Connectez-vous S'inscrire
economie, finance : l'actualité au senegal et en afrique

Appui à l’entreprenariat : Le Premier ministre liste les nombreuses initiatives en faveur des jeunes


Rédigé le 7 Février 2018 à 10:11 | 0 commentaire(s) modifié le 7 Février 2018 - 10:22


Mahammed Boun Abdallah Dionne a présidé la 17ème édition du Forum du premier emploi. Une occasion pour lui, de revenir sur les nombreuses initiatives du gouvernement en faveur des jeunes.




(Ecofinance.sn Dakar) - La 17ème édition du Forum du premier emploi a démarré. La cérémonie d’ouverture a été présidée par le Premier ministre. Vu la mobilisation des jeunes lors de cette édition, Mahammed Boun Abdallah Dionne a listé les initiatives du gouvernement pour la promotion de l’emploi. Selon M. Dionne, le gouvernement va créer dans chaque département, un Centre d’initiatives pour l’emploi et l’entreprenariat local (Ciel) ou missions locales. Ces centres, ont pour objectifs, de contribuer à l’effort national de création d’emploi. C’est pourquoi, il a instruit le ministère de la Jeunesse à accélérer le processus de leur mise en place. Dans la même lancée, le  chef du gouvernement informe que la convention nationale Etat-employeurs de troisième génération sera finalisée pour permettre l’insertion de deux mille 
demandeurs d’emplois.  Mieux, le projet de  formation duale (école entreprise)  sera lancé d’ici la fin du mois de février. 10 mille jeunes sont ciblés et près de 257 entreprises ont donné leur accord pour accompagner l’initiative du gouvernement. Il a indiqué qu’avec cette formation duale,  ce sont près de 25 emplois qui seront créés. 
Autre initiative du gouvernement, c’est le démarrage de la mise en place de centres multimédia offrant des formations ciblées dans les métiers du numérique mais également des plateformes de développement et de démonstration d’application. Il n’a pas manqué d’évoquer  la création de la Délégation générale à l’entreprenariat rapide (Dger). 
Une structure supplémentaire dotée d’une enveloppe de 30 milliards de FCFA par an qui vient selon lui, parachever le dispositif d’accompagnement à l’initiative privée. Il y a également  le projet de micro finance islamique d’un montant de 47 milliards de FCFA qui accordera des financements aux femmes à partir de lignes de crédits dédiés pour leurs activités génératrices de revenus. L’autre initiative du gouvernement, renseigne M. Dionne, c’est le lancement cette année de la seconde phase du projet d’alphabétisation et d’apprentissage/lutte contre la pauvreté (Palam 2) d’un coût de 13,7 milliards de FCFA. Il vise à  développer 200 micros entreprises au bénéfice de 5 mille femmes ainsi que l’encadrement de 2 mille jeunes adultes qui bénéficieront de formations qualifiantes et de crédits pour leurs activités. 

Avec lejecos



Investissement /Ecofinance.sn | Commerce/Ecofinance.sn | Infrastructures/Ecofinance.sn | Energie/Ecofinance.sn | TIC/Ecofinance.sn | Collectivités locales/Ecofinance.sn | Emploi/Ecofinance.sn | Contribution/Ecofinance.sn | Innovation/Ecofinance.sn | Nomination/Ecofinance.sn | Palmarès/Ecofinance.sn | Sante | Agriculture/Ecofinance.sn | Portrait | Reportage | Interview | Décrets | Ecobusiness | Bon à savoir