Connectez-vous S'inscrire
ecofinance.sn
 

Le Sénégal se prépare à l'évaluation des risques de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme


Rédigé le Mercredi 7 Septembre 2016 à 20:43 | Lu 339 fois | 0 commentaire(s)


Ecofinance.sn (Dakar) - Le Mefp se lance dans un exercice d'appréciation des vulnérabilités et des menaces de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme.


Aumilieu Cheikh T. Diop, secrétaire général du Mefp ouvrant les travaux de l'atelier.
Aumilieu Cheikh T. Diop, secrétaire général du Mefp ouvrant les travaux de l'atelier.
Le ministère sénégalais de l'Economie, des Finances et du Plan (Mefp), à travers, la Cellule nationale de traitement des informations financières (Centif), a entamé mardi à Dakar le processus d'évaluation nationale des risques de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme auxquels le pays est exposé.

Selon Cheikh Tidiane Diop, secrétaire général du Mefp, qui présidait l'ouverture des travaux,  il s'agit d'un exercice obligatoire qui incombe au pays évalué et qui doit intervenir avant l'évaluation proprement dite du système de lutte contre ces fléaux par les experts internationaux. 

"L’évaluation des risques consiste d’abord à apprécier les vulnérabilités et les menaces de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme au niveau de chaque secteur d’activités ou catégorie d’assujettis, à procéder ensuite à la globalisation des résultats ainsi obtenus pour produire une cartographie nationale des risques sur la base de laquelle seront adoptées les mesures appropriées", a-t-il expliqué 

Pour M. Diop, c'est une épreuve qui nécessite la mobilisation et l'implication de tous les acteurs. Aussi, a-t-il invité l'ensembles des acteurs nationaux à préparer ces exercices en s'impliquant activement et efficacement dans le processus d'évaluation.

"C’est à cette condition seulement que toutes les informations permettant d’attester des progrès réalisés par notre pays dans la lutte contre la criminalité financière pourront être mises à jour et tenues à la disposition des évaluateurs et qui, plus tard, feront l’objet de publication à l’attention de la communauté internationale", a-t-il insisté.

 
A cet égard, il a demandé à ce que l'ensembles des documents et statistiques utiles soient mis à la disposition du Centif, chef de fil désigné pour cet exercice et point de contact de l'équipe des évaluateurs.





blog Ecofinance

Bourde 2017
BOURDE 2017 | société par le 27/11/2017

BOURDE 2017 - Chapitre 6 - Zawiya El Hadj Malick Sy

BOURDE 2017 | société par le 27/11/2017

BOURDE 2017 - Chapitre 7 - Mosquée Serigne Babacar Sy


Inscription à la newsletter



Indices boursiers internationaux











Derniers tweets
Ecofinance.sn : Air Sénégal en tournée dans la sous région avec l’ATR-72 600 https://t.co/RBTZZQrJHo https://t.co/WNwtUvCXZ6
Lundi 11 Décembre - 14:54
Ecofinance.sn : Lomé : un terrain de 10.000m2 pour la Chambre consulaire régionale de l’UEMOA Le siège de la Chambre consulaire rég… https://t.co/xiunN78265
Lundi 11 Décembre - 13:29
Ecofinance.sn : Conférence mondiale pour l’éducation : La composition du comité scientifique connue https://t.co/uczQCY6MEn https://t.co/Ge45JfJ2DR
Lundi 11 Décembre - 13:29
Ecofinance.sn : Le budget 2018 du ministre de l'Education nationale en hausse de plus de 10 milliards Le budget 2018 du ministre de… https://t.co/q91vuMUJ24
Lundi 11 Décembre - 13:29
Ecofinance.sn : Les enfants de Somalie ne sont pas responsables de l'endettement de leur pays julius Nyerere, le premier président… https://t.co/Gspc93Bemr
Lundi 11 Décembre - 13:29