Connectez-vous S'inscrire
ecofinance.sn

Côte d'Ivoire : croissance à deux chiffres pour les recettes fiscales


Rédigé le Jeudi 25 Janvier 2018 à 08:14 | Lu 49 fois | 0 commentaire(s)


Le montant prévisionnel des recettes fiscales en Côte d'Ivoire devrait atteindre cette année quelque 2 264 milliards de francs CFA, a annoncé en début de semaine le patron de la direction générale ivoirienne des impôts, Abou Sié Ouattara. Un montant dont le taux progressera de plus de 15%aux 1 963,4 milliards de recettes perçues l'année dernière.


(Ecofinance.sn Dakar) - Les recettes fiscales en Côte d'Ivoire devraient atteindre cette année 2 263,4 milliards de francs CFA, comme l'a annoncé le directeur général des Impôts, Abou Sié Ouattara, cité par la presse locale. Intervenant lundi dans le cadre d'un séminaire à Yamoussoukro sur la stratégie de son département et les enjeux liés aux recettes de l'Etat, Abou Sié Ouattara a indiqué que «les projections de recettes brutes attendues au cours de 2018 sont de 2263,4 milliards francs CFA».

Les prévisions annoncées affichent une progression de 15,3% par rapport aux recettes fiscales brutes enregistrées en 2017 et qui étaient de l'ordre 1 963,4 milliards de Fcfa. Pour réussir ce défi, le gouvernement devra procéder à l'élargissement de l'assiette fiscale et à «la poursuite du recouvrement des arriérés comme priorité cette année, et la multiplication des services de gestion depuis 2011 visant à rapprocher l'administration fiscale des contribuables», a expliqué Abou Sié Ouattara.

Pour le secrétaire d'Etat auprès chargé du budget, Sanogo Moussa, présent, il est impératif pour la DGI de se donner les moyens de mobiliser davantage les ressources internes, afin de permettre au pays d'apporter des réponses adaptées à la conjoncture internationale qui impacte fortement le marché du cacao.

Un état de recouvrement positif

«Les résultats de l'année 2017 ne sont pas à la hauteur de mes attentes. Le déficit accusé représente autant de ressources dont l'Etat n'a pu disposer pour mettre  en œuvre sa politique d'amélioration des conditions de vie et de croissance», a avoué Abou Sié Ouattara. L'année dernière, l'Etat a annoncé un montant de recettes fiscales brutes de 1 963,4 milliards de francs CFA, alors qu'il s'attendait à 1994,3, soit un taux de recouvrement de 98,5% par rapport aux objectifs et un écart négatif d'environ 30,9 milliards Fcfa.

Pour le directeur de la DGI, ce décalage s'explique par les contre-performances enregistrées au cours du quatrième trimestre, aussi bien par les impôts directs que par les impôts indirects. Ces résultats se justifient par «la non-maîtrise par la DGI des programmes d'enlèvement du pétrole ; la volatilité du cours du dollar ; l'optimisation fiscale dans certains secteurs, en particulier les télécommunications ; et des projections parfois trop optimistes», a expliqué le patron de la DGI.

Il faut toutefois relever que les recettes de 2017 affichent une nette progression de 7,6% aux recettes brutes de 2016. Des résultats qui ne «doivent pas cacher les aspects négatifs constatés», comme le rappelle le secrétaire d'Etat, Moussa Sanogo





blog Ecofinance
le 19/02/2018

Côte d'Ivoire : ouverture de la campagne de commercialisation 2018 de la noix de cajou

La campagne de commercialisation de la noix de...


Inscription à la newsletter











Derniers tweets
Ecofinance.sn : Inauguration du tronçon Fatick-Kaolack, Macky Sall attendu aujourd'hui dans le Sine-Saloum ​Le président de la Répu… https://t.co/AnnHVU4u7q
Lundi 19 Février - 15:41
Ecofinance.sn : Gabon : lancement d'un nouveau programme d'électrification rurale https://t.co/UnEWN1ylnE https://t.co/VUx33k6Rl0
Lundi 19 Février - 10:51



blog Ecofinance
BOURDE 2017 | société le 27/11/2017

BOURDE 2017 - Chapitre 6 - Zawiya El Hadj Malick Sy