Connectez-vous S'inscrire
ecofinance.sn
 
Informer utile et juste pour instruire et construire
 

COMITE ÉLECTROTECHNIQUE NATIONAL DU SÉNÉGAL : Mise en place de 17 Comités techniques pour le développement du Secteur


Rédigé le Mercredi 21 Mars 2018 à 09:31 | Lu 28 fois | 0 commentaire(s)



COMITE ÉLECTROTECHNIQUE NATIONAL DU SÉNÉGAL : Mise en place de 17 Comités techniques pour le développement du Secteur
(Ecofinance.sn Dakar) Le Comité électrotechnique national du Sénégal (Cen-Sen) a organisé, ce mardi, une Assemblée générale pour le choix et l’installation des Comités techniques et des experts qui devront représenter le Sénégal à la Commission électrotechnique internationale (Iec) et à la Commission électrotechnique africaine de normalisation. Ils sont au nombre de 17 (10 pour l’Iec et 7 pour la structure africaine). 

 L’électrotechnique est un secteur sensible fortement normalisé et depuis 1981 l’association sénégalaise de normalisation (Asn)  a mis en place le Comité technique  électrotechnique (Ct1) qui est devenu dans le cadre de son adhésion au programme des pays affiliés à l’Iec, le Comité électrotechnique national du Sénégal (Cen-Sn). Depuis 2002, le Sénégal a adhéré au programme des pays affiliés à la Commission électrotechnique et est devenu affilié plus en 2016 grâce à l’adoption de 67 normes internationale Ice. 

Cependant pour une meilleure avancée, le Sénégal vise le titre de membre associé dès 2019. C’est pourquoi notre pays doit redynamiser ce Cen-Sn. Cela est d’autant plus important selon Barama Sarr, Directeur de l’Asa  car «On ne peut pas mener des politiques publiques sans s’appuyer sur des normes». Il ajoute qu’ «au niveau sous régional, avec la Cedeao on a adopté la politique qualité qui a été traduite au niveau pays par une politique nationale de la qualité. Avec le Pse et toutes les politiques définies, il faut s’appuyer sur des normes pour une mise en œuvre de qualité. Pour les routes, les installations électriques, il y a des normes internationales. Il faut développer cette culture de la normalisation». 

Pour de meilleurs résultats, la présidence du comité électrotechnique national est assurée par la Senelec via Djibril Mbaye. Selon le secrétaire général de la Senelec, Abdoulaye Dia leur entreprise est en train de dérouler un vaste programme de renforcement de son équipement, mais il faut de bonnes normes dans le domaine de l’électrotechnique. «C’est la raison pour laquelle Senelec est extrêmement intéressée par  la mise en place d’une entité de ce genre dans notre pays.

Dans le Plan Yessal Senelec, nous avions un volet mise aux normes, c'est-à-dire, un manuel des procédures, une certification des risques avec Iso 9001, une certification financière que nous venons d’obtenir, mais également la mise aux normes des installations intérieures, du réseau», pense le Sg de la Senelec, Abdoulaye Dia.   Ce dernier demande aussi aux acteurs sénégalais de s’engager dans ce sens pour créer certaines normes et ne pas se contenter seulement de consommer des normes internationales.   




Blog Ecofinance
le 17/05/2018

Le FIDA mobilise un fonds d'aide pour renforcer l'agriculture familiale en Guinée

L'Etat guinéen a signé ce lundi 14 mai à Rome,...


Inscription à la newsletter











Derniers tweets
Ecofinance.sn : La validité des anciennes cartes d'identité numérisées encore prolongée (https://t.co/Vk9QRlmNek) Dans un décret si… https://t.co/ehDXeKQfC1
Vendredi 25 Mai - 16:24
Ecofinance.sn : Sénégal/Corée du Sud : Un accord de 48 milliards de Fcfa pour construire un Centre d’oncologie Le Gouvernement du S… https://t.co/uIV0aMOMkI
Vendredi 25 Mai - 15:16





blog Ecofinance