Connectez-vous S'inscrire
ecofinance.sn

Phase II du PSE: L’Etat compte sur le secteur privé


Rédigé le Mardi 19 Décembre 2017 à 16:12 | Lu 52 fois | 0 commentaire(s)


C’est une innovation de taille dans le Plan Sénégal Emergent. En effet, dans le cadre de la mise en œuvre de la phase 2 du Plan Sénégal émergent (PSE) (2019-2023), le gouvernement du Sénégal compte miser sur un secteur privé fort et dynamique afin d’améliorer davantage la croissance économique du Sénégal qui prévoit un taux de 7% l’année prochaine.







(Ecofinance.sn Dakar) - Selon le directeur général de la Planification et des Politiques économiques, Pierre Ndiaye, qui présidait l’atelier d’élaboration de la phase II du PSE dans la première phase du PSE, une partie de la croissance 6,6% est tirée par le secteur public, le privé est encore timide. Et dans la phase 2, il faudra un secteur privé très fort et dynamique pour permettre de porter cette croissance à des niveaux très élevés. 
  
Dans la même veine, le directeur général de la Planification et des Politiques économiques a rappelé, à cet effet, que dans la première phase du PSE, les programmes mis en place au niveau social dont le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC), la Couverture maladie universelle (CMU) et les réformes dans le secteur de l’agriculture, ont permis de relever significativement les conditions de vie des populations. 
  
De même, le directeur général de la Planification et des Politiques économiques, a estimé que des efforts sont à faire notamment au niveau du coût de l’électricité encore élevé, dans les domaines de l’éducation, de la mobilisation des ressources et dans l’amélioration de l’environnement des affaires de manière générale pour permettre au secteur privé de s’épanouir. 
  
Ces travaux d’élaboration de la phase 2 du PSE devront être terminés d’ici juin 2018 et les résultats seront soumis au Conseil économique, social et environnemental (CESE) pour avis puis au Conseil supérieur du plan pour approbation et à l’Assemblée nationale pour son adoption. 




blog Ecofinance
le 22/01/2018

UEMOA : la Côte d'Ivoire tire le marché interbancaire

Les opérations interbancaires dans la zone de...


Bourde 2017
BOURDE 2017 | société par le 27/11/2017

BOURDE 2017 - Chapitre 6 - Zawiya El Hadj Malick Sy

BOURDE 2017 | société par le 27/11/2017

BOURDE 2017 - Chapitre 7 - Mosquée Serigne Babacar Sy


Inscription à la newsletter



Indices boursiers internationaux











Derniers tweets
Ecofinance.sn : Sénégal : Baisse des prix à l’importation en Novembre Les prix des produits à l’importation ont chuté de 2,5% en no… https://t.co/18xjxBnmFo
Mardi 23 Janvier - 09:11
Ecofinance.sn : Genre : L’inclusion financière participe à l’autonomisation des femmes Sophie Naudeau, Responsable Secteur Développ… https://t.co/2gp3fArli8
Mardi 23 Janvier - 09:11
Ecofinance.sn : 30ème Sommet de l’Union Africaine : les dossiers sur la table des chefs d'Etat L’instance continentale n’a pas déro… https://t.co/Xoh5eeZP8E
Mardi 23 Janvier - 08:57
Ecofinance.sn : Cameroun : recul des ventes de pétrole brut Les volumes commercialisés de pétrole brut camerounais ont atteint un t… https://t.co/zbeNndTRiZ
Mardi 23 Janvier - 08:41
Ecofinance.sn : Ghana / Conjoncture : la Banque centrale n'est pas aussi optimiste que le président Akufo-Addo La reprise économiqu… https://t.co/UhAmRwuYcB
Mardi 23 Janvier - 08:41