Connectez-vous S'inscrire
ecofinance.sn
 

3326 marchés passés pour une valeur de 1417 milliards FCFA.


Rédigé le Mardi 31 Janvier 2017 à 11:16 | Lu 87 fois | 0 commentaire(s)


Les marchés publics immatriculés en 2015 sont évalués à 3326 marchés pour une valeur 1417 milliards F Cfa.


Selon le rapport 2015 de l’Autorité de régulation des marchés publics (Armp), les marchés publics immatriculés durant cette même année sont évalués, en nombre, à 3326 marchés, soit, en valeur 1417 milliards de francs CFA.
 
«Ils constituent, sous ce rapport, un poids non négligeable de l’économie sénégalaise, soit 17 pour cent du produit intérieur brut (Pib) en 2015 contre 7 pour cent du Pib en 2014», relève-t-il.
 
«Le nombre de marchés de fournitures prédomine avec 55 pour cent des marchés passés en 2015, contre 27 pour cent pour les marchés de travaux, 10 pour cent pour les marchés de service et 8 pour cent pour les marchés de prestations intellectuelles», souligne-t-il.
 
«Toutefois, en valeur, les travaux, estimés à 1 180 milliards de CFA, soit 83 pour cent du total, représentent le montant le plus important, suivi des marchés de fournitures pour un montant de 162 milliards, soit 11 pour cent», précise-t-il.
 
Quant aux services et prestations intellectuelles, le rapport note que leurs montants représentent respectivement, 39 milliards (3 pour cent) et 37 milliards (3 pour cent) en 2015.
 
Les ententes directes en dessous du seuil de convergence communautaire
 
S’agissant de l’évolution du taux des marchés passés par entente directe, le document fait état d’un taux moyen d’environ 17,25 pour cent, inférieur au seuil de convergence communautaire (20 pour cent) convenu avec le Fonds monétaire international (Fmi).
 
«Pour l’année 2015, le taux de 20 pour cent de marchés passés par entente directe au sens de l’article 76 du Code des marchés publics (Cmp), n’intègre pas le marché ‘’Contrat clé en main relatif aux études et travaux de l’autoroute Thiès-Touba’’ passé sur la base d’une convention de financement avec Exim Bank Chine (article 3 du Cmp)», précise le rapport.
 
«La prise en compte de ce marché aurait porté le taux à 36 pour cent. Pour les marchés passés sur le fondement de l’article 3 du Cmp, les dispositions de l’accord de financement prévalent», ajoute le document.
 




Dans la même rubrique :
< >

blog Ecofinance
le 06/12/2017

UEMOA : Le montant moyen des soumissions hebdomadaires en hausse en octobre

(Ecofinance.sn Dakar) - Selon le Bulletin mensuel...


Bourde 2017
BOURDE 2017 | société par le 27/11/2017

BOURDE 2017 - Chapitre 6 - Zawiya El Hadj Malick Sy

BOURDE 2017 | société par le 27/11/2017

BOURDE 2017 - Chapitre 7 - Mosquée Serigne Babacar Sy


Inscription à la newsletter



Indices boursiers internationaux











Derniers tweets
Ecofinance.sn : Forum économique international : La Francophonie partenaire privilégié de la Conférence de Paris Après Montréal, To… https://t.co/Eo33vqvfrt
Vendredi 8 Décembre - 16:28
Ecofinance.sn : Une start-up nigériane sélectionnée dans le programme d'Airbus BizLab pour ses drones La start-up nigériane Aerial… https://t.co/aZS6QPfgWg
Vendredi 8 Décembre - 16:28
Ecofinance.sn : Enfance: Moins d’une naissance sur deux est enregistrée en Afrique subsaharienne Quatre-vingt-quinze millions d’enf… https://t.co/Z5yAHieQRk
Vendredi 8 Décembre - 16:28
Ecofinance.sn : UEMOA : Dynamisme de l’activité économique au troisième trimestre Lors de sa quatrième réunion ordinaire au titre d… https://t.co/JAaTIGCfHz
Vendredi 8 Décembre - 16:28
Ecofinance.sn : L’AIBD ouverte à la circulation aérienne https://t.co/c4grdDh0lI https://t.co/Ee3eVR0azt
Vendredi 8 Décembre - 16:28