Connectez-vous S'inscrire

" Le port Autonome de Dakar est malade" , selon Victoire Ndiaye Dg des Performances Group


Rédigé le 29 Juin 2018 à 11:25 | 0 commentaire(s) modifié le 29 Juin 2018 - 11:28



Le Directeur général de Performances Group a soutenu lors de sa présentation que le Port Autonome de Dakar est malade à cause des nombreuses difficultés qu’il traverse. Ainsi, M. Victoire Ndiaye a soutenu que pour assurer la bonne santé de ladite société, il faut une bonne croissance avec une rentabilité efficace  pour voir la bonne marche de l'entreprise. Ainsi, pour soigner cette maladie, le Dg conseil propose une efficacité opérationnelle pour assurer la compétitivité de ladite société. 

"Un port est un véritable temple de marchandises, de leurs arrivée jusqu’au départ. L’objectif le plus rapide est aujourd’hui de prendre part et  d’arriver en moins d’une heure en tant de partage. Et c’est également faire en sorte de préparer l’avenir notamment être très fort dans le segment des conteneurs, qui est le marché le plus important dans la cavité maritime du monde. Ce qui est déjà prévu avec le nouveau port de Ndayane qui sera bientôt, qui va permettre de donner tout le projet qu’il faut", a déclaré l'expert.

Concernant le diagnostic des maux qui gangrènent le Port, l’expert a relevé l’efficacité opérationnelle qui est capacité d’un port à accueillir des marchandises des passagers. « Les clients disent que le port n’est pas bien organisé. Et, quand, il y a problème, les personnes sur place ne sont pas en mesure de régler les différends. Il faut déclencher les plans stratégiques de Lomé », a-t-il fait savoir.

Vu la volonté de la direction du port et de l’engagement des autorités portuaires, M. Ndiaye reste convaincu que le port va se redresser très vite.

Concernant le corridor Dakar-Bamako, M. Ndiaye a fait savoir que ce point est absolument stratégique, et le port de Dakar n’est pas seulement un port pour le Sénégal. Parce que, explique-t-il, le marché d’un port c’est tous les endroits où il est possible d’envoyer rapidement de la marchandise.



Investissement /Ecofinance.sn | Commerce/Ecofinance.sn | Infrastructures/Ecofinance.sn | Energie/Ecofinance.sn | TIC/Ecofinance.sn | Collectivités locales/Ecofinance.sn | Emploi/Ecofinance.sn | Contribution/Ecofinance.sn | Innovation/Ecofinance.sn | Nomination/Ecofinance.sn | Palmarès/Ecofinance.sn | Sante | Agriculture/Ecofinance.sn | Portrait | Reportage | Interview | Décrets | Ecobusiness | Bon à savoir



Inscription à la newsletter

Blog Ecofinance
le 10/09/2018

HYDROCARBURES : ce qu’il faut comprendre sur les activités d’exploration-production

(Ecofinance.sn – Dakar) - Au Sénégal, le pétrole...











Derniers tweets
Ecofinance.sn : BRT : environ 239 milliards FCFA pour une exécution efficace du projet https://t.co/EPc2REbliE https://t.co/Jcz8BRc9Og
Mardi 18 Septembre - 20:45
Ecofinance.sn : Bus Rapid Transit : les impacts du projet sur la population https://t.co/3IIGXL862m https://t.co/a6zMY2DGmz
Mardi 18 Septembre - 19:44
Ecofinance.sn : Orange-MainOne : un partenariat pour plus de connectivité sur la côte ouest africaine https://t.co/bmuVWfstng https://t.co/9gKqQzAjdx
Lundi 17 Septembre - 13:50
Ecofinance.sn : (https://t.co/Vk9QRlmNek – Dakar) - L’Etat du Sénégal a maintenant de quoi prendre en charge, de manière durable, l… https://t.co/PrviUrzRXs
Samedi 15 Septembre - 15:42





Facebook