Connectez-vous S'inscrire
ecofinance.sn
   

Les PME sénégalaises face à l’enjeu d’assurer correctement l’exécution des marchés


Rédigé le Lundi 12 Février 2018 à 13:30 | Lu 84 fois | 0 commentaire(s)


Le ministre du commerce, de la consommation, du secteur informel et des Pme qui l’a souligné lors du lancement du concept Emerald Business Club du groupe Ecobank » informe que la moitié des marchés publics allotis sont captés par les PME.


(Ecofinance.sn Dakar) - M. Alioune Sarr avance que près de 2000 milliards sont mobilisés chaque année par l’Etat et ses démembrements au titre de la commande publique. 
  
 Avant de faire savoir qu’en guise de réponse aux difficultés des petites et moyennes entreprises, l’Etat avait pris des initiatives fortes comme l’allotissement, le groupement ou encore le programme mobilier national. 
  
« Nous savons déjà, grâce à une étude du cabinet Performances Group en 2016, que la moitié des marchés publics allotis sont captés par les PME. Même si cela représente la moitié de l’ensemble des marchés en volume et 23% en valeur soit environ 500 milliards, il s’agit d’une opportunité importante pour les PME sénégalaises ». 
  
C’est ainsi qu’il estime que l’enjeu est dès lors de s’assurer que les PME soient en mesure d’assurer correctement l’exécution de ces marchés. D’où le sens, selon lui, de la collaboration entre Ecobank et les structures du Ministère à savoir l’ADEPME et le BMN. 
  
Alioune Sarr juge révolutionnaire le nouveau mécanisme mis en place par Ecobank car « jamais une institution bancaire n’a autant intégré les outils du dispositif public dans son processus de décision ». 
  
Pour preuve, il a brandi l’outil eRating développé par l’ADEPME qui est désormais systématiquement utilisé pour toute PME sollicitant de Ecobank le financement d’un marché public. 
  
Et de souligner que cet outil qui est partie intégrante de la labellisation des PME offre, en effet, une excellente appréciation de la capacité de la PME à pouvoir faire face à ses engagements financiers à court terme. 
  
De l’avis de M. Sarr, « l’Etat a compris qu’un mécanisme efficace de sécurisation des crédits aux PME grâce à une sélection efficace et à un suivi rigoureux, adapté et de proximité est le meilleur moyen de renforcer l’incitation des banques à accompagner le développement des PME ». 

lejescos




blog Ecofinance
le 17/04/2018

L’UE et le Maroc négocient un nouvel accord de pêche, sans le Front Polisario

Les Etats membres de l'Union européenne ont lancé...


Inscription à la newsletter




Tags







Derniers tweets
Ecofinance.sn : Macky cède Tigo à Yérim Sow et Cie : Wari perd le combat   Fin du bras de fer Wari-Millicom. Le président de l… https://t.co/o8Xgx5ERo9
Vendredi 20 Avril - 17:24
Ecofinance.sn : Les activités extractives impactent négativement sur les droits humains, selon le président du CNDH Au Sénégal, les… https://t.co/wqH5JNcoHh
Vendredi 20 Avril - 14:39





blog Ecofinance