Connectez-vous S'inscrire

Notation Financière : WARA assigne à SICABLE la note de long terme de « A- » pour sa première notation


Rédigé le 11 Avril 2018 à 13:26 | 0 commentaire(s) modifié le 11 Avril 2018 - 13:29


West Africa Rating Agency (WARA), l’agence de notation ouest africaine basée à Abidjan, annonce la première notation de SICABLE. Sur son échelle régionale, la note de long terme que WARA assigne à SICABLE est « A- », en grade d’investissement, tandis que sa note de court terme est « w-3 ».



(Ecofinance.sn Dakar) SICABLE, membre de Prysmian Group, est le leader ivoirien du câble électrique. La perspective attachée à ces notations est stable. Simultanément, sur son échelle internationale, WARA assigne à SICABLE les notes suivantes: iB+/Stable/iw-5. 

Les auteurs du rapport estiment que cette  notation reflète d’abord le fait que SICABLE domine le marché du câble en Côte d’Ivoire et se lance à la conquête des marchés limitrophes. La gouvernance de SICABLE est saine et son équipe de direction robuste, ce qui permet à la société de déployer une stratégie crédible et pertinente de différenciation par la qualité.

La performance financière de SICABLE est très solide, puisqu’elle se prévaut d’un niveau de rentabilité stable et d’une liquidité abondante, tandis que l’endettement est nul. Le soutien opérationnel de son actionnaire majoritaire, Prysmian Group (qui est au demeurant le leader mondial du secteur), est exhaustif et permanent. A contrario, la notation est contrainte par l’environnement national et régional, lequel reste instable tant économiquement que politiquement, malgré son potentiel de croissance important. En outre, les contreparties de SICABLE sont très fortement concentrées, tant en termes de clients que de fournisseurs. 

Les activités de SICABLE sont aussi très concentrées géographiquement. Enfin, la concurrence s’intensifie, ce qui devrait peser sur les prix à court terme et accélérer les exigences de gains d’efficience ainsi que de saturation de l’outil de production.

La notation de SICABLE ne bénéficie d’aucun facteur de support externe. En revanche, la notation intègre explicitement l’assistance permanente que reçoit la filiale ivoirienne de son actionnaire majoritaire de référence, Prysmian Group, par le truchement d’une convention d’assistance exhaustive.

SICABLE ne représente que 0,2% du chiffre d’affaires de Prysmian Group à fin 2016 (EUR16 millions rapportés à EUR7,5 milliards), ce qui fait de la société ivoirienne du groupe une filiale dénuée d’importance stratégique, au sens de la définition méthodologique que WARA donne à ce terme. 

Poursuivant , WARA indique qu’une  amélioration de la notation de SICABLE est tributaire: i) d’une amélioration durable de l’environnement macroéconomique dans la sous-région et d’une transition politique réussie en Côte d’Ivoire; ii) d’une plus grande diversification géographique de ses activités, ainsi que de sa base de clients et de fournisseurs; et iii) du maintien de son niveau de qualité, tout en renforçant sa compétitivité-prix par l’intensification du taux d’utilisation de ses équipements, afin de faire face à une pression concurrentielle croissante. 
  
De même , une détérioration de la notation de SICABLE serait la conséquence: i) d’une nouvelle crise politique ou sanitaire impactant la Côte d’Ivoire ou la sous-région; ii) d’une perte significative de parts du marché domestique, qui ne serait pas compensée par la hausse des volumes de ventes sur les marchés limitrophes; iii) de la hausse significative de ses charges, laquelle entrainerait une compression rédhibitoire de ses marges; ou iv) d’un recours à l’endettement que WARA jugerait excessif.

Par sa perspective stable, WARA signale que la probabilité d’occurrence des scénarios favorables est égale à celle des scénarios défavorables à moyen terme, ce qui signifie en d’autres termes que la notation actuelle de SICABLE contient autant de possibilités de rehaussement que de risques d’abaissement, modulo les contraintes inhérentes au plafond national en Côte d’Ivoire, que WARA maintient au niveau de ‘A’. 
Lejecos



Investissement /Ecofinance.sn | Commerce/Ecofinance.sn | Infrastructures/Ecofinance.sn | Energie/Ecofinance.sn | TIC/Ecofinance.sn | Collectivités locales/Ecofinance.sn | Emploi/Ecofinance.sn | Contribution/Ecofinance.sn | Innovation/Ecofinance.sn | Nomination/Ecofinance.sn | Palmarès/Ecofinance.sn | Sante | Agriculture/Ecofinance.sn | Portrait | Reportage | Interview | Décrets | Ecobusiness | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe



Inscription à la newsletter

Blog Ecofinance
le 10/09/2018

HYDROCARBURES : ce qu’il faut comprendre sur les activités d’exploration-production

(Ecofinance.sn – Dakar) - Au Sénégal, le pétrole...











Derniers tweets
Ecofinance.sn : Corruption au Sénégal : une législation sur la protection des dénonciateurs préconisée https://t.co/gl9Kph8TrL https://t.co/nofcsBjmpB
Mercredi 17 Octobre - 22:19
Ecofinance.sn : Guinée – Guinée-Bissau : 33 milliards FCFA de la BAD pour un projet d’interconnexion routière… https://t.co/i950OLWPoY
Vendredi 12 Octobre - 12:34
Ecofinance.sn : Décideurs, agissez-vous pour l’épanouissement des adultes de demain https://t.co/lWxOOON4v8 https://t.co/gokMkJhYi1
Jeudi 11 Octobre - 18:04
Ecofinance.sn : La croissance du tourisme international reste vigoureuse https://t.co/lVZIrU3mKr https://t.co/Xz8zVargZ0
Jeudi 11 Octobre - 15:04





Facebook