Connectez-vous S'inscrire
ecofinance.sn
   

Prix à la consommation : L’indice en recul de 1,1% en janvier 2017


Rédigé le Vendredi 9 Février 2018 à 11:21 | Lu 53 fois | 0 commentaire(s)


Selon l’Agence nationale de la statistique et de la démographie, l’Indice Harmonisé des Prix à la Consommation du mois de janvier 2017 a reculé de 1,1%, en raison principalement de la baisse des prix des «produits alimentaires et boissons non alcoolisées», des services de «santé» et des «boissons alcoolisées, tabac et stupéfiants».




Selon l’argentier de l’Etat, à travers trois Echanges de lettres, le Gouvernement de la République populaire de Chine a consenti à accorder au Sénégal, un montant de douze millions quatre cent mille yuans Renminbi, soit plus d’un milliard de francs CFA, destiné au financement de la mission technique chinoise au Centre National Hospitalier d’Enfants de Diamniadio, à l’acquisition d’un lot de matériel de traduction simultanée au profit du Conseil économique, social et environnemental et au programme d’installation d’un système de télévision par satellite au niveau de 10 000 villages africains.
 

De même, Amadou Ba a signé un accord de coopération économique et technique sous forme de subvention d’un montant de 200.000.000 de yuans renminbi, soit environ 16.800.000.000 francs CFA, pour le financement notamment de l’étude et la réalisation du projet de fourniture d’équipements au profit du Centre Universitaire de Mesure et d’Analyse de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar.
 
«Le dernier document que nous avons signé aujourd’hui, concerne l’Accord-cadre pour le financement du projet « Smart Sénégal » pour un montant d’un milliard cinquante millions (1.050.000.000) de yuans renminbi, soit environ quatre vingt sept milliards (87.000.000.000) de francs CFA», informe Amadou Ba.
 
A cet égard, le ministre des finances a relevé que depuis la mise en place de l’Agence de l’Informatique de l’Etat (ADIE), le Gouvernement du Sénégal a déployé beaucoup d’efforts et de moyens qui ont contribué à bâtir graduellement une infrastructure de type opérateur sur une bonne partie du territoire national.
 
En effet, c’est à partir de 2007 que l’édification d’un backbone national en fibre optique a démarré à la faveur de la phase 1 du projet e-Gouvernement financé par la République Populaire de Chine. En décembre 2012, la Phase 2 de ce projet a été lancé toujours avec l’accompagnement de votre pays tandis que le projet large bande du Sénégal qui est la troisième phase du projet e-gouvernement a démarré en 2016.
 
Au total, les phases 1, 2 et 3 dudit projet ont permis de réaliser un maillage du territoire en fibre optique et la construction de deux centres d’hébergement de données.
«Ces financements que la République Populaire de Chine vient de mettre à la disposition du Sénégal font suite aux importants concours obtenus auprès de votre pays», indique le ministre de l’Economie et des Finances.  
 
En effet, de 2012 à décembre 2017, des conventions de financement d’un montant global d’environ de mille douze (1.012) milliards de Francs CFA ont été signées avec la République populaire de Chine dont huit cent quatre vingt cinq (885) milliards de francs FCFA au financement du Plan d’Actions Prioritaires (PAP) du PSE, à la suite du Groupe Consultatif sur le financement du PSE, faisant ainsi de République populaire de Chine un des principaux partenaires financiers du Sénégal.




blog Ecofinance
le 17/04/2018

L’UE et le Maroc négocient un nouvel accord de pêche, sans le Front Polisario

Les Etats membres de l'Union européenne ont lancé...


Inscription à la newsletter




Tags







Derniers tweets
Ecofinance.sn : Macky cède Tigo à Yérim Sow et Cie : Wari perd le combat   Fin du bras de fer Wari-Millicom. Le président de l… https://t.co/o8Xgx5ERo9
Vendredi 20 Avril - 17:24
Ecofinance.sn : Les activités extractives impactent négativement sur les droits humains, selon le président du CNDH Au Sénégal, les… https://t.co/wqH5JNcoHh
Vendredi 20 Avril - 14:39





blog Ecofinance