Connectez-vous S'inscrire
ecofinance.sn
 
Informer utile et juste pour instruire et construire
 

PARERBA: vers la création de 6000 emplois agricoles et agro-alimentaires dans cinq régions du Sénégal


Rédigé le Vendredi 11 Mai 2018 à 10:47 | Lu 68 fois | 0 commentaire(s)


Le Projet d’appui à la réduction de l’émigration rurale dans le Bassin arachidier (PARERA) envisage de créer environ cinq mille nouveaux emplois dans le domaine de l’agriculture de base et mille autres dans le domaine de l’agro-industrie rurale dans le Bassin arachidier, soit un total de six mille emplois, notamment au profit des producteurs qui vont être organisés et renforcés, afin d’accroître ‘’durablement’’ leur production.


(Ecofinance.sn Dakar) - L’annonce a été faite par le chef dudit projet, Alessio Salvadori, précisant qu’il est prévu de développer une activité dans les filière agricoles importantes de la zone d’intervention du PARERBA qui s’inscrivant dans une synergie d’actions, veut contribuer à ‘’freiner’’ l’émigration rurale, en accroissant les opportunités économiques pour les ménages ruraux. 

 Ainsi, il sera créé une cinquantaine de Petites et moyennes entreprises (PME) employant chacune une vingtaine de jeunes, soit mille jeunes qui seront sélectionnés, renforcés et financés à travers des accélérateurs d’entreprises et un fond de financement Sénégalo-belge. 

‘’Spécifiquement, notre objectif, c’est de consolider et de créer des emplois durables dans les chaines de valeur agroalimentaires dans le Bassin arachidier, avec une attention particulière pour les jeunes et les femmes, tout en contribuant à la sécurité alimentaire’’, a notamment expliqué M. Salvadori. 

Il s’exprimait, à Kaolack, à l’occasion d’un atelier de renforcement de capacités des professionnels de l’information, membres du Réseau des journalistes associés aux questions agricoles (REJAQUES), sur les activités du projet d’appui à la réduction de l’émigration rurale dans le Bassin arachidier (PARERBA). 

L’objectif de cette rencontre qui se poursuit jusqu’à jeudi, est de permettre aux participants d’avoir les outils nécessaires à la diffusion et à la vulgarisation des activités prévues dans le cadre de ce projet exécuté par l’Agence belge de développement (ENABEL). 

ENABEL a signé une convention de financement avec l’Union européenne (UE) pour des ‘’actions d’urgence’’ destinées à répondre aux défis de la migration irrégulière et des déplacements forcés, ainsi qu’à faciliter la gestion de la migration, a-t-on signalé dans les termes de référence de cet atelier qui regroupe des journalistes en service dans les zones d’intervention du projet qui va durer cinq ans pour une enveloppe financière de 18 millions d’euros. 

Outre les investissements prévus pour l’aménagement des périmètres agricoles, le projet comporte des volets portant sur l’accompagnement des jeunes entrepreneurs, le renforcement de capacités des producteurs, des organisations paysannes, des groupements d’intérêts économiques et des comités de gestion. L’accès à la formation qualifiante et professionnelle ainsi que le financement de projets productifs figurent également parmi les actions à mener. 

‘’Nous voulons que toutes les stratégies mises en place dans le cadre de ce projet soit bien comprises par les journalistes et autres professionnels des médias pour une diffusion correcte auprès des autorités, nationales et locales, mais auprès des populations’’, a indiqué Alessio Salvadori. 




blog Ecofinance
le 17/05/2018

Le FIDA mobilise un fonds d'aide pour renforcer l'agriculture familiale en Guinée

L'Etat guinéen a signé ce lundi 14 mai à Rome,...


Inscription à la newsletter








Forex en ligne





Derniers tweets
Ecofinance.sn : Entrepreneuriat : Lancement du projet "Feed the Future Sénégal Jeunesse en Agriculture" L’Ambassade des Etats-Unis… https://t.co/XVb7ftbn97
Dimanche 20 Mai - 18:23
Ecofinance.sn : 2,5 milliards de personnes de plus habiteront dans les villes d'ici 2050 (ONU) Deux personnes sur trois habiteront… https://t.co/rimclztcKp
Vendredi 18 Mai - 17:03





blog Ecofinance