Connectez-vous S'inscrire
ecofinance.sn
   

La Banque mondiale approuve 110 millions de dollars pour le Programme d’appui aux communes et aux agglomérations


Rédigé le Mercredi 7 Février 2018 à 09:34 | Lu 55 fois | 0 commentaire(s)


La Banque mondiale a approuvé le 30 janvier un crédit de 110 millions de dollars de l’IDA en faveur du Sénégal. Cette enveloppe « permettra d’améliorer radicalement la gouvernance et l’efficacité des services publics au niveau local ».


(Ecofinance.sn Dakar) - Le premier objectif du Programme d’appui aux communes et aux agglomérations est d’améliorer les finances locales. Pour ce faire, il cherche à augmenter les dotations de l’État aux collectivités locales, introduire des critères d’allocation objectifs et équitables, et renforcer les capacités des municipalités afin qu’elles soient en mesure de développer leurs recettes propres.
 
Le programme vise en second lieu à rationaliser la gestion des investissements publics au niveau d’un certain nombre de collectivités urbaines afin d’améliorer les services à la population.
 
« La Banque mondiale va accompagner les efforts déployés par les autorités en vue d’engager une transformation qui placera les municipalités aux manettes du développement, explique Louise Cord, directrice des opérations de la Banque mondiale pour le Sénégal. Le nouveau programme devrait aboutir en cinq ans à une hausse remarquable des infrastructures de services publics municipales et redynamiser, au niveau national, le processus de décentralisation budgétaire et administratif, conformément aux objectifs de l’Acte III de la décentralisation. »
 
« Le programme s’attachera à améliorer considérablement les ressources financières dont disposent les collectivités locales et à mettre en place les mécanismes d’incitation et de soutien nécessaires pour accroître leur performance. Il permettra ainsi de renforcer le rôle de premier rang que sont appelées à jouer les municipalités pour mener à bien le développement local et répondre aux besoins de leurs administrés », soulignent Salim Rouhana et Bronwyn Grieve, chefs d’équipe du programme à la Banque mondiale.
 
L’opération bénéficiera d’un cofinancement de 80 millions d’euros de l’Agence française de développement (AFD).
 
 
La Banque mondiale approuve 110 millions de dollars pour le Programme d’appui aux communes et aux agglomérations
 
La Banque mondiale a approuvé le 30 janvier un crédit de 110 millions de dollars de l’IDA en faveur du Sénégal. Cette enveloppe « permettra d’améliorer radicalement la gouvernance et l’efficacité des services publics au niveau local ».
 
Le premier objectif du Programme d’appui aux communes et aux agglomérations est d’améliorer les finances locales. Pour ce faire, il cherche à augmenter les dotations de l’État aux collectivités locales, introduire des critères d’allocation objectifs et équitables, et renforcer les capacités des municipalités afin qu’elles soient en mesure de développer leurs recettes propres.
 
Le programme vise en second lieu à rationaliser la gestion des investissements publics au niveau d’un certain nombre de collectivités urbaines afin d’améliorer les services à la population.
 
« La Banque mondiale va accompagner les efforts déployés par les autorités en vue d’engager une transformation qui placera les municipalités aux manettes du développement, explique Louise Cord, directrice des opérations de la Banque mondiale pour le Sénégal. Le nouveau programme devrait aboutir en cinq ans à une hausse remarquable des infrastructures de services publics municipales et redynamiser, au niveau national, le processus de décentralisation budgétaire et administratif, conformément aux objectifs de l’Acte III de la décentralisation. »
 
« Le programme s’attachera à améliorer considérablement les ressources financières dont disposent les collectivités locales et à mettre en place les mécanismes d’incitation et de soutien nécessaires pour accroître leur performance. Il permettra ainsi de renforcer le rôle de premier rang que sont appelées à jouer les municipalités pour mener à bien le développement local et répondre aux besoins de leurs administrés », soulignent Salim Rouhana et Bronwyn Grieve, chefs d’équipe du programme à la Banque mondiale.
 
L’opération bénéficiera d’un cofinancement de 80 millions d’euros de l’Agence française de développement (AFD).
 




blog Ecofinance
le 17/04/2018

L’UE et le Maroc négocient un nouvel accord de pêche, sans le Front Polisario

Les Etats membres de l'Union européenne ont lancé...


Inscription à la newsletter




Tags







Derniers tweets
Ecofinance.sn : Macky cède Tigo à Yérim Sow et Cie : Wari perd le combat   Fin du bras de fer Wari-Millicom. Le président de l… https://t.co/o8Xgx5ERo9
Vendredi 20 Avril - 17:24
Ecofinance.sn : Les activités extractives impactent négativement sur les droits humains, selon le président du CNDH Au Sénégal, les… https://t.co/wqH5JNcoHh
Vendredi 20 Avril - 14:39





blog Ecofinance