Connectez-vous S'inscrire

Finance participative et crédit-bail : Des initiatives de la Bceao pour diversifier les sources de financement


Rédigé le 5 Mars 2018 à 16:55 | 0 commentaire(s) modifié le 5 Mars 2018 - 16:58


Dans le cadre de la diversification des instruments de financement, la Bceao a initié des chantiers visant la promotion de la finance participative dans l'Union ainsi que le développement du crédit-bail.




Finance participative et crédit-bail : Des initiatives de la Bceao pour diversifier les sources de financement
 
L’annonce a été faite le 1er  mars dernier à Abidjan  par Tiémoko Meyliet Koné. Le gouverneur de la Bceao était l’invité du « Petit déjeuner du patronat ivoirien ». Selon M. Koné, pour ce qui concerne la finance participative, en particulier la finance islamique, les instructions sont en cours d'élaboration pour préciser les conditions et modalités d'exercice de cette activité par les établissements de crédit et les Systèmes financiers décentralisés. 

S'agissant du crédit-bail, poursuit-il, l'analyse de l’environnement économique et financier de l'Umoa a montré que cet instrument de financement est peu utilisé. «En effet, le crédit-bail et les opérations assimilées représentent en moyenne 0,6% des actifs des établissements de crédit dans l'Umoa.

 En Côte d'Ivoire, la part du crédit-bail s'élève en moyenne à 1,1% du total des actifs bancaires », a souligné  le gouverneur de la Bceao. Il a rappelé  que pour favoriser le développement du crédit-bail, un projet de Loi uniforme a été élaboré et est en cours d'examen par les Parlements nationaux.  Selon lui, sur un autre registre, les études menées ont montré qu'une des principales contraintes au développement du crédit bancaire dans l'UMOA réside dans les difficultés que les banques ont à disposer d'informations fiables et cohérentes sur les demandeurs de crédit.

 «En vue de réduire cette asymétrie d'information entre les prêteurs et les emprunteurs sur le marché du crédit, un projet de promotion des Bureaux d'information sur le crédit (Bic) a été mis en œuvre », a confié Tiémoko Meyliet Koné. Le Bic, explique-t-il, a, en effet, pour rôle de collecter principalement auprès des organismes financiers et des grands facturiers (eau, électricité, téléphone), des données disponibles sur les antécédents de crédit ou de paiement des emprunteurs. 



Investissement /Ecofinance.sn | Commerce/Ecofinance.sn | Infrastructures/Ecofinance.sn | Energie/Ecofinance.sn | TIC/Ecofinance.sn | Collectivités locales/Ecofinance.sn | Emploi/Ecofinance.sn | Contribution/Ecofinance.sn | Innovation/Ecofinance.sn | Nomination/Ecofinance.sn | Palmarès/Ecofinance.sn | Sante | Agriculture/Ecofinance.sn | Portrait | Reportage | Interview | Décrets | Ecobusiness | Bon à savoir



Inscription à la newsletter

Blog Ecofinance
le 31/07/2018

CEMAC : dernière ligne droite pour mobiliser 130 milliards de Fcfa pour le secteur agricole

Le président de la Commission de la Communauté...











Derniers tweets
Ecofinance.sn : Ethiopian Airlines annonce de belles performances entre 2017-2018 https://t.co/bAlcxAn98b https://t.co/nENrjXm38l
Lundi 13 Août - 19:42
Ecofinance.sn : Cedeao : plus de 45 milliards FCFA de recettes enregistrés au premier semestre 2018 https://t.co/RM5MQ9fEq6 https://t.co/ZvEt47S6JD
Lundi 13 Août - 18:37
Ecofinance.sn : Iran: l'économie souffrirait plus de mauvaise gestion que des sanctions, selon Ali Khamenei https://t.co/nDZSwgMQri https://t.co/N6Gk5DnqvP
Lundi 13 Août - 12:22
Ecofinance.sn : BIDC : Amadou Bâ s’attaque à la bonne exécution du plan stratégique 2016-2020 https://t.co/34RiULl9Mk https://t.co/8CQHoUhURC
Vendredi 10 Août - 20:37





Facebook