Connectez-vous S'inscrire
ecofinance.sn
 

Saint-Louis-Agroalimentaire: les transformatrices à l’épreuve de la fabrication du couscous


Rédigé le Dimanche 20 Mars 2016 à 19:45 | Lu 108 fois | 0 commentaire(s)


Ecofinance.sn (Saint-Louis) – Après quelques jours de cours théoriques sur les conditions d’hygiène de fabrication du couscous à mil, les transformatrices se sont jetées à l’eau.


Les femmes transformatrices en pleine action pour la préparation du couscous.
Les femmes transformatrices en pleine action pour la préparation du couscous.
En cette matinale du vendredi dernier, aux alentours de 9 h, les 18 groupements de femmes transformatrices de la toute nouvelle Plateforme des acteurs de l’agroalimentaire de la région de Saint-Louis (Paar/Sl) se retrouvées à l’unité  de transformation de leur coordonnatrice, Gnagna Guèye.

Elles étaient venues non pas pour préparer la campagne électorale pour le référendum, comme on leur reconnaît chez les femmes, mais pour une séance de dèmonstration sur le processus de fabrication du couscous de mil.

Dans cette petite unité de transformation, les conditions de fabrication étaient réunies. Propreté des locaux, des bassins remplis d’eau javellisée et bien dosée, conformément aux normes d’hygiène, des chaises bien rangées, de grosses assiettes remplies de mil et de maïs, blouses blanches, gans, masques, bonnets, bref, les membres d’office de la Parr/Sl n’ont rien négligé pour mettre en pratique ce qu’elles ont appris durant 4 jours de formation.

En effet, à cette dernière étape de l’atelier de  formation  sur la mise en place du cadre de concertation et de la plateforme interprofessionnelle des  femmes transformatrices à Saint-Louis, de la rotation du retour sur investissement des fonds investis, ces dernières commencent le travail par le pesage des 16 kg dont 10 kg de mil et 2kg de maïs jaune à fabriquer.  

Ensuite, les femmes passent au tri, à la vanne avec le tamisage, puis à la mouture et au moulage avant la cuisson, l’émottage, le tamisage, le séchage, le conditionnement et l’étiquetage pour donner toutes les indications et informations sur le produit fini à commercialiser.

Avec leurs bruits incessants, on se croirait à un baptême. C’est comme si elles baptisaient la Parr/Sl qui venait de naître à peine.

N’empêche que ça été une épreuve longue et difficile. A leur voir travailler, on sent leur abnégation, leur engagement et leur amour à leur métier. De ce fait, elles méritent un encadrement et un accompagnement pour l’accès au marché afin d’écouler les produits transformés difficilement rentables.  

C’est ce qu’à compris la formatrice, Nafi Diagne Guèye, présidente de la Plateforme des organisations professionnelles de l’agroalimentaire du Sénégal (Popas), les représentants de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis (Ugb), du Conseil des organisations non gouvernementales d’appui au développement (Congad), du développement communautaire, du commerce, du projet Usaid Era – Education et recherche agricole, de Green Sénégal, de l’Ong Concept et de la chambre des métiers.

Autant de partenaires qui les assistent et les appuient pour mener à bien leur ambitieux objectif de passer l’étape artisanale à celle de l’industrialisation.  
 




Dans la même rubrique :
< >

blog Ecofinance

Bourde 2017
BOURDE 2017 | société par le 27/11/2017

BOURDE 2017 - Chapitre 6 - Zawiya El Hadj Malick Sy

BOURDE 2017 | société par le 27/11/2017

BOURDE 2017 - Chapitre 7 - Mosquée Serigne Babacar Sy


Inscription à la newsletter



Indices boursiers internationaux











Derniers tweets
Ecofinance.sn : Air Sénégal en tournée dans la sous région avec l’ATR-72 600 https://t.co/RBTZZQrJHo https://t.co/WNwtUvCXZ6
Lundi 11 Décembre - 14:54
Ecofinance.sn : Lomé : un terrain de 10.000m2 pour la Chambre consulaire régionale de l’UEMOA Le siège de la Chambre consulaire rég… https://t.co/xiunN78265
Lundi 11 Décembre - 13:29
Ecofinance.sn : Conférence mondiale pour l’éducation : La composition du comité scientifique connue https://t.co/uczQCY6MEn https://t.co/Ge45JfJ2DR
Lundi 11 Décembre - 13:29
Ecofinance.sn : Le budget 2018 du ministre de l'Education nationale en hausse de plus de 10 milliards Le budget 2018 du ministre de… https://t.co/q91vuMUJ24
Lundi 11 Décembre - 13:29
Ecofinance.sn : Les enfants de Somalie ne sont pas responsables de l'endettement de leur pays julius Nyerere, le premier président… https://t.co/Gspc93Bemr
Lundi 11 Décembre - 13:29