Connectez-vous S'inscrire
economie, finance : l'actualité au senegal et en afrique

Banques : le groupe marocain BCP s’implante à Maurice et à Madagascar


Rédigé le 21 Février 2018 à 00:24 | 0 commentaire(s) modifié le 21 Février 2018 - 00:37


Le groupe bancaire marocain BCP vient de signer un accord d’acquisition de la Banque des Mascareignes, un établissement de crédit basé dans l’île Maurice et disposant d’une filiale à Madagascar, jusque-là contrôlé par la française BPCE. .


(Ecofinance.sn Dakar) - Cette opération, réalisée avec Sipromad, son partenaire stratégique dans la zone, permettra au deuxième groupe bancaire marocain d’étendre ses activités en Afrique et de viser de nouveaux marchés dans la zone de l’Océan indien et en Asie.
Le groupe marocain Banque centrale populaire (BCP) poursuit son développement en Afrique et se déploie désormais dans la zone de l'Océan indien. Le deuxième établissement bancaire marocain vient en effet d'annoncer la signature d'un accord portant sur l'acquisition auprès du groupe français BPCE (Banque Populaire-Caisse d'Epargne) de la Banque des Mascareignes, établissement de crédit basé à l'île Maurice, et de sa filiale à Madagascar, la Banque des Mascareignes Madagascar.

L'acquisition par la Banque centrale populaire de deux actifs bancaires du groupe BPCE en Afrique a été réalisée en partenariat avec le groupe Sipromad, l'un des premiers acteurs intégrés de la zone de l'Océan Indien, alors que la gestion opérationnelle et financière des deux banques sera assurée par la BCP.

«Cette acquisition s'inscrit dans le cadre de la stratégie d'expansion panafricaine du groupe Banque centrale populaire, qui étend désormais son empreinte géographique à l'Océan Indien», a annoncé la BCP dans un communiqué. Son implantation à Maurice permettra en particulier au groupe bancaire marocain de se positionner fortement sur les flux d'investissements en provenance d'Asie, notamment la Chine et l'Inde, vers l'Afrique, et «d'accompagner la dynamique croissante des investissements entre l'Afrique anglophone et l'Afrique francophone». Les détails de l'opération, notamment le montant de la transaction, n'ont toutefois pas été divulgués.

Stratégies parallèles
A travers cette opération, BCP devient ainsi le premier groupe bancaire de l'Afrique du Nord et de l'Ouest à s'implanter à l'île Maurice. Selon le management du groupe, la finalisation de cette acquisition reste conditionnée par l'obtention des autorisations réglementaires usuelles au Maroc, à l'île Maurice et à Madagascar. L'établissement bancaire marocain poursuit donc son développement à l'international avec déjà une présence dans 12 pays du Continent et 13 autres dans le reste du monde.


De son côté, le groupe français BPCE poursuit son désengagement du Continent à travers la cession de ses actifs en Tunisie, au Cameroun, au Congo, à Madagascar et à Maurice. Plusieurs établissements financiers étaient dans le starting-box pour la reprise des 100% de la banque française à Maurice où d'autres banques marocaines avaient aussi manifesté leurs intérêts au vu du potentiel du marché, notamment mauricien.

C'est donc la BCP qui s'adjuge la Banque des Mascareignes dans son escarcelle. Une opération qui a été certainement facilitée par les relations entre les deux établissements mutualistes. En 2012, en effet, la BCPE est entrée dans le capital de la BCP à hauteur de 5%



Investissement /Ecofinance.sn | Commerce/Ecofinance.sn | Infrastructures/Ecofinance.sn | Energie/Ecofinance.sn | TIC/Ecofinance.sn | Collectivités locales/Ecofinance.sn | Emploi/Ecofinance.sn | Contribution/Ecofinance.sn | Innovation/Ecofinance.sn | Nomination/Ecofinance.sn | Palmarès/Ecofinance.sn | Sante | Agriculture/Ecofinance.sn | Portrait | Reportage | Interview | Décrets | Ecobusiness | Bon à savoir