Connectez-vous S'inscrire
ecofinance.sn
   

La Bad octroie 28, 5 milliards au Sénégal en appui aux réformes de développement local


Rédigé le Jeudi 20 Octobre 2016 à 21:37 | Lu 70 fois | 0 commentaire(s)


Ecofinance.sn (Dakar) - La Banque africaine de développement (BAD) vient d'octroyer 28,5 milliards FCFA au Sénégal pour appuyer les réformes en matière de développement local.


L'accord de prêt a été signé, mercredi à Abidjan, par le président du groupe de la Banque africaine de développement (Bad), Akinwumi Adesina, et le ministre sénégalais de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Ba.

Le prêt est destiné à appuyer  la première phase du  Programme d’appui aux réformes du développement local (Pardl-1), précise la Banque dans un communiqué de presse.

Dans son allocution, Adesina a rappelé que le conseil d’administration de la Banque a approuvé le 14 septembre dernier, «avec une appréciation particulière», le  document de stratégie pays du Sénégal (Dsp) pour les cinq  prochaines années.

Ce Dsp 2016-2020, a-t-il indiqué, est aligné sur le plan Sénégal émergent (Pse), la stratégie de développement (2014-2035) du pays et sur son plan d’actions prioritaires 2014-2018.

Il a, en outre, précisé que le document de politique est également  en adéquation avec la stratégie  décennale de la Banque, notamment la croissance inclusive et la croissance verte avec un accent particulier sur les cinq domaines prioritaires ou «Top 5» qui sont : éclairer l’Afrique et l’alimenter en énergie ; nourrir l’Afrique ;  industrialiser l’Afrique ; intégrer l’Afrique et améliorer la qualité de vie des Africains.

Pour le responsable de la Bad, cet appui aux efforts du gouvernement dans la mise en œuvre des réformes structurelles importantes, vise à créer les conditions d’une croissance soutenue et inclusive, en particulier en milieu rural, en accord avec le Pse.

Pour sa part, Amadou Ba s’est réjoui de l’excellence de la coopération bilatérale avec le groupe de la Bad. Il a ainsi rendu un vibrant hommage à la haute direction de l’institution «pour la qualité de sa gestion qui a permis à notre chère institution de consolider son rôle de première banque de développement du continent.»

En outres, il s’est aussi réjoui que le Dsp «prenne en compte les leçons tirées de la stratégie 2010-2015 et l’expérience de la Banque au Sénégal".
 
 




 




Dans la même rubrique :
< >

blog Ecofinance
le 21/02/2018

Sénégal : un Mirador scrute les besoins éducatifs de tout le territoire

Depuis 2013, un logiciel développé par cinq...


Inscription à la newsletter











Derniers tweets
Ecofinance.sn : Le Congo veut renégocier son ardoise avec Glencore et Trafigura https://t.co/RZiUVyMePQ https://t.co/SZ5OGmvesO
Mercredi 21 Février - 16:29
Ecofinance.sn : Pour sortir du franc CFA, optons pour un Fonds monétaire africain Il me semble évident que les pourfendeurs et les… https://t.co/iBfjbg4RPN
Mercredi 21 Février - 16:04



blog Ecofinance
BOURDE 2017 | société le 27/11/2017

BOURDE 2017 - Chapitre 6 - Zawiya El Hadj Malick Sy