Connectez-vous S'inscrire

2018, année de la reprise économique au Gabon


Rédigé le 13 Mars 2018 à 15:05 | 0 commentaire(s) modifié le 13 Mars 2018 - 15:09


Pour le Gabon, les experts de la Banque des États de l'Afrique centrale prévoient cette année une croissance économique oscillant entre 2,7% et 3%. Cette bonne performance par rapport à l'année dernière sera portée entre autres par la hausse du prix du baril de pétrole.




2018, année de la reprise économique au Gabon
Après une longue traversée du désert, l'économie gabonaise devrait renouer avec la croissance cette année. Selon Abbas Toli Mahamat, gouverneur de la Banque des États de l'Afrique centrale (BEAC), qui était en visite au Gabon où il a rencontré le président de la République, Ali Bongo Ondimba, la croissance du pays devrait osciller cette année entre 2,7% et 3%. Cette bonne performance devrait résulter des investissements directs dans le secteur minier, à la hausse du prix du baril de pétrole et à la confiance retrouvée des investisseurs due notamment au règlement de la dette intérieure.

En 2016, l'économie gabonaise avait pour rappel enregistré une croissance de 2,1% avant de marquer l'année suivante un net repli. Les autorités gabonaises ont alors essayé de réagir en mettant sur pied en janvier 2017 un Plan de relance économique avec l'appui de la Banque africaine de développement (BAD) et le Fonds monétaire international (FMI).

Ajustement budgétaire et développement des infrastructures

Le but de ce plan était de pouvoir donner un nouveau souffle à l'économie, en gérant les insuffisances budgétaires et macroéconomiques. «Pour faire face au choc économique enregistré par le Gabon depuis 2014, le gouvernement a entrepris d'insuffler une dynamique nouvelle dans son action au moyen de mesures de relance faisant de l'ajustement budgétaire, du développement des infrastructures, et de la promotion du secteur privé les leviers de la diversification et de la transformation de l'économie», explique la BAD dans ses Perspectives économiques en Afrique (PEA) 2018. Grâce à ce plan, le Gabon dispose aujourd'hui d'une politique industrielle avec l'aménagement de zones économiques spéciales et l'attraction d'investissements directs étrangers. 
latribune afrique



Investissement /Ecofinance.sn | Commerce/Ecofinance.sn | Infrastructures/Ecofinance.sn | Energie/Ecofinance.sn | TIC/Ecofinance.sn | Collectivités locales/Ecofinance.sn | Emploi/Ecofinance.sn | Contribution/Ecofinance.sn | Innovation/Ecofinance.sn | Nomination/Ecofinance.sn | Palmarès/Ecofinance.sn | Sante | Agriculture/Ecofinance.sn | Portrait | Reportage | Interview | Décrets | Ecobusiness | Bon à savoir



Inscription à la newsletter

Blog Ecofinance
le 31/07/2018

CEMAC : dernière ligne droite pour mobiliser 130 milliards de Fcfa pour le secteur agricole

Le président de la Commission de la Communauté...











Derniers tweets
Ecofinance.sn : Ethiopian Airlines annonce de belles performances entre 2017-2018 https://t.co/bAlcxAn98b https://t.co/nENrjXm38l
Lundi 13 Août - 19:42
Ecofinance.sn : Cedeao : plus de 45 milliards FCFA de recettes enregistrés au premier semestre 2018 https://t.co/RM5MQ9fEq6 https://t.co/ZvEt47S6JD
Lundi 13 Août - 18:37
Ecofinance.sn : Iran: l'économie souffrirait plus de mauvaise gestion que des sanctions, selon Ali Khamenei https://t.co/nDZSwgMQri https://t.co/N6Gk5DnqvP
Lundi 13 Août - 12:22
Ecofinance.sn : BIDC : Amadou Bâ s’attaque à la bonne exécution du plan stratégique 2016-2020 https://t.co/34RiULl9Mk https://t.co/8CQHoUhURC
Vendredi 10 Août - 20:37





Facebook