Connectez-vous S'inscrire
economie, finance : l'actualité au senegal et en afrique

30e Sommet de l’UA : à Addis Abeba, des paroles et des actes


Rédigé le 30 Janvier 2018 à 08:29 | 0 commentaire(s) modifié le 30 Janvier 2018 - 08:50


Le 30e sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine (UA) s’est ouvert dimanche soir à Addis-Abeba et devrait s’achever ce lundi avec l’adoption attendue de plusieurs décisions phares. Au menu de l’ordre du jour, plusieurs sujets d’importance capitale et surtout d’actualité qui ont cristallisé les débats


(Ecofinance.snDakar) - l'absence d'enjeux phares comme l'année passée où à la même époque il y avait eu l'effervescence autour du retour du Maroc au sein de l'organisation ainsi que l'élection d'un nouveau secrétaire général, le 30e sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de l'UA s'est ouvert dimanche en début d'après midi en présence d'une quarantaine de leaders africains. Les travaux sont placés sous le thème « remporter la lutte contre la corruption : une voie durable pour la transformation de l'Afrique » et à cette occasion le président nigérian Muhammadu Buhari a été désigné "champion africain pour la lutte contre la corruption" par ses pairs. La cérémonie d'ouverture a débuté avec les traditionnels discours du président de la commission Moussa Mahamat-Faki ainsi que les présidents sortant, Alpha Condé et entrant Paul Kagamé. L'occasion pour ce dernier de planter le décor avec les grands dossiers qui attendent le continent cette année avec en particulier la réforme institutionnelle de l'organisation ainsi que la question de l'autofinancement du budget de l'UA afin de sortir de la tutelle étrangère. La question était d'ailleurs au centre du huis-clos qui a précédé, dans la matinée, l'ouverture solennelle du sommet avec la proposition du prélèvement d'une taxe de 0,2% sur certaines importations et qui est toujours source de divergences.

« Le défi de l'Afrique est de créer un chemin vers la prospérité pour notre peuple, en particulier les jeunes. L'unité doit être notre point de départ. Notre peuple mérite un avenir meilleur. Notre travail est de veiller à ce que chaque génération en Afrique jouisse d'un meilleur avenir que la dernière. Jeunes Africains, hommes et femmes, et vous avez un rôle complet à jouer. Pour les femmes en particulier dont nous avons besoin pour accorder sans réserve leurs droits et leurs rôles. Nous ne pouvons pas construire l'Afrique sans vous ». Paul Kagamé

Auparavant, le président de la Commission a dressé le bilan de l'année écoulée ainsi que des mesures prises par l'organisation sur plusieurs défis majeurs du continent notamment les crises politiques et sécuritaires, les atteintes aux droits humains, la situation socioéconomique, la problématique de la jeunesse ainsi que la lutte contre la corruption et la fuite des capitaux illicites.

« Le message dont les sonorités s'élèvent de toutes les régions du continent et de toutes les catégories sociales qui composent nos peuples est simple et unique : accélérez la réforme de l'Union, notre outil de combat ; accélérez l'intégration, passage obligé de notre développement ; accélérer les efforts de promotion de la paix, de la justice et de l'inclusion, conditions essentielles à la cohésion sociale ». Moussa Faki-Mahamat

Plusieurs autres chefs d'Etat sont également intervenus lors de la cérémonie d'ouverture. En plus du discours de fin de mandat du président guinéen Alpha Condé, les nouveaux entrants dans le club "select" des chefs d'Etats africains ont également marqué la cérémonie. C'est le cas du libérien Georges Weah qui a prêté serment la semaine dernière mais aussi de ses homologues zimbabwéen, Emmerson Mnangagwa et angolais Joao Lourenço.

Zone de libre échange et libre circulation des personnes et des biens
Le 30e sommet de l'UA prendra fin ce lundi et il est attendu des Chefs d'Etat et de gouvernement l'adoption de nouveaux textes pour impulser une nouvelle dynamique au processus d'intégration continentale. Après le lancement, le 28 janvier dernier, du Marché unique du transport aérien en Afrique (MUTAA)

Il est attendu de ce Sommet, l'adoption de l'Accord relatif à la Zone de libre-échange continentale  (ZLEC) à la suite de la fin de la première phase des négociations. Le président nigérien Mahamadou Issoufou, chargé par ses pairs du dossier, a d'ailleurs présenté un bilan d'étape du processus.

