Connectez-vous S'inscrire
ecofinance.sn
 

Jim Yong Kim reconduit à la tête du groupe de la Banque mondiale


Rédigé le Jeudi 29 Septembre 2016 à 12:37 | Lu 39 fois | 0 commentaire(s)


Ecofinance.sn (Dakar) - Jim Yong Kim est reconduit dans ses fonctions pour un second mandat de cinq ans.


Les administrateurs de la Banque mondiale ont reconduit à l’unanimité Jim Yong Kim dans ses fonctions pour un second mandat de cinq ans en tant que président du Groupe de la Banque mondiale à compter du 1er juillet 2017.

"Les administrateurs ont souligné les résultats obtenus par le personnel et la direction du Groupe de la Banque mondiale durant les quatre premières années du premier mandat de M. Kim à la tête de l’institution et ont salué le leadership et la vision stratégique du président. Ils ont relevé plusieurs initiatives menées à bien durant cette période avec le ferme soutien du conseil des administrateurs", selon un communiqué de la Banque.
 
 

 

Le texte relève que selon le conseil, les actionnaires de l’institution "avaient approuvé deux nouveaux objectifs ambitieux au cours de la première année de la présidence exercée par Jim Yong Kim depuis juillet 2012". Il s'agit de "mettre fin à l’extrême pauvreté d’ici à 2030" et de "promouvoir une prospérité partagée — en œuvrant en faveur de l’accroissement des revenus des 40 % les plus pauvres de la population de tous les pays en développement".
 
 

 

"Après l’approbation du nouveau modèle de développement, l’institution a mis en place, avec le soutien de ses actionnaires, les bases financières nécessaires à la mise en œuvre de la nouvelle stratégie. Les pays membres ont manifesté leur soutien au processus de changement en procédant à une reconstitution d’un montant record (52 milliards de dollars) des ressources de l’IDA, le fonds de la Banque mondiale destiné aux pays les plus pauvres", ajoute le communiqué.
 
 

 

Sur un autre plan, il a été procédé à un renforcement des capacités de prêt de la BIRD, organisme de la Banque mondiale axé sur les pays à revenu intermédiaire. "Enfin, un jalon majeur est en passe d’être posé en matière de viabilité financière : durant l’exercice 18, pour la première fois en près de dix ans, les revenus que la BIRD dégagera de ses opérations de prêt dépasseront ses charges administratives", souligne le communiqué.
 
 

 

Il signale également que la Banque est en train de mener un examen de ses dépenses "grâce auquel il a entrepris de réduire ses coûts administratifs de 400 millions de dollars et a réinvesti une partie des économies dans les opérations qu’il mène pour atteindre ses objectifs".
 
 

 

Les membres du conseil se sont réjouis que le Groupe de la Banque mondiale ait accordé une attention accrue au programme d’action concernant les biens publics mondiaux et à l’innovation financière sous la présidence de M. Kim.
 
 

 

Parmi les autres innovations financières figurent des mesures visant à accroître l’aide de l’IDA aux pays les plus pauvres du monde, notamment grâce à l’obtention d’une note de crédit AAA, et la création d’un Mécanisme de financement concessionnel mondial pour affronter la crise des réfugiés dans les pays à revenu intermédiaire et aider ces pays à obtenir les financements nécessaires à leur développement.
 
 

 

Les administrateurs ont rappelé que M. Kim avait encouragé le Groupe de la Banque mondiale à accélérer ses travaux sur le changement climatique au plan tant du financement que de l’impulsion intellectuelle comme en témoigne l’engagement pris par l’institution, durant l’automne 2015, de porter le montant annuel de son financement de l’action climatique à un niveau pouvant atteindre — selon la demande des clients — 20 % du total de ses engagements à l’horizon 2020.
 
 

 

M. Kim a mis fortement l’accent sur l’établissement de partenariats avec le secteur privé et au sein du système multilatéral. Il a lui-même mis cette démarche en pratique en participant à plusieurs missions conjointes dans des régions en crise en compagnie du secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon.
 
 

 

Durant le mandat de M. Kim, le Groupe de la Banque mondiale, désireux d’être en harmonie avec son envergure mondiale et sa politique d’inclusion, a sensiblement accru la diversité de son personnel.
 
 

 


Durant la réunion entre M. Kim et le conseil, le président de la Banque a précisé que la stabilité institutionnelle et le renforcement de la participation du personnel seront ses plus grandes priorités. 


 





blog Ecofinance
le 12/12/2017

Enfance : L’Unicef plaide la protection des enfants dans un monde numérique

Un rapport phare met en lumière les fractures...


Bourde 2017
BOURDE 2017 | société par le 27/11/2017

BOURDE 2017 - Chapitre 6 - Zawiya El Hadj Malick Sy

BOURDE 2017 | société par le 27/11/2017

BOURDE 2017 - Chapitre 7 - Mosquée Serigne Babacar Sy


Inscription à la newsletter



Indices boursiers internationaux











Derniers tweets
Ecofinance.sn : DECOLLAGE DE LA FILIERE ARACHIDE : Les 10 propositions de Papa Abdoulaye Seck Lors de l’atelier de validation de la… https://t.co/523gfkSJJa
Mercredi 13 Décembre - 13:30
Ecofinance.sn : Le rebond économique mondial est l'occasion de s'attaquer aux problèmes de développement, selon l'ONU Un rapport pu… https://t.co/Unt9FgLkFN
Mercredi 13 Décembre - 10:49
Ecofinance.sn : Téléphonie fixe : la Sonatel ultra-dominatrice https://t.co/3cYF2G5GLQ https://t.co/gM3OwH9AQu
Mardi 12 Décembre - 13:35
Ecofinance.sn : Le parc de lignes de téléphonie fixe en recul de 0, 23 % au 3e trimestre https://t.co/kicl5zkyMd https://t.co/rP6s2y8bny
Mardi 12 Décembre - 13:35
Ecofinance.sn : FORUM SUR LES INVESTISSEURS DE LA MICROFINANCE : Les participants pour une meilleure inclusion financière Lors du F… https://t.co/6fEnviHr4U
Mardi 12 Décembre - 13:35