Connectez-vous S'inscrire
economie, finance : l'actualité au senegal et en afrique

RECHERCHE UNIVERSITAIRE : Israël offre 2 bourses de 300 000 francs à des étudiantes de la Flsh


Rédigé le 14 Décembre 2017 à 17:02 | 0 commentaire(s) modifié le 14 Décembre 2017 - 17:10


L’Etat hébreux a procédé, ce jeudi à l’amphi 2 de la Faculté des lettres et sciences humaines(Flsh) de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar(Ucad), à la remise de deux bourses de recherches à des étudiantes. Lors de la même rencontre l’ambassadeur d’Israël au Sénégal et la Flsh ont signé un accord de coopération.


(Ecofinance.sn Dakar) - Paul Hirschson, ambassadeur d’Israël au Sénégal a procédé ce jeudi à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad) avec Alioune Badara Kandji, assesseur de la faculté des lettres et sciences humaines (Flsh), à la signature d’un accord de coopération avec ladite faculté. Cet accord vise l’élaboration et la participation des programmes de formation et de recherche, la promotion de l’excellence dans l’éducation, le renforcement de la coopération dans le domaine de l’éducation, mais aussi de faire connaitre plus Israël et le judaïsme au Sénégal.

En marge de cette cérémonie, deux étudiantes ont reçu des bourses pour la recherche en doctorat et en master, d’un montant initial de 300 000 francs Cfa. Il s’agit de Aicha Gadiaga, doctorante en histoire, dont le  sujet de thèse porte sur : «La contribution de la communauté juive de la petite Côte et des Rivières de l’huile (XVème  et XVIIIème siècle) à cheval entre l’histoire moderne à l’école doctorale Arciv».  Quant à  Beye Diop, son sujet évoque le  «Port de Saly du temps des juifs Sépharades et du commerce Atlantique». 

L’ambassadeur d’Israël au Sénégal, Paul Hirschson très ravi de ce partenariat a laissé entendre : «L’éducation est la base du développement, le socle d’un avenir solide. Le peuple israélien l’a si bien compris, qu’il a promu l’éducation bien avant l’établissement de son Etat. Chaque année, Mashav reçoit des centaines de professionnels venant du Sénégal, de la Gambie, du Cap-Vert, de Sierra Léone, de la Guinée, du Malin, de la Guinée Bissau en Israël pour des cours de perfectionnement dans leurs domaines professionnels. Par le biais de la recherche, le Sénégal et Israël franchissent un autre pas important de notre relation intercommunautaire. Nous créons des passerelles entre les peuples israélien et sénégalais. Nous sommes ravis que cette union des peuples, datant de plusieurs siècles, repasse par la jeunesse et l’éducation ». 

Le représentant du doyen de la Fac de lettres, l’assesseur Alioune Badar Kandji, s’est réjoui de ce partenariat qui va renforcer les liens entre les deux peuples. 




Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 12 Juillet 2018 - 21:12 Optimisation fiscale, Macky donne la formule

Investissement /Ecofinance.sn | Commerce/Ecofinance.sn | Infrastructures/Ecofinance.sn | Energie/Ecofinance.sn | TIC/Ecofinance.sn | Collectivités locales/Ecofinance.sn | Emploi/Ecofinance.sn | Contribution/Ecofinance.sn | Innovation/Ecofinance.sn | Nomination/Ecofinance.sn | Palmarès/Ecofinance.sn | Sante | Agriculture/Ecofinance.sn | Portrait | Reportage | Interview | Décrets | Ecobusiness | Bon à savoir