Connectez-vous S'inscrire
economie, finance : l'actualité au senegal et en afrique

Arachide : vers un maintien du prix plancher de collecte à 210 FCFA


Rédigé le 24 Octobre 2017 à 22:44 | 0 commentaire(s) modifié le 25 Octobre 2017 - 11:04


Le conseil interministériel sur la campagne de commercialisation de l’arachide, présidé mardi 24 octobre par le Premier ministre, a préconisé de fixer le prix plancher de collecte à 210 francs CFA le kilogramme d’arachide « et ce malgré la baisse des cours mondiaux ».


Il s’agit là de l’une des mesures proposées par le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural, Pape Abdoulaye Seck, « qui seront soumises à la décision du Chef de l’Etat », Macky Sall.
 
Le communiqué indique également que celui-ci a aussi suggéré le démarrage de la campagne au 1er décembre 2017, tout comme le paiement des factures en instance de la dernière campagne d’un montant d’environ 5 milliards avant la fin de l’année 2017. Il en est de même de la subvention au prix producteur accordée aux huiliers au titre de la campagne 2016-2017, d’un montant de 4,9 milliards.
 
Les autres mesures vont dans le sens de prendre toutes les dispositions pour permettre à la SONACSOS SA de mobiliser les financements nécessaires pour participer convenablement à la campagne, de la reconduction  du protocole Etat-huilier, de la collecte de 20 000 tonnes de semences écrémées, pour corriger le déséquilibre variétal au niveau du programme de multiplication des semences et de la mise à disposition de 10 000 tonnes de semences écrémées à la zone sud (régions de Ziguinchor, Kolda et Sédhiou).
 
Concernant les exportations, le Conseil interministériel suggère la mise en place d’un dispositif d’encadrement pour en tirer le meilleur profit. Ainsi, les semences certifiées seront interdites à l’exportation, le contrôle sanitaire et phytosanitaire des graines destinées à l’exportation sera renforcé, et il est permis aux exportateurs de mener leurs transactions au niveau des points de collecte. 
 
Le Conseil interministériel consacré à la préparation de la campagne de commercialisation de l’arachide 2017-2018 a réuni tous les acteurs concernés par la filière arachidière notamment, les structures de l’Etat, les institutions financières, les organisations de producteurs et paysannes, les huiliers et les partenaires.
 
Le Premier ministre a d’emblée rappelé « les mesures d’accompagnement en faveur de la filière arachidière décidées par le Chef de l’Etat qui ambitionne de faire de l’agriculture le 1er moteur de croissance de notre économie et de consolider sa place de 1ère source de création d’emploi du pays ».
 
« Ainsi, pour cette présente campagne agricole 2017-2018, le Gouvernement a mobilisé environ 25 milliards de FCFA destinés à subventionner les semences d’arachide et l’engrais 6-20-10. En plus de la mise en place à temps des intrants et la facilitation de leur accès, le renforcement de la mécanisation a permis d’accroître les superficies cultivées et d’améliorer la productivité par le travail du sol. »
 
Au regard des prévisions qui indiquent que 92% des cultures sont actuellement sécurisées, les perspectives de productions arachidières sont prometteuses et nettement meilleures que celles de l’année dernière aussi bien en quantité qu’en qualité.
 



Investissement /Ecofinance.sn | Commerce/Ecofinance.sn | Infrastructures/Ecofinance.sn | Energie/Ecofinance.sn | TIC/Ecofinance.sn | Collectivités locales/Ecofinance.sn | Emploi/Ecofinance.sn | Contribution/Ecofinance.sn | Innovation/Ecofinance.sn | Nomination/Ecofinance.sn | Palmarès/Ecofinance.sn | Sante | Agriculture/Ecofinance.sn | Portrait | Reportage | Interview | Décrets | Ecobusiness | Bon à savoir