Connectez-vous S'inscrire

Gestion des forêts transfrontalierères: La Banque mondiale organise un atelier à Kaolack


Rédigé le 24 Juillet 2018 à 10:05 | 0 commentaire(s) modifié le 24 Juillet 2018 - 10:20


Selon un communiqué, la Banque mondiale organise un atelier sous-régional sur la gestion des forêts transfrontalières entre le Sénégal, la Gambie et la Guinée-Bissau, le 26 juillet 2018 à Kaolack.


Gestion des forêts transfrontalierères: La Banque mondiale organise un atelier à Kaolack
La même source informe que les commissaires à l'Energie et à l'Environnement de la CEDEAO participeront aussi à l’atelier ainsi que des cadres de haut niveau des institutions gouvernementales des trois pays, de la Banque Mondiale, du Centre Régional pour les Energies Renouvelables et l’Efficacité Energétique et d'autres acteurs clés de la gestion forestière et de l'énergie domestique (biomasse et autres énergies renouvelables). 
Les objectifs de l'atelier sont destinés à fournir aux gouvernements du Sénégal, de la Gambie et de la Guinée-Bissau, à la Banque mondiale et à d'autres parties prenantes des informations de base sur les ressources forestières et la gestion durable des forêts dans la sous-région ; type et ampleur des exportations/ importations illégales de produits ligneux et impacts des activités illégales et non réglementées sur les ressources forestières. 
Mais aussi, informer les participants sur les enjeux liés à la demande en biomasse (bois de feu et charbon) et à l’exploitation des produits ligneux (légale et illégale), deux facteurs déterminants de la dégradation des forêts et de la dégradation des sols et identifier les opportunités pour les combattre. 
Ce n'est pas tout. Puisque l'atelier entend faire des recommandations pour améliorer la gestion des forêts dans les zones frontalières, élaborer des protocoles et ententes institutionnels pour les politiques et pratiques transfrontalières et éradiquer l'exploitation illégale et le commerce illicite des produits forestiers à la frontière des trois pays. 
Les résultats attendus sont nombreux. Il s'agit d'une meilleure compréhension des exportations/importations illégales de produits forestiers à travers les frontières des trois pays et pour les marchés internationaux. 
Une meilleure connaissance des problèmes liés à la déforestation et la dégradation des forêts et les principaux facteurs y contribuant (demande en énergie de la biomasse, exploitation de produits ligneux et conversion des forêts). 
Une meilleure information pour développer des protocoles, accords et ententes institutionnels pour la coopération transfrontalière et les activités de gestion des forêts transfrontalières. 

Avec lejecos



Investissement /Ecofinance.sn | Commerce/Ecofinance.sn | Infrastructures/Ecofinance.sn | Energie/Ecofinance.sn | TIC/Ecofinance.sn | Collectivités locales/Ecofinance.sn | Emploi/Ecofinance.sn | Contribution/Ecofinance.sn | Innovation/Ecofinance.sn | Nomination/Ecofinance.sn | Palmarès/Ecofinance.sn | Sante | Agriculture/Ecofinance.sn | Portrait | Reportage | Interview | Décrets | Ecobusiness | Bon à savoir



Inscription à la newsletter

Blog Ecofinance
le 31/07/2018

CEMAC : dernière ligne droite pour mobiliser 130 milliards de Fcfa pour le secteur agricole

Le président de la Commission de la Communauté...











Derniers tweets
Ecofinance.sn : Etats-Unis : le moral des ménages poursuit sa dégradation https://t.co/y4I0VUEt7X https://t.co/eoL112LPjj
Vendredi 17 Août - 18:12
Ecofinance.sn : Uemoa : lente reprise des activités du marché boursier régional en mai 2018 https://t.co/3SGHIpU5fD https://t.co/ypREhqJpCv
Jeudi 16 Août - 13:27
Ecofinance.sn : Uemoa : progression de la situation monétaire en mai 2018 https://t.co/AeUjz6d7vX https://t.co/Dc3FHvH02d
Jeudi 16 Août - 13:07
Ecofinance.sn : Manque d’eau à Dakar : Las Plamas la résiliente, n’acceptera plus jamais ! https://t.co/ywVI3xsxR7 https://t.co/mf889kaS9q
Jeudi 16 Août - 12:37





Facebook