Connectez-vous S'inscrire
ecofinance.sn
 

Alain Juppé veut un partenariat à égalité entre l’Afrique et la France


Rédigé le Vendredi 7 Octobre 2016 à 14:38 | Lu 76 fois | 0 commentaire(s)


Ecofinance.sn (Dakar) - Alain Juppé exprime sa volonté de privilégier un partenariat d’égal à égal entre l’Afrique et la France.


Alain Juppé, favori de la primaire de droite, veut changer la manière dont la France entretient ses relations avec l’Afrique, s’il est élu président de la République française en 2017.  

«Ce qui va changer dans la relation entre l’Afrique et la France, c’est la volonté d’un partenariat à égalité. Il faut que nous sortions d’une vision maintenant dépassée de nos relations avec l’Afrique fondée essentiellement sur l’aide au développement. Maintenant, c’est le partenariat d’égal à égal qui est important. Je suis convaincu que le destin de la France et celui de l’Afrique sont liés. Le destin de l’Europe et celui de l’Afrique le sont également», a-t-il dit à Rfi.

«L’Afrique a des handicaps, mais elle a aussi des potentiels considérables et c’est à cela qu’il faut s’attacher dans le cadre de ce partenariat économique, notamment grâce à la présence d’entreprises françaises en Afrique», a-t-il poursuivi.

Les trois grands axes d’Alain Juppé

«Vis-à-vis de l’Afrique, notre nouvelle relation doit reposer sur trois grands axes : la dimension politique, tout d’abord. Je pense que les choix des Africains doivent se faire en Afrique et non à Paris. Ça sera ma ligne directrice. On a progressé dans ce sens, ce n’est plus la situation qu’on a connue dans les décennies passées, mais il faut très clairement afficher notre intention dans ce domaine.
Le deuxième point, c’est la dimension économique. Il faut privilégier l’investissement et le commerce plutôt que l’aide, et cela passe par une présence accrue de nos PME sur le territoire africain.

Enfin, je ne veux pas oublier la dimension culturelle et linguistique. Nous sommes amis avec les pays anglophones, bien entendu, mais nous avons une relation particulière avec les pays francophones parce qu’une langue, ce n’est pas simplement des mots. C’est aussi une façon de penser et une façon d’être que l’on partage. Cette langue, on la partage et elle nous appartient à tous. Nous devons donc en assurer la promotion», a-t-il ajouté.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/afrique/article/2016/10/07/alain-juppe-avec-l-afrique-il-faut-un-partenariat-d-egal-a-egal_5009652_3212.html#CGK11tzMycBq05rY.99
 
 




blog Ecofinance

Bourde 2017
BOURDE 2017 | société par le 27/11/2017

BOURDE 2017 - Chapitre 6 - Zawiya El Hadj Malick Sy

BOURDE 2017 | société par le 27/11/2017

BOURDE 2017 - Chapitre 7 - Mosquée Serigne Babacar Sy


Inscription à la newsletter



Indices boursiers internationaux











Derniers tweets
Ecofinance.sn : Air Sénégal en tournée dans la sous région avec l’ATR-72 600 https://t.co/RBTZZQrJHo https://t.co/WNwtUvCXZ6
Lundi 11 Décembre - 14:54
Ecofinance.sn : Lomé : un terrain de 10.000m2 pour la Chambre consulaire régionale de l’UEMOA Le siège de la Chambre consulaire rég… https://t.co/xiunN78265
Lundi 11 Décembre - 13:29
Ecofinance.sn : Conférence mondiale pour l’éducation : La composition du comité scientifique connue https://t.co/uczQCY6MEn https://t.co/Ge45JfJ2DR
Lundi 11 Décembre - 13:29
Ecofinance.sn : Le budget 2018 du ministre de l'Education nationale en hausse de plus de 10 milliards Le budget 2018 du ministre de… https://t.co/q91vuMUJ24
Lundi 11 Décembre - 13:29
Ecofinance.sn : Les enfants de Somalie ne sont pas responsables de l'endettement de leur pays julius Nyerere, le premier président… https://t.co/Gspc93Bemr
Lundi 11 Décembre - 13:29