Connectez-vous S'inscrire

SENEGAL – Les entrées de touristes passent de 963 004 en 2014 à 1 365 000 en 2018, selon Mame Mbaye Niang


Rédigé le 20 Juillet 2018 à 10:11 | 0 commentaire(s) modifié le 20 Juillet 2018 - 10:15


De 963 004 arrivées en 2014, la destination Sénégal a enregistré 1 365 000 entrées de touristes, a révélé jeudi le ministre du Tourisme, Mame Mbaye Niang, selon qui les tendances sont donc très favorables et rendent optimistes par rapport à l’objectif de 2018.


SENEGAL – Les entrées de touristes passent de 963 004 en 2014 à 1 365 000 en 2018, selon Mame Mbaye Niang
‘’Les efforts consentis ces derniers temps nous ont permis d’enregistrer des résultats satisfaisants certes, mais qui sont encore très loin de notre potentiel’’, a-t-il notamment dit, expliquant ces résultats sont le fruit des efforts immenses que le président de la République, Macky Sall  a consentis pour faire du secteur du tourisme un vecteur de croissance saine, inclusive et donc durable. 

Relevant que Macky Sall a véritablement inscrit le tourisme dans le temps de l’action, Mame Mbaye Niang a indiqué qu’au terme du rapport de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) du premier semestre 2018, les arrivées de touristes internationaux ont augmenté de 6 % au cours des quatre premiers mois de l’année 2018 par rapport à la même période 
l’an dernier. 

Ces chiffres, qui prolongent la tendance vigoureuse observée en 2017 (+ 7%), dépassent même les prévisions de l’OMT pour 2018 (+4 % à +5 %), a rapporté M. Niang, qui présidait le démarrage des travaux d’un atelier de partage de l’avant-projet dudit Code avec les 
professionnels s’est ouvert jeudi à Saly-Portudal, dans le département de Mbour. Au sortir de cet atelier, le Sénégal va disposer d’un nouvel outil de gouvernance du secteur du tourisme. 

La croissance a été certes tirée par l’Asie-Pacifique (+8 %) et l’Europe (+7 %). Mais, l’Afrique, avec +6 %, loin devant le Moyen-Orient (+4 %) et les Amériques (+3 %) a également affiché des résultats solides. 

‘’Les procédures administratives d’agrément pour l’exploitation des établissements d’hébergement touristique, des agences de voyages, de tourisme et des transports touristiques et des autres entreprises du secteur ont été allégées pour permettre un accès plus facile au service public administratif’’, a fait savoir le ministre du Tourisme. A cet effet, ajoute-t-il, plus de 150 entreprises ont été agréées entre septembre 2017 et juillet 2018, représentant plus de 1000 nouveaux emplois créés et un chiffre d’affaires assez important. 

Les cartes professionnelles des guides de tourisme ont été tirées pour l’essentiel et la Commission consultative de sélection des guides de tourisme va se réunir très prochainement pour statuer sur les nouvelles demandes, a annoncé M. Niang, d’après qui la dématérialisation sera effective au début du mois d’août. Les promoteurs pourront désormais déposer leurs dossiers en ligne et les suivre sans difficultés majeures. Les délais d’instruction sont réduits, conformément aux instructions du président de la République. 

‘’L’incubateur de Thiès est fonctionnel et celui de Ziguinchor le sera très bientôt. Les micros entreprises touristiques,  nous en sommes conscients, constituent le fer de lance du développement du secteur. Si nous voulons une croissance saine et durable, nous devons les  accompagner’’, a estimé Mame Mbaye Niang. 

Les campements villageois ont été agréés dans le but de relancer le tourisme communautaire.  A cet effet, il est prévu de les accompagner techniquement, matériellement et financièrement, a promis M. Niang qui déclare que l’Etat du Sénégal et la Banque mondiale mettent actuellement en œuvre le Projet de développement du tourisme et des entreprises (PDTE). 

L’objectif général de ce projet, c’est de créer les conditions nécessaires à l’augmentation des investissements privés dans le secteur du tourisme dans la zone de Saly et à renforcer le 
développement des entreprises privées au Sénégal. Entre autres composantes nous avons la sous-composante 1.2 ‘’Rénovation des plages de Saly’’ qui a pour objectif de contrecarrer l’érosion des plages et de restaurer l’attractivité du site touristique de Saly. Le lancement des travaux est prévu bientôt, selon Mame Mbaye Niang. 

En perspective, la finalisation des travaux d’aménagement de base de Pointe-Sarène, sur 110 ha, permettra l’installation de Cinq unités hôtelières, de 120 villas haut standing, d’une zone commerciale, d’un parc animalier et d’une marina. Au même moment, le projet Saraba, sur l’ancien Club Aldiana, sera lancé le mois prochain pour un coût de 56,9 milliards de FCFA avec une participation au capital de la Caisse de Dépôt et de Consignation (CDC) et de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD). 

‘’Tout ceci a été réalisé parce que nous avons repensé la gouvernance du secteur, son organisation, son fonctionnement ainsi que le financement des investissements structurants. Nous avons simplifié notre approche et notre conception des choses. Mais, il nous faut encore et surtout donner du sens à notre action pour redorer davantage le blason du tourisme sénégalais’’, a-t-il souligné, avant de rappeler que le tourisme contribue bien au progrès social, à l’égalité, à la prospérité et à la paix. Il est un trait d’union favorisant la compréhension mutuelle entre les peuples et les cultures. 

‘’Dans un monde qui semble manquer de plus en plus de tolérance et de générosité, nous devrions valoriser le tourisme entendu comme un socle précieux de la paix entre les communautés et les nations’’, a souligné le ministre du Tourisme citant M. Rifai, ancien Secrétaire général de l’OMT. 
la redaction



Investissement /Ecofinance.sn | Commerce/Ecofinance.sn | Infrastructures/Ecofinance.sn | Energie/Ecofinance.sn | TIC/Ecofinance.sn | Collectivités locales/Ecofinance.sn | Emploi/Ecofinance.sn | Contribution/Ecofinance.sn | Innovation/Ecofinance.sn | Nomination/Ecofinance.sn | Palmarès/Ecofinance.sn | Sante | Agriculture/Ecofinance.sn | Portrait | Reportage | Interview | Décrets | Ecobusiness | Bon à savoir



Inscription à la newsletter

Blog Ecofinance
le 31/07/2018

CEMAC : dernière ligne droite pour mobiliser 130 milliards de Fcfa pour le secteur agricole

Le président de la Commission de la Communauté...











Derniers tweets
Ecofinance.sn : Etats-Unis : le moral des ménages poursuit sa dégradation https://t.co/y4I0VUEt7X https://t.co/eoL112LPjj
Vendredi 17 Août - 18:12
Ecofinance.sn : Uemoa : lente reprise des activités du marché boursier régional en mai 2018 https://t.co/3SGHIpU5fD https://t.co/ypREhqJpCv
Jeudi 16 Août - 13:27
Ecofinance.sn : Uemoa : progression de la situation monétaire en mai 2018 https://t.co/AeUjz6d7vX https://t.co/Dc3FHvH02d
Jeudi 16 Août - 13:07
Ecofinance.sn : Manque d’eau à Dakar : Las Plamas la résiliente, n’acceptera plus jamais ! https://t.co/ywVI3xsxR7 https://t.co/mf889kaS9q
Jeudi 16 Août - 12:37





Facebook