pour l'Élimination des Maladies tropicales négligées (ESPEN) est un projet quinquennal lancé en mai 2016 par le Bureau régional de l'Organisation mondiale de la santé pour l'Afrique (OMS/AFRO). Nous avons pour objectif d’accélérer le contrôle et l'élimination des cinq maladies tropicales négligées pouvant faire l'objet d'une chimiothérapie préventive sur le continent africain (PC-MTN), à savoir l'onchocercose, la filariose lymphatique, la schistosomiase, les vers intestinaux et le trachome.
 
Les Maladies tropicales négligées (MTN) sont des pathologies qui touchent plus de 1,4 milliard personnes et sont à l’origine de plus de 534 000 décès par an à travers le monde. Très répandues dans les régions tropicales, avec notamment 39% des cas en Afrique, les MTN ont un impact énorme sur l'espérance de vie, l'éducation et les opportunités économiques des individus affectés et de leurs communautés.
 
Ainsi, nous fournissons aux Programmes nationaux de lutte contre les MTN à travers l’Afrique, un appui technique et financier. Nous nous assurons qu’ils disposent des données, de l'expertise et des ressources financières dont ils ont besoin pour accélérer la lutte contre ces maladies en coordonnant les partenaires et en fournissant une assistance technique.
 
Pour pouvoir atteindre les objectifs de notre feuille de route au niveau de l’OMS, ESPEN s’est fixé quatre priorités stratégiques.
 
La première c’est de pouvoir atteindre une couverture géographique de 100%. Faire de sorte qu’à travers le continent africain, 100% des populations qui en ont besoin ait accès au traitement contre les Maladies Tropicales Négligées. Ce qui nous a permis de faire une certaine analyse au niveau des pays pour la mise à l’échelle des interventions.
 
La deuxième priorité d’ESPEN, c’est de pouvoir aider les pays à atteindre l’élimination de ces cinq maladies, notamment à travers la mise en place d’un système de surveillance performant et l’obtention de la validation de l’OMS à chacune des étapes clés.
 
La troisième c’est d’améliorer la qualité des données au niveau des pays pour leur permettre de prendre des décisions éclairées basées sur des données fiables.
 
La quatrième priorité stratégique c’est d’aider les pays à faire une distribution effective des médicaments qui sont donnés par des firmes pharmaceutiques. ESPEN veut renforcer les chaines d’approvisionnement pour que les malades puissent avoir accès à tous les médicaments possibles.
ESPEN est caractérisé par un partenariat public-privé, comment appréciez-vous l’apport du secteur privé dans la réalisation des objectifs d’élimination d’ici 2030 ?
 
Ces dernières années, notre lutte longue et difficile contre les MTN a pris un tournant important. En 2012, une coalition d'organisations philanthropiques comme la Fondation Bill & Melinda Gates, de pays donateurs comme les États-Unis et le Royaume Uni, de gouvernements de pays endémiques et de laboratoires pharmaceutiques a signé la Déclaration de Londres, s'engageant à contrôler, éliminer ou éradiquer 10 MTN d'ici janvier 2020. Simultanément, les plus grandes compagnies pharmaceutiques, y compris GlaxoSmithKline, Merck KGaA, Merck & Co, Eisai, Pfizer et Johnson & Johnson se sont engagées à donner tous les médicaments nécessaires pour atteindre ces objectifs audacieux, pour une somme d’environ 17,8 milliards de dollars américains.
 
La création d’ESPEN fait suite à cet engouement au niveau international. L’OMS a jugé nécessaire de mettre sur pied ce partenariat public-privé pour assurer la coordination des efforts.
 
La chimiothérapie préventive est un traitement révolutionnaire qui consiste à atteindre chaque année des communautés entières avec des médicaments sûrs et efficaces pour prévenir les MTN. Le contrôle et l'élimination des PC-MTN coûtent moins de 0,50 dollars américains par personne et par an, tout en offrant un énorme retour sur investissement tant pour les gouvernements des pays affectés que pour les partenaires techniques et financiers.
 
En marge de la dernière Assemblée générale de la santé célébrée à Genève il y a quelques semaines, le président de Merck, Dr. Frank Stangenberg-Haverkamp a organisé un évènement pour célébrer le 350e anniversaire du Groupe Merck et notre progrès collectif contre la schistosomiase. En 2012, Merck s'est engagé à faire don de 25 à 250 millions de comprimés de Praziquantel à l'OMS chaque année jusqu'à l'élimination de la schistosomiase.
 
Source: AllAfrica



Investissement /Ecofinance.sn | Commerce/Ecofinance.sn | Infrastructures/Ecofinance.sn | Energie/Ecofinance.sn | TIC/Ecofinance.sn | Collectivités locales/Ecofinance.sn | Emploi/Ecofinance.sn | Contribution/Ecofinance.sn | Innovation/Ecofinance.sn | Nomination/Ecofinance.sn | Palmarès/Ecofinance.sn | Sante | Agriculture/Ecofinance.sn | Portrait | Reportage | Interview | Décrets | Ecobusiness | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe



Inscription à la newsletter

Blog Ecofinance
le 10/09/2018

HYDROCARBURES : ce qu’il faut comprendre sur les activités d’exploration-production

(Ecofinance.sn – Dakar) - Au Sénégal, le pétrole...











Derniers tweets
Ecofinance.sn : Guinée – Guinée-Bissau : 33 milliards FCFA de la BAD pour un projet d’interconnexion routière… https://t.co/i950OLWPoY
Vendredi 12 Octobre - 12:34
Ecofinance.sn : Décideurs, agissez-vous pour l’épanouissement des adultes de demain https://t.co/lWxOOON4v8 https://t.co/gokMkJhYi1
Jeudi 11 Octobre - 18:04
Ecofinance.sn : La croissance du tourisme international reste vigoureuse https://t.co/lVZIrU3mKr https://t.co/Xz8zVargZ0
Jeudi 11 Octobre - 15:04
Ecofinance.sn : Sénégal : les députés invités à amender l’article 27 du projet de loi du Code des communications électroniques… https://t.co/6exVgcyAn4
Jeudi 11 Octobre - 13:50





Facebook