Connectez-vous S'inscrire
economie, finance : l'actualité au senegal et en afrique

​Utilisation de l’Internet : L’Ua et Isoc lancent un document sur la protection des données personnelles


Rédigé le 9 Mai 2018 à 12:39 | 0 commentaire(s) modifié le 9 Mai 2018 - 19:29


En marge du Sommet africain de l’Internet qui s’est ouvert à Dakar le 29 avril pour prendre fin le 11 mai, Internet Society (Isoc) en partenariat avec l’Union africaine (Ua), a annoncé le lancement d’un document sur la protection des données personnelles.


(Ecofinance.sn): Les données personnelles sont devenues très importantes sur Internet», a déclaré Dawit Bekele Directeur du Bureau régional d’Afrique de l’Internet Society.  Cependant l’importance qu’a pris cet outil sur nos vies ne doit pas faire oublier les précautions dont il faut s’entourer pour ne pas risquer de voir ses données personnelles être utilisées sans l’aval de leurs propriétaires. C’est en substance la mise en garde lancée mardi, par Dawit Bekele, le Directeur du Bureau régional d’Afrique de l’Internet Society (Isoc).
 
Présidant une conférence de presse consacrée au lancement d'un document axé sur ce sujet, M. Bekele a soutenu que les internautes parlent de plus en plus «des données personnelles qui sont utilisées à des fins quelques fois très dangereux ». C’est le cas notamment avec Facebook qui a récemment partagé «des informations personnelles sans l’autorisation des personnes, qui ont été utilisées par des sociétés qui sont monétisées à des fins électoraux». A l’en croire, ces genres de problèmes peuvent avoir un impact sur toute une société.
 
Revenant sur la pertinence de l’Internet Society, il affirme que son rôle est d’assurer l’accès à internet pour tous, mais aussi, le rétablissement de la confiance ternie par l’abus de certaines entreprises par rapport à l'utilisation qu'elles en font.
 
Abondant dans le même sens, Robin Wilton le Directeur de la protection de l’identité et de la vie privée au niveau de l’Isoc, Robin Wilton, indique qu’il faut «travailler en synergie pour mettre en application la Convention de Malabo».
 
M. Wilton a cependant salué la position du Sénégal qui a fait des efforts considérables allant dans le sens d’assurer la protection des données, en faisant partie des premiers signataires de ladite convention.
 
Selon lui, la position du Sénégal est la «preuve de son engagement à faire face aux défis émergents liés à la technologie.
 
Un communiqué rappelle que «les lignes directrices pour la Protection des Données Personnelles en Afrique proposées aujourd’hui et développées par l’Internet Society, une organisation internationale  à but non lucratif, qui encourage le développement ouvert, l’évolution et l’utilisation d’Internet, et la Commission de l’Union Africaine afin de faciliter la mise en œuvre de l’Accord de l’UA sur la Sécurité en ligne et la Protection des données (connu sous le nom Accord de Malabo”), signé en 2014».



Investissement /Ecofinance.sn | Commerce/Ecofinance.sn | Infrastructures/Ecofinance.sn | Energie/Ecofinance.sn | TIC/Ecofinance.sn | Collectivités locales/Ecofinance.sn | Emploi/Ecofinance.sn | Contribution/Ecofinance.sn | Innovation/Ecofinance.sn | Nomination/Ecofinance.sn | Palmarès/Ecofinance.sn | Sante | Agriculture/Ecofinance.sn | Portrait | Reportage | Interview | Décrets | Ecobusiness | Bon à savoir