Connectez-vous S'inscrire

Panne en plein vol Air France: la compagnie prolonge les souffrances des passagers


Rédigé le 30 Mai 2018 à 15:51 | 0 commentaire(s) modifié le 30 Mai 2018 - 16:04


En plus de la grosse frayeur vécue en plein air, dans la journée du mardi 29 mai 2018, les passagers du vol AF O7 d'Air France ont été laissés à eux-mêmes à leur redescende d'avion à l'aéroport Roissy Charles De Gaulle. Certains d'entres eux ont été confinés dans l'appareil en panne et interdits de fouler le sol français.


"Le droit et la dignité humaine ont été bafoués par la compagnie aérienne d'Air France". Cette phrase est de l'un des passagers du vol AF 07 qui ont vécu la peur de leur vie quand le commandant de bord est venu les annoncer en plein air que l'un des moteurs de l'avion était en panne et qu'il fallait rebrousser chemin. Les faits se sont passés après 3 heures de vol à destination de Dakar. C'est arrivé au Maroc que l'équipage a été contraint par une défaillance technique de retourner en urgence à Paris.
C'est ainsi qu'à 22 heures, l'appareil a atterri à l'aéroport Roissy Charles De Gaulle d'où il était parti. Toutefois, la joie de fouler redescendre sur terre, sain et sauf a vite cédé la place à l'amertume née du manque de respect et de considération de la compagnie Air France à l'égard des passagers. "Après 6 heures de vol dans des conditions de paniques et de stress, on a été obligé de faire la queue pour le rechecking pendant encore deux heures. Ceux d'entre nous qui avaient jeûné n'ont même pas été pris en compte. Et après tout cela, nous avons rejoint nos hôtels par nos propres frais, alors que c'est la compagnie qui devait affréter un bus", a déploré Boubacar Sèye, joint au téléphone par PressAfrik.

Les non-détenteurs de visa Chenghen cloués dans l'appareil en panne
​Boubacar Sèye et ses autres co-passagers qui sont détenteurs de nationalité française ou autres visas n'ont pas été les plus à plaindre. Ils sont assisté impuissant au confinement de leurs autres compagnons d'infortune dans l'appareil en panne sur le tarmac de l'aéroport Roissy Charles De Gaulle. "Les passagers qui n'avaient pas de visa Schenghen et qui n'avaient pas la nationalité française, ont été bloqués dans l'avion. Après tout le calvaire qu'ils ont vécus pendant ce vol, je pense que c'était inhumain de la part des autorités de l'aéroport et d'Air France. C'est une question de droit et de dignité humaine", dénonce-t-il

A part les excuses de routine, la compagnie Air France a laissé ses passagers, dont certains devaient venir à Dakar pour assister à des funérailles de leurs parents, en rade. Certains des passagers ont été orientés vers d'autres compagnies.



Investissement /Ecofinance.sn | Commerce/Ecofinance.sn | Infrastructures/Ecofinance.sn | Energie/Ecofinance.sn | TIC/Ecofinance.sn | Collectivités locales/Ecofinance.sn | Emploi/Ecofinance.sn | Contribution/Ecofinance.sn | Innovation/Ecofinance.sn | Nomination/Ecofinance.sn | Palmarès/Ecofinance.sn | Sante | Agriculture/Ecofinance.sn | Portrait | Reportage | Interview | Décrets | Ecobusiness | Bon à savoir



Inscription à la newsletter

Blog Ecofinance
le 31/07/2018

CEMAC : dernière ligne droite pour mobiliser 130 milliards de Fcfa pour le secteur agricole

Le président de la Commission de la Communauté...











Derniers tweets
Ecofinance.sn : Uemoa : lente reprise des activités du marché boursier régional en mai 2018 https://t.co/3SGHIpU5fD https://t.co/ypREhqJpCv
Jeudi 16 Août - 13:27
Ecofinance.sn : Uemoa : progression de la situation monétaire en mai 2018 https://t.co/AeUjz6d7vX https://t.co/Dc3FHvH02d
Jeudi 16 Août - 13:07
Ecofinance.sn : Manque d’eau à Dakar : Las Plamas la résiliente, n’acceptera plus jamais ! https://t.co/ywVI3xsxR7 https://t.co/mf889kaS9q
Jeudi 16 Août - 12:37
Ecofinance.sn : Uemoa : une amélioration de 306,3 milliards FCFA de liquidité bancaire notée en mai 2018 https://t.co/xXyrxzO1eF https://t.co/Vw2q5dYuxO
Mardi 14 Août - 20:07





Facebook