Connectez-vous S'inscrire

Maurice toujours première économie 'essentiellement libre' en Afrique


Rédigé le 7 Mars 2018 à 10:47 | 0 commentaire(s) modifié le 7 Mars 2018 - 12:30


La 24ème édition de l'indice de liberté économique publié par la Heritage Foundation a conforté Maurice dans sa première place en tant qu'économie ''essentiellement libre'' sur le continent africain, a-t-on appris des autorités de l'île. Un communiqué du bureau du premier ministre mauricien, a indiqué que le pays est 21ème sur 180 pays dans le monde.


Maurice toujours première économie 'essentiellement libre' en Afrique
(Ecofinance.sn Dakar) - L'économie mauricienne jouit d'une très bonne réputation dans le monde. D'après un communiqué de bureau du premier ministre mauricien, le pays a pu maintenir sa première place en Afrique subsaharienne sur le plan de l'Indice de liberté économique de Heritage Foundation, en se classant 21ème sur 180 pays et régions notés. Maurice a réalisé un score de 75,1 avec une augmentation de 0,4 point et des améliorations dans les scores pour l'intégrité du gouvernement et les indicateurs de droits de propriété dans cette 24ème édition du classement. Le bureau du premier ministre explique que la Heritage Foundation a noté un environnement réglementaire efficace et transparent à la base d'un développement économique ''relativement'' large, des taux d'imposition compétitifs, des pratiques bancaires prudentes et un Code du travail assez flexible facilitant la croissance du secteur privé dans le pays. Des résultats dus à plusieurs réformes effectuées par les dirigeants mauriciens ces dernières années en vue de faire de l'île, une porte d'entrée des investissements entre l'Asie et l'Afrique.

Mais Maurice n'est pas le seul pays à avoir fait des progrès. Sur les 180 pays et régions pris en compte par le classement, pas moins de 102 ont vu leurs scores s'améliorer alors que 75 d'entre eux ont évolué dans le sens inverse. Ainsi Hong Kong et Singapour ont pu se positionner respectivement premier et deuxième après avoir enregistré des hausses dans les indices. D'autres pays ont vu également leurs scores s'améliorer par rapport au classement précédent. C'est l'exemple de la Nouvelle-Zélande classée 3ème sur le plan mondial, de la Suisse classée 4ème et le Royaume-Uni classé 8ème toujours au niveau mondial. En Afrique, Maurice est suivi par le Botswana (69.9) et le Rwanda (69.1), respectivement à la deuxième et la troisième places, classées ainsi économies ''modérément libres''.

La Côte d'Ivoire première en Afrique de l'Ouest

Après les géants de l'Afrique australe et de l'est, on peut noter la présence de la Côte d'Ivoire. La première économie d'Afrique occidentale francophone a pu obtenir un score de 62 points se classant ainsi dans catégorie des économies ''modérément libres''. Le géant mondial du cacao a perdu 1 point essentiellement en raison de la dégradation de sa santé fiscale, des droits de propriété et de la liberté du travail. Malgré cette chute, la Côte d'Ivoire reste la meilleure de la sous-région ouest-africaine et occupe le 6ème rang africain sur les 47 pays classés et un score global supérieur aux moyennes régionales et mondiales. Pour avancer, le pays a déjà entrepris des réformes importantes notamment au niveau de son système 

fiscal avec la numérisation, y compris la rationalisation des procédures bureaucratiques pour réduire les coûts des entreprises et soutenir les PME.

Notons que l'Indice de liberté économique, lancé en 1995 par Heritage Fondation et le Wall Street Journal (WSJ), étudie les économies du monde entier et fournit une analyse approfondie de l'évolution politique et économique de chaque pays. Il se base sur plusieurs critères regroupés en quatre catégories, notamment l'état de droit, la taille du gouvernement, l'efficacité réglementaire et les marchés ouverts. Les scores sont définis sur une échelle de 100 points classés comme "libres" (80 ou plus), "essentiellement libres" (70-79,9), "modérément libres" (60-69,9), "pour la plupart non-libres" (50-59,9), ou "refoulé" (moins de 50 points).

 

latribune afrique



Investissement /Ecofinance.sn | Commerce/Ecofinance.sn | Infrastructures/Ecofinance.sn | Energie/Ecofinance.sn | TIC/Ecofinance.sn | Collectivités locales/Ecofinance.sn | Emploi/Ecofinance.sn | Contribution/Ecofinance.sn | Innovation/Ecofinance.sn | Nomination/Ecofinance.sn | Palmarès/Ecofinance.sn | Sante | Agriculture/Ecofinance.sn | Portrait | Reportage | Interview | Décrets | Ecobusiness | Bon à savoir



Inscription à la newsletter

Blog Ecofinance
le 10/09/2018

HYDROCARBURES : ce qu’il faut comprendre sur les activités d’exploration-production

(Ecofinance.sn – Dakar) - Au Sénégal, le pétrole...











Derniers tweets
Ecofinance.sn : BRT : environ 239 milliards FCFA pour une exécution efficace du projet https://t.co/EPc2REbliE https://t.co/Jcz8BRc9Og
Mardi 18 Septembre - 20:45
Ecofinance.sn : Bus Rapid Transit : les impacts du projet sur la population https://t.co/3IIGXL862m https://t.co/a6zMY2DGmz
Mardi 18 Septembre - 19:44
Ecofinance.sn : Orange-MainOne : un partenariat pour plus de connectivité sur la côte ouest africaine https://t.co/bmuVWfstng https://t.co/9gKqQzAjdx
Lundi 17 Septembre - 13:50
Ecofinance.sn : (https://t.co/Vk9QRlmNek – Dakar) - L’Etat du Sénégal a maintenant de quoi prendre en charge, de manière durable, l… https://t.co/PrviUrzRXs
Samedi 15 Septembre - 15:42





Facebook