Connectez-vous S'inscrire
ecofinance.sn
 

SENEGAL : poursuite des recherches de l’avion disparu


Rédigé le Mardi 8 Septembre 2015 à 14:09 | Lu 59 fois | 0 commentaire(s)


Ecofinance.sn – (Dakar) - Les recherches continuent pour retrouver l'avion de la compagnie privée Sénégal air.


Maïmouna Ndoye Seck, ministre sénégalais en charge des Transports aériens
Maïmouna Ndoye Seck, ministre sénégalais en charge des Transports aériens
L'appareil qui s'est écrasé en mer samedi soir, le 5 août, au large de Dakar n’a toujours pas été retrouvé. Sept personnes ont péri dans l’accident. L'appareil, un avion de transport médical de la compagnie privée Sénégal air, ralliait la capitale sénégalaise depuis le Burkina Faso. La ministre des Transports aériens, Maimouna Ndoye Seck, a confirmé lundi soir un choc avec un autre avion alors que les recherches se poursuivent pour retrouver l'avion.

«A ce stade, trois avions et un navire de la marine nationale sont mobilisés pour poursuivre les actions de recherche et de sauvetage. Ces opérations vont se poursuivre autant que nécessaire», tient à préciser Maimouna Ndoye Seck, la ministre sénégalais en charge des Transports aériens.

Les circonstances du drame  ne sont pas encore connues, mais le ministre confirme bien un choc avec un autre avion : «Effectivement, le vol de Ceiba a eu un accrochage avec un avion de petite taille. J’ai reçu tout à l’heure de mon collègue ministre équato-guinéen le rapport du pilote qui indique que cet abordage a bien eu lieu. L’autorité compétente en la matière a, après avoir fait l’ensemble des expertises nécessaires, délivré le permis d’exploiter à la compagnie et les certificats de navigabilité à l’avion. Donc on peut dire que l’avion respectait les conditions pour pouvoir voler».

Cependant, impossible d'en tirer des conclusions tant que l’avion n’a pas été retrouvé pour Maimouna Ndoye Seck : «Vous comprendrez que n’ayant pas encore situé l’avion, ni obtenu les enregistrements des boites noires éventuellement, qu’on ne puisse pas aujourd’hui en l’état actuel des choses dire si c’est une erreur humaine ou une erreur matérielle, technique».
Source : Rfi
 




Dans la même rubrique :
< >

blog Ecofinance

Bourde 2017
BOURDE 2017 | société par le 27/11/2017

BOURDE 2017 - Chapitre 6 - Zawiya El Hadj Malick Sy

BOURDE 2017 | société par le 27/11/2017

BOURDE 2017 - Chapitre 7 - Mosquée Serigne Babacar Sy


Inscription à la newsletter



Indices boursiers internationaux











Derniers tweets
Ecofinance.sn : Air Sénégal en tournée dans la sous région avec l’ATR-72 600 https://t.co/RBTZZQrJHo https://t.co/WNwtUvCXZ6
Lundi 11 Décembre - 14:54
Ecofinance.sn : Lomé : un terrain de 10.000m2 pour la Chambre consulaire régionale de l’UEMOA Le siège de la Chambre consulaire rég… https://t.co/xiunN78265
Lundi 11 Décembre - 13:29
Ecofinance.sn : Conférence mondiale pour l’éducation : La composition du comité scientifique connue https://t.co/uczQCY6MEn https://t.co/Ge45JfJ2DR
Lundi 11 Décembre - 13:29
Ecofinance.sn : Le budget 2018 du ministre de l'Education nationale en hausse de plus de 10 milliards Le budget 2018 du ministre de… https://t.co/q91vuMUJ24
Lundi 11 Décembre - 13:29
Ecofinance.sn : Les enfants de Somalie ne sont pas responsables de l'endettement de leur pays julius Nyerere, le premier président… https://t.co/Gspc93Bemr
Lundi 11 Décembre - 13:29