« L'Accord portant création de la ZLEC africaine permettra de changer la donne pour l'Afrique et le peuple africain. C'est un accord qui aura un impact économique considérable et positif sur nos populations et le continent en général. Grâce à cela, nous créons un marché unique qui stimulera l'industrialisation, la diversification économique et le commerce. Ce sera également un instrument qui va nous rassembler et nous permettre d'élaborer un agenda commun pour que « l'Afrique parle d'une seule voix et agisse à l'unisson, tout en misant sur nos points forts dans le cadre de nos engagements commerciaux et diplomatiques avec le reste du monde ». Mahamadou Issoufou


Après avoir présenté les principales recommandations issues des premières phases de négociation, le chef de l'Etat nigérien a proposé la tenue d'un sommet spécial de l'Union africaine sur la question en mars prochain, appelant par la même occasion les pays africains à s'engager dans la réussite de l'initiative. « Pour être forts à l'étranger, nous devons d'abord être forts chez nous. Nos réalisations économiques à l'échelle nationale constituent l'un des éléments qui vont nous permettre de générer cette force tant désirée » a insisté Mahamadou Issoufou.

Al Sissi prochain président en exercice
Le sommet devrait également se terminer avec l'adoption du Protocole sur la libre circulation des personnes et le passeport africain. Il s'agit, a expliqué le président de la Commission « de faire en sorte que nos citoyens, qui éprouvent tant de difficultés et subissent souvent d'innombrables humiliations pour se déplacer hors d'Afrique, cessent enfin d'être des étrangers sur leur propre continent ».

Il convient de noter que samedi dernier, plusieurs autres réunions au sommet se sont tenues en marge du sommet avec la présence des chefs d'Etat. C'est le cas notamment de la réunion du Conseil de paix et de sécurité (CPS) qui s'est penché sur les crises sécuritaires notamment en Libye, en Centrafrique, dans la région des grands-lacs ainsi qu'au Mali en l'absence du président IBK qui a du annuler son déplacement à la dernière minute à la suite des dernières attaques terroristes qu'a connu le pays et qui ont fait une cinquantaine de victimes militaires et civiles en quelques jours. Le 30e sommet de l'UA a également servit de cadre pour la tenue du 27e sommet du forum du Mécanisme africain d'évaluation par les pairs (MAEP) ainsi que du 36e sommet du comité d'Orientation des Chefs d'Etats et de gouvernement du Nouveau Partenariat pour le Développement de l'Afrique (NEPAD) sous la présidence du président sénégalais Macky Sall. A ce sujet, il convient de noter que c'est l'une des dernières réunions de cette organisation qui devrait bientôt laisser place à une agence de développement de l'UA conformément à la réforme engagée sous l'égide de Paul Kagamé.

Enfin, une session extraordinaire de la Conférence des Chefs d'Etats et de gouvernement de la CEDEAO s'est également tenue samedi soir dans la capitale éthiopienne et a porté, entre autre, sur la nomination des commissaires de l'institution, des crises en Guinée Bissau et en Gambie.

Avant même la fin des travaux, les chefs d'Etat se sont donnés rendez-vous en juillet prochain à Nouakchott en Mauritanie pour le 31e sommet ordinaire et ont désigné le président égyptien Abdel Fattah Al Sissi comme prochain président en exercice de l'Union en 2019.



Investissement /Ecofinance.sn | Commerce/Ecofinance.sn | Infrastructures/Ecofinance.sn | Energie/Ecofinance.sn | TIC/Ecofinance.sn | Collectivités locales/Ecofinance.sn | Emploi/Ecofinance.sn | Contribution/Ecofinance.sn | Innovation/Ecofinance.sn | Nomination/Ecofinance.sn | Palmarès/Ecofinance.sn | Sante | Agriculture/Ecofinance.sn | Portrait | Reportage | Interview | Décrets | Ecobusiness | Bon à savoir