Connectez-vous S'inscrire
ecofinance.sn

Le développement des projets gaziers en Afrique Par Stanislas Ndayishimiye


Rédigé le Lundi 25 Septembre 2017 à 12:14 | Lu 37 fois | 0 commentaire(s)


Malgré le développement accéléré des énergies propres et renouvelables, l’exploitation des sources d’énergie fossiles, comme le gaz naturel, a encore de beaux jours devant elle, notamment en Afrique.



(Ecofinance.sn Dakar) - L’Afrique possède seulement 7,5% des réserves mondiales prouvées de pétrole et 7,6% pour le gaz, ce qui place le continent à la 5ème et à la 4ème position. Mais il occupe le 2e rang pour l’exploration des gisements des hydrocarbures. La chute des prix du pétrole depuis 2014 a accéléré les investissements dans l’exploration et l’exploitation du gaz.

Le gouvernement algérien vient par exemple d’annoncer son ambition d’augmenter la production gazière de 16 millions de mètres cubes par jour. Ce qui va lui permettre de compenser l’importante baisse des recettes tirées du pétrole depuis 2014. Elles sont passées de 60 milliards à 27,5 milliards de dollars en 3 ans.

L’autre pays qui mise sur le gaz pour renflouer ses caisses, c’est l'Angola, 2e producteur africain de pétrole. Le consortium Angola LNG a signé la semaine dernière (mardi 19 septembre 2017) un accord pluriannuel de vente de gaz naturel liquéfié à la compagnie suisse Glencore.

En moins d’un mois, c’est la 3e fois que le producteur angolais de gaz naturel liquéfié basé à Soyo signe ce genre d’accord. Le premier a été signé le 4 septembre avec le négociant suisse Vitol et le 2e, le 11 septembre, avec le négociant allemand RWE Supply & Traiding. L’usine de Soyo vise une production de 3,5 millions de tonnes avant la fin de cette année, contre 770 000 tonnes fin 2016.

Selon une étude de Global Data, une firme britannique spécialisée notamment dans l’apport de solutions innovantes aux secteurs industriels, l’Afrique est la 2e région la plus dynamique, derrière l’Asie et devant l’Europe, en termes du plus grand nombre de projets de développement prévus pour entre en service d’ici 2021.

A cette échéance, la production mondiale de pétrole et de gaz devrait augmenter d’au moins 2,6 % et l’Afrique jouera un rôle de premier plan, particulièrement dans le domaine gazier.




blog Ecofinance
le 22/01/2018

UEMOA : la Côte d'Ivoire tire le marché interbancaire

Les opérations interbancaires dans la zone de...


Bourde 2017
BOURDE 2017 | société par le 27/11/2017

BOURDE 2017 - Chapitre 6 - Zawiya El Hadj Malick Sy

BOURDE 2017 | société par le 27/11/2017

BOURDE 2017 - Chapitre 7 - Mosquée Serigne Babacar Sy


Inscription à la newsletter



Indices boursiers internationaux











Derniers tweets
Ecofinance.sn : Sénégal : Baisse des prix à l’importation en Novembre Les prix des produits à l’importation ont chuté de 2,5% en no… https://t.co/18xjxBnmFo
Mardi 23 Janvier - 09:11
Ecofinance.sn : Genre : L’inclusion financière participe à l’autonomisation des femmes Sophie Naudeau, Responsable Secteur Développ… https://t.co/2gp3fArli8
Mardi 23 Janvier - 09:11
Ecofinance.sn : 30ème Sommet de l’Union Africaine : les dossiers sur la table des chefs d'Etat L’instance continentale n’a pas déro… https://t.co/Xoh5eeZP8E
Mardi 23 Janvier - 08:57
Ecofinance.sn : Cameroun : recul des ventes de pétrole brut Les volumes commercialisés de pétrole brut camerounais ont atteint un t… https://t.co/zbeNndTRiZ
Mardi 23 Janvier - 08:41
Ecofinance.sn : Ghana / Conjoncture : la Banque centrale n'est pas aussi optimiste que le président Akufo-Addo La reprise économiqu… https://t.co/UhAmRwuYcB
Mardi 23 Janvier - 08:41