Connectez-vous S'inscrire

Le Sénégal absent du Top 5 du classement des meilleurs taux de croissance africaine de The Economist


Rédigé le 3 Janvier 2018 à 16:59 | 0 commentaire(s) modifié le 3 Janvier 2018 - 17:19


L’hebdomadaire très réputée des questions économiques mondiales, dans ses prévisions, a dévoilé le classement des pays qui connaitront les plus fortes croissances en 2018.



Selon The Economist, le Top 5 en Afrique est constitué de la Côte d'Ivoire, le Ghana, Djibouti, l'Éthiopie et l'Égypte. 
Un classement qui étonne certains observateurs qui certainement s’attendaient à voir le Sénégal dans ce peloton de tête si l’on se réfère à l’adresse à la nation que le Président Macky Sall a prononcé dans la soirée du 31 décembre 2017. 

Le chef de l’Etat, dans son discours avançait que l’année 2017 s’achève sous de bons auspices pour le Sénégal et que « grâce à nos efforts soutenus, notre économie progresse année après année dans tous les secteurs ». 

L’homme fort de la mouvance présidentielle faisait croire qu’avec un taux de croissance estimé à 6,8% en 2017, et une perspective de plus de 7% en 2018, « nous enregistrons pour la 3e année consécutive une des meilleures performances économiques en Afrique ». Ce qui, après analyse, devrait loger le Sénégal dans le lot des pays qui auront le meilleur score en termes de croissance. 

Selon lui, les performances du Sénégal seront encore meilleures quand l’exploitation prochaine des ressources pétrolières et gazières du pays viendra en appoint aux autres  secteurs stratégiques pour amplifier la croissance et le développement. « Ces ressources feront l’objet d’une gouvernance rigoureuse et transparente, pour le bénéfice des générations actuelles et futures. Un projet de loi sera soumis à cet effet à l’Assemblée nationale au cours de l’année 2018 après concertation avec les forces vives de la Nation », assure le président de la République. 
Par ailleurs, il faut faire remarquer que la prévision du Sénégal n’est pas loin de celle faites par le Conseil des ministres de l’UEMOA qui, lors de sa dernière session ordinaire de l’année, le vendredi 22 décembre 2017, tablait sur une croissance moyenne de 6,9% sur l’activité économique en 2018, au niveau de la région. 

Ce qui signifie un bon de 0,1% attendu sur le taux de croissance de la zone UEMOA en 2018. 
Sur le plan international, The Economist  souligne que le rythme de la croissance mondiale va s'amplifier, elle frôlera même les 4 % cette année, 3,7 % exactement selon le Fmi. 


 



Investissement /Ecofinance.sn | Commerce/Ecofinance.sn | Infrastructures/Ecofinance.sn | Energie/Ecofinance.sn | TIC/Ecofinance.sn | Collectivités locales/Ecofinance.sn | Emploi/Ecofinance.sn | Contribution/Ecofinance.sn | Innovation/Ecofinance.sn | Nomination/Ecofinance.sn | Palmarès/Ecofinance.sn | Sante | Agriculture/Ecofinance.sn | Portrait | Reportage | Interview | Décrets | Ecobusiness | Bon à savoir



Inscription à la newsletter

Blog Ecofinance
le 10/09/2018

HYDROCARBURES : ce qu’il faut comprendre sur les activités d’exploration-production

(Ecofinance.sn – Dakar) - Au Sénégal, le pétrole...











Derniers tweets
Ecofinance.sn : BRT : environ 239 milliards FCFA pour une exécution efficace du projet https://t.co/EPc2REbliE https://t.co/Jcz8BRc9Og
Mardi 18 Septembre - 20:45
Ecofinance.sn : Bus Rapid Transit : les impacts du projet sur la population https://t.co/3IIGXL862m https://t.co/a6zMY2DGmz
Mardi 18 Septembre - 19:44
Ecofinance.sn : Orange-MainOne : un partenariat pour plus de connectivité sur la côte ouest africaine https://t.co/bmuVWfstng https://t.co/9gKqQzAjdx
Lundi 17 Septembre - 13:50
Ecofinance.sn : (https://t.co/Vk9QRlmNek – Dakar) - L’Etat du Sénégal a maintenant de quoi prendre en charge, de manière durable, l… https://t.co/PrviUrzRXs
Samedi 15 Septembre - 15:42





Facebook