Connectez-vous S'inscrire
ecofinance.sn
 

Charte africaine de la statistique : seuls 19 sur 54 pays l’ont ratifié


Rédigé le Vendredi 25 Novembre 2016 à 13:13 | Lu 52 fois | 0 commentaire(s)


ecofinance.sn (Dakar) - Le nombre de pays ayant ratifié la charte africaine de la statistique est faible. Il n’y a que 19 sur 54 pays qui l’ont ratifié.


Les participants à la réunion ad-hoc sur la charte africaine de la statistique et le consensus sur les données en Afrique de l'ouest qui s'est tenue à Dakar.
Les participants à la réunion ad-hoc sur la charte africaine de la statistique et le consensus sur les données en Afrique de l'ouest qui s'est tenue à Dakar.
19 sur 54 pays africains ont ratifié la Charte africaine de la statistique. C’est ce qui ressort du rapport de mise en œuvre de ladite charte qui a été présenté et discuté ce matin à Dakar lors de la réunion ad-hoc du groupe d’experts de la Commission économique pour l’Afrique (Cea) des Nations unies.

Selon le document, 17 pays ont déposé les instruments de ratification auprès de la Commission de l’Union africaine et 2 pays ne l’ont pas encore fait.

Au niveau sous-régional, le rapport note que 14 des 15 pays de l’Afrique de l’ouest ont signé la charte et 6 Etats membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao) l’ont déjà ratifié. Au bénéfice de cette ratification, le Mali, le Niger et le Bénin ont entamé des réflexions pour la mise en place d’un fonds pour le développement de la statistique.

Organisée par le Bureau sous régional de la Commission économique pour l’Afrique de l’ouest, la réunion a offert l’occasion d’examiner le rapport sur le statut de la mise en œuvre et des perspectives de la charte africaine de la statistique et du consensus sur les données en Afrique de l’ouest.

De nombreuses initiatives visant à renforcer les capacités statistiques sur le continent ont été prises, mais elles n’ont pas pleinement répondu aux attentes, même si des avancées significatives pour la statistique ont été enregistrées.

Plusieurs contraintes ont été mises en relief par les différentes évaluations menées, notamment le manque d’appropriation et l’insuffisance des ressources financières et des capacités institutionnelles et humaines des systèmes statistiques nationaux.

Cette situation s’est notamment traduite par des carences de données cohérentes pour le suivi des objectifs du millénaire pour le développement (Omd) et des stratégies nationales de développement.

Beaucoup de recommandations sont faites par le rapport. Elles s’adressent à la Cedeao et autres organisations sous régionales, aux Etats et à la Cea.
  




Dans la même rubrique :
< >

blog Ecofinance

Bourde 2017
BOURDE 2017 | société par le 27/11/2017

BOURDE 2017 - Chapitre 6 - Zawiya El Hadj Malick Sy

BOURDE 2017 | société par le 27/11/2017

BOURDE 2017 - Chapitre 7 - Mosquée Serigne Babacar Sy


Inscription à la newsletter



Indices boursiers internationaux











Derniers tweets
Ecofinance.sn : Téléphonie fixe : la Sonatel ultra-dominatrice https://t.co/3cYF2G5GLQ https://t.co/gM3OwH9AQu
Mardi 12 Décembre - 13:35
Ecofinance.sn : Le parc de lignes de téléphonie fixe en recul de 0, 23 % au 3e trimestre https://t.co/kicl5zkyMd https://t.co/rP6s2y8bny
Mardi 12 Décembre - 13:35
Ecofinance.sn : FORUM SUR LES INVESTISSEURS DE LA MICROFINANCE : Les participants pour une meilleure inclusion financière Lors du F… https://t.co/6fEnviHr4U
Mardi 12 Décembre - 13:35
Ecofinance.sn : AMINATA ANGELIQUE MANGA, MINISTRE DE L’ECONOMIE SOLIDAIRE ET DE LA MICROFINANCE : «L’Etat accorde une grande import… https://t.co/fbP1YivJ7N
Mardi 12 Décembre - 13:35
Ecofinance.sn : Avènement de Bale II et Bâle III : Des changements très importants pour la banque L’avènement des normes Bâle II et… https://t.co/ZgOmMhJ2kw
Mardi 12 Décembre - 13:35