Connectez-vous S'inscrire

Crash EgyptAir : la piste de l’incendie reconnue par l’Egypte


Rédigé le 28 Mai 2018 à 17:54 | 0 commentaire(s) modifié le 28 Mai 2018 - 18:12



C’est un tournant dans la prise de position de l’Egypte concernant le crash du vol  MS804, qui s’est écrasé le 20 mai 2016 alors qu’il reliait Paris Roissy Charles de Gaulle et le Caire. Les autorités égyptiennes ne considèrent plus l’attentat terroriste comme la cause la plus probable du crash, mais bien celle d’un incident technique.

Selon des informations dévoilées par le journal le Parisien, le Caire a envoyé un document de «pré-information » selon lequel c’est le « feu à bord », et notamment dans le cockpit, qui serait à l’origine du crash.

«Le dossier évolue lentement mais de façon positive, a confié au quotidien Me Sébastien Busy, l’un des avocats de l’association des familles des victimes de l’accident. Cette information corrobore la présence de traces de suie dans les débris de l’appareil.»

L’information, tardive, relance enfin la coopération, difficile, entre l’Egypte, qui mène l’enquête, et la France, qui souhaiterait que le Bureau d’Analyses et Accidents français (BEA) aient accès aux boîtes noires pour en extraire et analyser les données.

Les circonstances du crash du vol MS 804 d’EgyptAir qui transportait 66 personnes, 10 membres d’équipage et 56 passagers, dont 30 Égyptiens et 15 Français, restent toujours inexpliquées. Mais en octobre dernier, on évoquait le déclenchement dans le cockpit de 17 alarmes récurrentes à bord de cet avion la journée du 19 mai.

L’Airbus A320 était passé la veille par l’Érythrée (Asmara), l’Égypte (Le Caire) et la Tunisie (Tunis-Carthage).

Un Boeing 737-200 effectuant un vol de fret de Jayapura à Wamena en Indonésie avec une cargaison de 12,5 tonnes, a fait une sortie de piste à l’atterrissage vendredi 25 mai. La structure de l’inverseur de poussée du réacteur n°2 est tombée au sol.
 
la redaction
 

la rédaction



Investissement /Ecofinance.sn | Commerce/Ecofinance.sn | Infrastructures/Ecofinance.sn | Energie/Ecofinance.sn | TIC/Ecofinance.sn | Collectivités locales/Ecofinance.sn | Emploi/Ecofinance.sn | Contribution/Ecofinance.sn | Innovation/Ecofinance.sn | Nomination/Ecofinance.sn | Palmarès/Ecofinance.sn | Sante | Agriculture/Ecofinance.sn | Portrait | Reportage | Interview | Décrets | Ecobusiness | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe



Inscription à la newsletter

Blog Ecofinance
le 10/09/2018

HYDROCARBURES : ce qu’il faut comprendre sur les activités d’exploration-production

(Ecofinance.sn – Dakar) - Au Sénégal, le pétrole...











Derniers tweets
Ecofinance.sn : Tourisme de gastronomie : un concours mondial de start-up lancé https://t.co/RbGweJ8ECs https://t.co/noSSXKsGpH
Samedi 20 Octobre - 18:24
Ecofinance.sn : Burkina Faso : le Trésor public en quête de 75 milliards FCFA sur le marché financier https://t.co/DyhaVRvOQh https://t.co/EEdB8jVIlC
Samedi 20 Octobre - 17:39
Ecofinance.sn : Tourisme : de belles perspectives se dessinent pour Saly Portudal avec le Pdte https://t.co/ZmIPYRx2nx https://t.co/Pqors2b2d9
Samedi 20 Octobre - 13:50
Ecofinance.sn : Corruption au Sénégal : une législation sur la protection des dénonciateurs préconisée https://t.co/gl9Kph8TrL https://t.co/nofcsBjmpB
Mercredi 17 Octobre - 22:19





Facebook