Connectez-vous S'inscrire
economie, finance : l'actualité au senegal et en afrique

Port autonome de Dakar : le nouveau DG lance une nouvelle vision stratégique horizon 2019-2023


Rédigé le 29 Juin 2018 à 11:29 | 0 commentaire(s) modifié le 29 Juin 2018 - 11:32


Dans de cadre de promouvoir les performances du Port Autonome de Dakar (PAD), une nouvelle vision stratégique a été lancée à l'horizon 2019-2023. Cette vision a pour ambition de faire du port de Dakar, un port moteur de l’émergence, et le plus compétitif de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).


Une nouvelle vision stratégique à l’horizon 2019-2023 a vu le jour. Elle est de l’initiative du Port autonome de Dakar (PAD). Cette initiative a pour objet de déterminer les stratégies et de formuler des objectifs qui, une fois traduits en programmes et activités donnent à la plateforme portuaire de Dakar un avantage compétitif certain pour accroître le trafic et assurer la pérennité financière. Ainsi, selon le Directeur général  Aboubacar Sedikh Bèye ce nouveau Plan stratégique, servira également  à améliorer la compétitivité du port et d’attirer beaucoup plus de trafic afin de positionner Dakar comme un hub logistique régional. 

Revenant sur le concept , M.Bèye renseigne que "le plan stratégique d'une entreprise est une projection, voire un saut vers l'avenir, une cartographie de sa situation, tenant compte de ses forces mais également  de ses faiblesses, de ses opportunités mais aussi de ses menaces". 

C'est par ailleurs, dit-t-il, un pari pour plus de performance, plus d'efficacité, en un mot, pour plus de valeur ajoutée. 

A cet effet, M. Bèye reste convaincu que cette exercice de vérité est de la responsabilité de l'autorité portuaire. Mais, également de tous les acteurs intervenant sur notre place portuaire.

"C’est ensemble que nous voudrions donc engager assurément sur la voie de l’avenir, en éliminant un à un les goulots d’étranglement qui gangrènent nos performances actuelles et futures et qui ont pour noms : congestion, manque d’espace et absence de réserve foncière, faible niveau d’investissement insuffisance de notre niveau logistique par rapport à la demande", a-t-il souligné. .

Le Directeur général du PAD a par ailleurs invité les acteurs à anticiper sur les mutations profondes que connaîtra le pays dans un horizon temporel pas très éloigné avec l’exploitation prochaine du gaz et du pétrole.

A l’en croire, le changement de paradigme qui va s’opérer avec l’érection prochaine de nouveaux ports, ceux de Bargny-Sendou et Ndayane, va promouvoir une nouvelle approche basée sur l’inclusion, la concertation et la confiance.



Investissement /Ecofinance.sn | Commerce/Ecofinance.sn | Infrastructures/Ecofinance.sn | Energie/Ecofinance.sn | TIC/Ecofinance.sn | Collectivités locales/Ecofinance.sn | Emploi/Ecofinance.sn | Contribution/Ecofinance.sn | Innovation/Ecofinance.sn | Nomination/Ecofinance.sn | Palmarès/Ecofinance.sn | Sante | Agriculture/Ecofinance.sn | Portrait | Reportage | Interview | Décrets | Ecobusiness | Bon à savoir