Connectez-vous S'inscrire

Appel Public à l’Epargne : Senelec lance un emprunt obligataire de 30 milliards de FCFA


Rédigé le 21 Février 2018 à 09:35 | 0 commentaire(s) modifié le 21 Février 2018 - 09:40


Dans le cadre de cadre de la stratégie de mobilisation de ressources mise en place par les instances de décision de Senelec pour financer, en partie, le « Plan Yeesal Senelec 2020 », Senelec lance, sur le marché financier de l’Uemoa, un emprunt obligataire par appel public à l’épargne en vue de mobiliser 30 milliards de Fcfa.




(Ecofinance.sn Dakar) -Selon un communiqué, il s’agit d’une opportunité de placement qui offre une rémunération (taux d’intérêt) de 6,5% par an, net d’impôt pour les résidents au Sénégal. La durée de l’emprunt est de 7 ans dont 2 ans de différé. Les intérêts seront payés semestriellement à partir de la date de jouissance des titres fixée dans les cinq (5) jours suivant la date de clôture de l’opération. La période de souscription est du 20 février au 20 Mars 2018. 
La valeur nominale est de 10000 FCFA. Trois millions de titres sont à émettre et le prix d’émission est de 10.000 FCFA.   
Le remboursement du capital sera aussi semestriel à raison du paiement du dixième (1/10) du capital (après quatre semestres de différé). Le document renseigne que les souscriptions sont ouvertes à toute personne physique ou morale, résidente ou non dans l’espace UEMOA. Elles s’étendront jusqu'au 20 mars 2018 avec possibilité de clôture par anticipation. 
«L’émission obligataire, objet de la présente opération, est destinée essentiellement à financer différents investissements du Plan d’actions prioritaires, principalement des travaux d’infrastructures à réaliser, des acquisitions d’équipements ainsi que des actions pour l’optimisation des revenus et la gestion de la clientèle », précise-t-on. 
En plus de la lettre de confort de l’Etat du Sénégal, Senelec bénéficie des notes AA- à long terme et A1 à court terme de l’agence de notation Bloomfield Investment Corporation, risque très faible à long terme et risque faible à court terme.Les titres seront cotés à la BRVM (Bourse Régionale des Valeurs Mobilières) pour en assurer la liquidité. 

Avec lejecos



Investissement /Ecofinance.sn | Commerce/Ecofinance.sn | Infrastructures/Ecofinance.sn | Energie/Ecofinance.sn | TIC/Ecofinance.sn | Collectivités locales/Ecofinance.sn | Emploi/Ecofinance.sn | Contribution/Ecofinance.sn | Innovation/Ecofinance.sn | Nomination/Ecofinance.sn | Palmarès/Ecofinance.sn | Sante | Agriculture/Ecofinance.sn | Portrait | Reportage | Interview | Décrets | Ecobusiness | Bon à savoir



Inscription à la newsletter

Blog Ecofinance
le 31/07/2018

CEMAC : dernière ligne droite pour mobiliser 130 milliards de Fcfa pour le secteur agricole

Le président de la Commission de la Communauté...











Derniers tweets
Ecofinance.sn : Uemoa : accroissement de la production industrielle en mai 2018 https://t.co/zLWxzrBm5a https://t.co/zkdLd0KRju
Mardi 14 Août - 14:45
Ecofinance.sn : Un drone autonome pour éloigner les oiseaux des aéroports https://t.co/IgFjSUNpCB https://t.co/l8rdAOmTYr
Mardi 14 Août - 12:18
Ecofinance.sn : Ethiopian Airlines annonce de belles performances entre 2017-2018 https://t.co/bAlcxAn98b https://t.co/nENrjXm38l
Lundi 13 Août - 19:42
Ecofinance.sn : Cedeao : plus de 45 milliards FCFA de recettes enregistrés au premier semestre 2018 https://t.co/RM5MQ9fEq6 https://t.co/ZvEt47S6JD
Lundi 13 Août - 18:37





Facebook