Connectez-vous S'inscrire
economie, finance : l'actualité au senegal et en afrique

​Vente de produits périmés pour chiens : Auchan donne sa version


Rédigé le 27 Juin 2018 à 20:43 | 0 commentaire(s) modifié le 27 Juin 2018 - 20:45



Suite à un article paru sur PressAfrik et largement repris par d’autres sites, faisant état de produits périmés vendus à un client,  (Gabou Sarr Guèye), ayant entraîné l'intoxication de ses chiens, AUCHAN Retail Sénégal a tenu à apporter sa part de vérité.

Dans un communiqué parvenu à notre rédaction, la firme française déclare «toujours assumer ses responsabilités, sous réserve des résultats des analyses laboratoires. La société n’a jamais entendu se dégager de sa responsabilité mais a souhaité mener, au préalable, les investigations nécessaires à sa mise en cause».

La direction d'Auchan de préciser que : «le produit n’a pas été commercialisé périmé : l’achat date du 18/06/2018, tandis que la date limite d’utilisation optimale est au 04/07/2018 ».
 
 Par ailleurs, le groupe AUCHAN souligne qu’ : « elle n’a pas recours à la corruption et assumera la totalité de sa responsabilité sous réserve des résultats des analyses vétérinaires et des analyses actuellement en cours par l’INSTITUT PASTEUR sur les croquettes, tel qu’indiqué plusieurs fois au client ».

 Toutefois, «la société se réserve le droit de porter devant les autorités compétentes les déclarations qu’elle considère comme calomnieuses », peut-on lire dans le communiqué.

S’agissant du chèque SGBS 7667457 de 588 690 F.CFA, elle avance qu’il : «a été servi au client, à titre de mesure d’urgence, par humanité et compassion, et à titre de participation dans les analyses vétérinaires des animaux, compte tenu de la facture du cabinet GOMBO Vétérinaire présentée le 21 juin 2018 à la Direction Juridique AUCHAN Retail Sénégal, pour un montant anormalement élevé».

Poursuivant, la firme d' ajouter que : « ce chèque a été remis au client contre décharge, et un accord amiable a été signé « sans reconnaissance de responsabilité et conclu sous réserve des investigations  menées sur le produit, ses sources d'altération et de résultats des analyses biologiques».

Et, de conclure: «AUCHAN n’a toujours pas reçu, malgré ses multiples relances au client, les résultats des analyses vétérinaires, ni un rapport du vétérinaire sur la cause avérée de l’indisposition des animaux».
 
En attendant de recevoir une équipe de PressAfrik, pour de plus amples détails sur cette affaire, la direction d'Auchan tient à souligner qu' «elle ne saurait accepter ni pression, ni menaces, ni chantage, ni propos diffamatoires, et qu’elle mettra en œuvre toutes les voies de droit qui lui sont ouvertes afin de poursuivre et punir les auteurs de ces infractions».



Investissement /Ecofinance.sn | Commerce/Ecofinance.sn | Infrastructures/Ecofinance.sn | Energie/Ecofinance.sn | TIC/Ecofinance.sn | Collectivités locales/Ecofinance.sn | Emploi/Ecofinance.sn | Contribution/Ecofinance.sn | Innovation/Ecofinance.sn | Nomination/Ecofinance.sn | Palmarès/Ecofinance.sn | Sante | Agriculture/Ecofinance.sn | Portrait | Reportage | Interview | Décrets | Ecobusiness | Bon à savoir