Connectez-vous S'inscrire

Formulation du Pniasan : Le Gdsp fait différentes propositions


Rédigé le 14 Février 2018 à 09:42 | 0 commentaire(s) modifié le 14 Février 2018 - 09:49


Le Groupe de dialogue social et politique (Gdsp) a apporté sa contribution dans le cadre de la formulation du Programme national d’investissement agricole et de sécurité alimentaire et nutritionnelle (Pniasan). Il a organisé un atelier de partage de ses propositions issues des différentes concertations en vue de la formulation du Programme national d’investissement agricole et de sécurité alimentaire et nutritionnelle (Pniasan).


Ce cadre  regroupant des organisations de producteurs, de la société civile et de privés a défini une vision partagée qui va régir ses interventions dans le cadre du Pniasan. Selon Nadjirou Sall, président du Gdsp, le cadre  a fait quatre propositions pour la formulation du Pniasan. Le Gdsp, renseigne M. Sall,  a pris l’option de synthétiser les propositions issues des concertations locales en quatre programmes en lien avec sa vision et ses axes stratégiques. «Chaque projet est articulé autour de composantes et de lignes d’actions avec un objectif général et des objectifs spécifiques. Le processus a duré un an ponctué de réunions, d’ateliers, de missions sur le terrain », a expliqué le président du Gdsp. Le premier programme porte sur l’appui et l’accompagnement du Gdsp dans la socialisation, le suivi, l’animation du dialogue. Pour le  second programme, il concerne l’accroissement et la préservation des bases productives des systèmes de production agro-sylvo pastoraux et halieutiques.   Le troisième programme à trait à la promotion d’une bonne gouvernance inclusive pour une gestion durable des ressources foncières, pastorales et halieutiques. Quant au quatrième programme, il porte sur le développement de systèmes alimentaires basés sur la promotion des produits locaux. Prenant la parole, Dr Ibrahima Mendy, directeur de l’analyse, de la prévision et des statistiques agricoles (Dapsa) au ministère de l’Agriculture, a salué  la contribution de haute facture du Gdsp, tout en précisant que toutes les propositions seront prises en compte dans le document final.


Avrc lejecos



Investissement /Ecofinance.sn | Commerce/Ecofinance.sn | Infrastructures/Ecofinance.sn | Energie/Ecofinance.sn | TIC/Ecofinance.sn | Collectivités locales/Ecofinance.sn | Emploi/Ecofinance.sn | Contribution/Ecofinance.sn | Innovation/Ecofinance.sn | Nomination/Ecofinance.sn | Palmarès/Ecofinance.sn | Sante | Agriculture/Ecofinance.sn | Portrait | Reportage | Interview | Décrets | Ecobusiness | Bon à savoir



Inscription à la newsletter

Blog Ecofinance
le 10/09/2018

HYDROCARBURES : ce qu’il faut comprendre sur les activités d’exploration-production

(Ecofinance.sn – Dakar) - Au Sénégal, le pétrole...











Derniers tweets
Ecofinance.sn : BRT : environ 239 milliards FCFA pour une exécution efficace du projet https://t.co/EPc2REbliE https://t.co/Jcz8BRc9Og
Mardi 18 Septembre - 20:45
Ecofinance.sn : Bus Rapid Transit : les impacts du projet sur la population https://t.co/3IIGXL862m https://t.co/a6zMY2DGmz
Mardi 18 Septembre - 19:44
Ecofinance.sn : Orange-MainOne : un partenariat pour plus de connectivité sur la côte ouest africaine https://t.co/bmuVWfstng https://t.co/9gKqQzAjdx
Lundi 17 Septembre - 13:50
Ecofinance.sn : (https://t.co/Vk9QRlmNek – Dakar) - L’Etat du Sénégal a maintenant de quoi prendre en charge, de manière durable, l… https://t.co/PrviUrzRXs
Samedi 15 Septembre - 15:42





Facebook