Connectez-vous S'inscrire

Assurance : Les acteurs sénégalais mettent sur les fonds baptismaux un pool de co-assurance pour faire face aux risques pétroliers


Rédigé le 2 Juillet 2018 à 01:53 | 0 commentaire(s) modifié le 2 Juillet 2018 - 01:59


Les acteurs du secteur des assurances décident de la mise en place d’un Pool de co-assurance comme formule de couverture des risques miniers, pétroliers et gaziers.


Assurance : Les acteurs sénégalais mettent sur les fonds baptismaux un pool de co-assurance pour faire face aux risques pétroliers
Cette initiative est l’une des  décisions phares issue des  deux jours de réflexion que l’Association des assureurs du Sénégal (AAS) a organisé en partenariat avec la Société Sénégalaise de Réassurance (SENRE), les 26 et 27 juin à Dakar . 
Cette instance dont l’adhésion sera obligatoire regroupera toutes les sociétés d’assurances non Vie agréées au Sénégal pour la couverture des risques énergétiques. Elle sera placée,  sous la coordination de la SENRE et sous la supervision de l’autorité de tutelle. Note-t-on dans la résolution issue de cette rencontre, qui par ailleurs, indique que « Les modalités pratiques de mise en place et de fonctionnement de ce Pool seront définies par une commission qui sera instituée à cet effet »,   
Cependant, on ne peut pas logiquement occulter la prochaine étape   concernant la composition de cette commission et de son fonctionnement compte tenu des acteurs présents sur le marché, et qui à bien des égards ont des spécificités sources de divergences.    
Néanmoins, cette résolution renseigne sur le niveau d’engagement et la volonté des assureurs sénégalais à accompagner les autorités sénégalaises dans la bonne gestion des ressources pétrolières et gazières mais également de tirer leur épingle du jeu. 
Cette formule de regroupement leur donne plus de chance pour faire face à la concurrence d’éventuelles multinationales internationales. 
Elle leur permet également d’avoir les reins solides pour répondre aux exigences financières nécessaires pour une couverture complète de risques aussi complexes que ceux pétroliers et gaziers. 
Compte tenu des enjeux, et répondant à l’appel du Chef de l’Etat Macky Sall lors des concertations nationales, en vue d’une implication de tous les acteurs, les assureurs sénégalais comptent marquer leur présence dans les instances d’orientation et de contrôle, pour ainsi jouer leur part, dans la répartition équitable des ressources pétrolières et gazières. 
D’ailleurs, peut-on lire dans leurs résolutions que les acteurs du marché, soucieux d’avoir une implication en amont des risques miniers, gaziers et pétroliers à toutes les phases d’exploration, de développement et d’exploitation, recommandent d’être associés aux instances d’orientation, de suivi et de contrôle mises en place par l’Etat et ses démembrements (COS-PETROGAZ, ITIE, etc.). 
  Mieux, note la même source, les assureurs recommandent la tenue périodique de sessions de concertation et de sensibilisation sous l’égide des pouvoirs publics, sur les enjeux assurantiels des projets miniers et énergétiques de l’Etat. De même insiste une source proche des assureurs sénégalais, les stratégies et offres du marché à mettre en œuvre pour une bonne couverture des risques inhérents à ces projets méritent une sensibilisation des autorités que seuls des contacts réguliers peuvent permettre. 
Ainsi, les assureurs regroupés au sein de l’AAS se positionnent  pour apporter leur contribution au financement des projets structurants de l’Etat, en leur qualité d’investisseurs institutionnels. 
Ils ont témoigné de leur volonté de s’impliquer, s’ils sont associés, au financement des projets structurant à fort impact économique et environnemental, notamment ceux du PSE. 
 Cet accompagnement des assureurs, va de pair avec la formation des ressources humaines dans ce secteur aussi, surtout en matière de maitrise des risques énergétiques, mais aussi en tant que membres du Conseil Pédagogique des établissements de formation des professionnels du pétrole et du gaz pour partager leur savoir faire 

lejecos



Investissement /Ecofinance.sn | Commerce/Ecofinance.sn | Infrastructures/Ecofinance.sn | Energie/Ecofinance.sn | TIC/Ecofinance.sn | Collectivités locales/Ecofinance.sn | Emploi/Ecofinance.sn | Contribution/Ecofinance.sn | Innovation/Ecofinance.sn | Nomination/Ecofinance.sn | Palmarès/Ecofinance.sn | Sante | Agriculture/Ecofinance.sn | Portrait | Reportage | Interview | Décrets | Ecobusiness | Bon à savoir



Inscription à la newsletter

Blog Ecofinance
le 10/09/2018

HYDROCARBURES : ce qu’il faut comprendre sur les activités d’exploration-production

(Ecofinance.sn – Dakar) - Au Sénégal, le pétrole...











Derniers tweets
Ecofinance.sn : Union du fleuve Mano : les retombées positives du programme d’aménagement de routes et de facilitation du transport… https://t.co/4Ecu1GUs7w
Samedi 22 Septembre - 14:09
Ecofinance.sn : BRT : environ 239 milliards FCFA pour une exécution efficace du projet https://t.co/EPc2REbliE https://t.co/Jcz8BRc9Og
Mardi 18 Septembre - 20:45
Ecofinance.sn : Bus Rapid Transit : les impacts du projet sur la population https://t.co/3IIGXL862m https://t.co/a6zMY2DGmz
Mardi 18 Septembre - 19:44
Ecofinance.sn : Orange-MainOne : un partenariat pour plus de connectivité sur la côte ouest africaine https://t.co/bmuVWfstng https://t.co/9gKqQzAjdx
Lundi 17 Septembre - 13:50





Facebook