Connectez-vous S'inscrire

L’inégalité homme-femme occasionne un manque à gagner de 160 000 milliards, selon la Banque Mondiale


Rédigé le 1 Juin 2018 à 11:50 | 0 commentaire(s) modifié le 1 Juin 2018 - 11:53


À l’échelle mondiale, les écarts de revenu tout au long de la vie entre les hommes et les femmes amputent la richesse des pays de 160 000 milliards de dollars — soit en moyenne 23 620 dollars par personne dans les 141 pays couverts par le Groupe de la Banque mondiale.


L’inégalité homme-femme occasionne un manque à gagner de 160 000 milliards, selon la Banque Mondiale
Le nouveau rapport de l’institution international intitulé Unrealized Potential: The High Cost of Gender Inequality in Earnings et qui donne l’information, analyse le coût économique des inégalités hommes-femmes en termes de pertes de capital humain. 
L’institution de Breton Wood indique qu’il paraît juste avant la prochaine réunion du G7, alors que le Canada, qui préside le groupement, s’est engagé à veiller à ce que les questions d’égalité entre les sexes et d’autonomisation des femmes soient inscrites dans tous les thèmes, activités et initiatives associés à sa présidence. 
Sur le plan des revenus comme sur celui de la participation à la population active, poursuit la même source, les femmes sont pénalisées par rapport aux hommes dans la quasi-totalité des pays du monde. 
Avant d’ajouter que la contribution des femmes au capital humain d’un pays, définie comme la valeur des gains à venir de sa population adulte, ne ressort donc qu’à 38 % en moyenne. Dans les pays à revenu faible et intermédiaire de la tranche inférieure, cette contribution représente au maximum un tiers de la richesse du capital humain. 
Selon le rapport, des programmes et des politiques facilitant l’accès des femmes au travail, aux infrastructures de base et aux services financiers, de même que leur contrôle sur les terres, pourraient conduire à la parité des revenus. 
La Banque mondiale de préciser que le manque à gagner lié à ces inégalités de rémunération varie selon les régions. 
D’après elle, les pertes les plus importantes — entre 40 000 et 50 000 milliards de dollars dans chaque cas — sont observées en Asie de l’Est/Pacifique, en Amérique du Nord ainsi qu’en Europe/Asie centrale, pour la simple raison que ce sont ces régions qui contribuent le plus à la richesse du capital humain dans le monde. 
Mais, précise-t-elle, les pertes dans les autres régions sont loin d’être négligeables. Elles sont estimées à quelque 9 100 milliards de dollars en Asie du Sud et à 6 700 milliards de dollars en Amérique latine/Caraïbes. 
Au Moyen-Orient/Afrique du Nord et en Afrique subsaharienne, poursuit la même source, les chiffres tournent respectivement autour de 3 100 milliards et 2 500 milliards de dollars. Si, en valeur absolue, les pertes dans les pays à faible revenu sont plus faibles que dans le reste du monde, elles sont plus importantes que partout ailleurs rapportées à la dotation initiale en capital humain. 
avec Lejecos
la rédaction



Investissement /Ecofinance.sn | Commerce/Ecofinance.sn | Infrastructures/Ecofinance.sn | Energie/Ecofinance.sn | TIC/Ecofinance.sn | Collectivités locales/Ecofinance.sn | Emploi/Ecofinance.sn | Contribution/Ecofinance.sn | Innovation/Ecofinance.sn | Nomination/Ecofinance.sn | Palmarès/Ecofinance.sn | Sante | Agriculture/Ecofinance.sn | Portrait | Reportage | Interview | Décrets | Ecobusiness | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe



Inscription à la newsletter

Blog Ecofinance
le 10/09/2018

HYDROCARBURES : ce qu’il faut comprendre sur les activités d’exploration-production

(Ecofinance.sn – Dakar) - Au Sénégal, le pétrole...











Derniers tweets
Ecofinance.sn : Tourisme de gastronomie : un concours mondial de start-up lancé https://t.co/RbGweJ8ECs https://t.co/noSSXKsGpH
Samedi 20 Octobre - 18:24
Ecofinance.sn : Burkina Faso : le Trésor public en quête de 75 milliards FCFA sur le marché financier https://t.co/DyhaVRvOQh https://t.co/EEdB8jVIlC
Samedi 20 Octobre - 17:39
Ecofinance.sn : Tourisme : de belles perspectives se dessinent pour Saly Portudal avec le Pdte https://t.co/ZmIPYRx2nx https://t.co/Pqors2b2d9
Samedi 20 Octobre - 13:50
Ecofinance.sn : Corruption au Sénégal : une législation sur la protection des dénonciateurs préconisée https://t.co/gl9Kph8TrL https://t.co/nofcsBjmpB
Mercredi 17 Octobre - 22:19





Facebook